Portail  Recherche  Actualités  Parutions  La pensée du Doyen Hauriou à l'épreuve du temps : quel(s) héritage(s) ?

couvdiv-hauriou


Parution : 01/2015
Editeur : Presses Universitaires d'Aix-Marseille
ISBN : 978-2-7314-0992-5
Notice SUDOC

La pensée du Doyen Hauriou à l'épreuve du temps : quel(s) héritage(s) ?


Présentation de l’éditeur

Alors que près d’un siècle nous sépare de ses travaux, une réflexion sur l’héritage légué par le doyen Maurice Hauriou au droit public contemporain s’imposait. Les rééditions récentes de ses ouvrages ainsi que l’abondance des écrits sur son œuvre, en France comme à l’étranger, en témoignent : sa pensée anime encore aujourd’hui la science juridique ainsi que de nombreuses autres disciplines comme la sociologie, la science politique, l’histoire, l’anthropologie ou encore l’économie. L’œuvre de Maurice Hauriou porte en elle une démarche originale, invitant au questionnement permanent et à la critique. Située entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, au cœur d’une période mouvementée sur le plan politique, social et scientifique, son œuvre porte la trace des doutes théoriques, philosophiques et épistémologiques de cette époque charnière. Ces débats influent toujours sur les propositions théoriques et méthodologiques de la science juridique contemporaine. L’analyse critique de l’œuvre du doyen Hauriou constitue ainsi pour la communauté des chercheurs une perspective utile à l’étude du phénomène juridique. C’est pourquoi il est nécessaire de réunir les juristes, mais aussi des représentants d’autres disciplines autour de la pensée du célèbre doyen, afin d’en inventorier les richesses, mais aussi d’en identifier les faiblesses. Il s’agit alors de penser après lui, avec lui, mais aussi contre lui.

 

Sommaire

 

Introduction Christophe Alonso, Arnaud Duranthon, Julia Schmitz : p.13

Première partie : Épistémologie et méthodologie du doyen Hauriou : formation, réception et perspectives

 

Chapitre I : La formation des approches épistémologiques et méthodologiques du doyen Hauriou

Le droit au miroir de l’Histoire Caroula Argyriadis-Kervégan : p. 31

L’argument sociologique chez Maurice Hauriou Julien Barroche : p. 45

L’argument philosophique chez Maurice Hauriou Didier Mineur : p. 63

L’argument politique dans l’œuvre de Maurice Hauriou Carlos-Miguel Herrera : p. 83

L’argument anthropologique chez Maurice Hauriou. Du savoir et de la méthode anthropologiques Laurent Sermet : p. 99

Hauriou, hégélien malgré lui ? Jiangyuan Jiang : p. 115

Maurice Hauriou, lecteur de mauvaise foi des « pères » du droit administratif Mathieu Touzeil-Divina : p. 133

Maurice Hauriou, lecteur de Hans Kelsen Xavier Magnon : p. 149

 

Chapitre II : La réception des approches épistémologiques et méthodologiques du doyen Hauriou

Georges Renard, un militant de l’institutionnalisme de Hauriou Michel Bouvier : p. 169

Sur une réception allemande de la pensée de Maurice Hauriou : Carl Schmitt et la théorie de l’institution Olivier Jouanjan : p. 181

Carl Schmitt, lecteur de Hauriou Théophile von Büren : p. 195

Marcel Prélot, lecteur de Maurice Hauriou : les limites d’une influence Jean-Louis Halpérin : p. 213

 

Chapitre III : Les perspectives contemporaines des approches épistémologiques et méthodologiques du doyen Hauriou

Le vitalisme social de Maurice Hauriou (ou le sous-titre oublié) Jean-Arnaud Mazères : p. 229

La doctrine juridique face à la complexité Julia Schmitz : p. 239

De la pluralité à la transversalité. La science juridique à la croisée des disciplines François Ost, Michel van de Kerchove : p. 257

Formes et temporalités multiples des institutions. Un renouvellement des analyses du changement Virginie Tournay : p. 279

 

Deuxième partie : L’invitation théorique du doyen Hauriou à l’épreuve du temps

Chapitre I : La théorie de l’Institution, une clé de compréhension du droit positif contemporain ?

L’institution selon Maurice Hauriou : doctrine et postérité Yann Tanguy : p. 301

Institution et personne morale. Essai de reclassement de la théorie de l’institution dans la controverse sur la réalité et la fiction des personnes morales Florian Linditch : p. 317

Marriage as legal institution : A french institutionalist Christopher Berry Gray : p. 335

La corporation à la lumière des idées de Maurice Hauriou Hélène Simonian-Gineste : p. 347

L’institutionnalisation de l’Union européenne Violaine Hacker : p. 361

Essai d’application de la théorie de l’institution aux organisations internationales Saïd Hamdouni : p. 377

L’école et la théorie de l’institution Delphine Espagno, Valérie Larrosa : p. 393

 

Chapitre II : La théorie des équilibres, une lecture du système juridique contemporain ?

Durée et droit chez Maurice Hauriou Mathieu Doat : p. 415

La séparation du pouvoir politique et du pouvoir économique Sébastien Roland : p. 429

La séparation des pouvoirs dans l’œuvre du doyen Maurice Hauriou Christophe Alonso : p. 445

Hauriou et la distinction des fonctions administratives et gouvernementales Jean-Gabriel Sorbara : p. 471

Les équilibres de superposition : l’application de la théorie de Maurice Hauriou à la collectivité de Nouvelle-Calédonie Florence Faberon : p. 485

Équilibres de superposition et construction européenne François-Xavier Millet : p. 505

 

Chapitre III : Les fulgurances conceptuelles d’Hauriou face au droit positif

Les libertés, le pouvoir, l’État dans la pensée de Maurice Hauriou : une dialectique en mouvement ? Xavier Bioy : p. 523

 

Le pouvoir et la liberté

Le pouvoir minoritaire chez Maurice Hauriou Éric Maulin : p. 533

Pouvoir de gouvernement, pouvoir minoritaire et suprématie de l’exécutif sous la Ve République Anne-Laure Girard : p. 541

La notion de constitution sociale et les droits fondamentaux Hélène Pauliat : p. 563

 

Le pouvoir et le juge

Les standards et directives et le rôle du juge dans la protection des droits chez Maurice Hauriou Maryse Deguergue : p. 577

Maurice Hauriou et le recours pour excès de pouvoir Mattias Guyomar : p. 593

La conception du rôle du juge de Maurice Hauriou Caroline Foulquier-Expert : p. 601

 

Le régime d’État

Les linéaments d’une théorie sociologique de l’administration Jacques Chevallier : p. 621

Maurice Hauriou et la propriété publique Christian Lavialle : p. 633

La compatibilité du régime jurisprudentiel du contrat administratif avec la conception de la puissance publique chez Maurice Hauriou Julien Martin : p. 651

La théorie de l’acte complexe et la convention constitutive de groupement de commandes publiques Joseph Frank Oum Oum : p. 675

Maurice Hauriou, pédagogue. La création des salles de travail de doctorat Maxime Boul : p. 689

Bibliographie : p. 703

 

712 p., 45 €

Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien de l'Académie des Sciences Morales et Politiques
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2021 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech