Portail  Recherche  Actualités  Parutions  Mélanges en l'honneur de Bruno Sire

couvmelangessire


Parution : 12/2019
Editeur : Presses de l'Université Toulouse 1 Capitole
ISBN : 978-2-3617-0204-5
Site de l'éditeur
Notice SUDOC

Mélanges en l'honneur de Bruno Sire

Études coordonnées par Olivier Devaux

Présentation

Au cours de ses huit années de présidence, Bruno Sire est apparu comme déterminé et précurseur. Il rassure et parfois impressionne son interlocuteur par sa clairvoyance, sa capacité à anticiper, à s'engager et par l'inébranlable force de ses convictions. Mais il ne faut pas s'y tromper : Bruno Sire peut être rude dans la négociation lorsqu'il s'agit de défendre les intérêts de notre Université. II n'abandonne rien de ce qu'il considère comme bon pour l'institution dont il a la charge. Il a toujours recherché l'excellence dans tous les domaines, il a toujours voulu le meilleur pour elle, et a toujours porté haut et loin sa réputation. Nombreux se souviennent de lui comme d'un partenaire exigeant, obstiné, parfois « explosif », qu'il s'agisse du ministère confronté à ses demandes de financements et de validation de nos projets de formation, des collectivités locales sollicitées pour accompagner nos programmes de développement, des entreprises désireuses d'être parties prenantes à des actions de formation continue ou à des opérations de recherche liées à leurs activités et souvent des collègues qu'il voulait absolument convaincre de la justesse de ses positions, acceptant difficilement les opinions divergentes... Il doit peut-être ce caractère « bien trempé » aux origines audoises de sa famille et à son attachement à cette terre de tradition, riche de son passé, que les hasards des découpages administratifs viennent de rattacher à la capitale toulousaine. (Extraits de la préface de Corinne Mascala) Etudes réunies par Olivier Devaux.

Ont contribué à cet ouvrage :

Corinne Mascala, Préface ;

Charles-Henri Besseyre des Horts et Jean-Marie Peretti, "La saga des rémunérations : quatre décennies de transformation des systèmes de rétributions" ;

Françoise Chevalier, L'éloge du labeur et le monde de la plante : un paradoxe identitaire" ;

Assâad El Akremi, " De la flexibilité à l'agilité organisationnelle : une analyse d'un antécédent de la performance adaptative" ;

Christophe Godowsky, "Transformation de l'université et changement comptable : le rôle des outils de contrôle dans le déploiement d'un leadership unifié" ;

Olivier Herrback et Karim Mignonac, "Compétences émotionnelles et performance au travail" ;

Jacques Igalens, "Comment lutter contre les "sweatshops", les ateliers de misère ?" ;

Simon Parienté, "La recherche des déterminants financiers de la rentabilité d'entreprise : méthodologie et résultats empiriques sectoriels" ;

Jacques Rojot, "L'action vue par les Sciences de gestion" ;

Maurice Thévenet, "Tout salaire mérite travail" ;

Claude Crampes et Michel Moreaux, "Effets de surface/volume en Économie industrielle" ;

Jean-Michel Plassard et Emna Zamel, "L'approche horizontale de l'inadéquation formation emploi" ;

Jean Tirole, "Éducation et ascenseur social" ;

Albert Arseguel, "Le comité économique et social ou le renouveau de la représentation du personnel de l'entreprise" ;

Jacques Barthélémy, "La solidarité : un sujet de confrontation du droit social avec ceux de la concurrence et de la libre entreprise" ;

Bérénice de Bertier-Lestrade, "Efficacité économique et justice contractuelle dans la réforme du droit des contrats" ;

Martine Dizel et Francine Macorig-Venier, "La prévention des difficultés des entreprises : domaine des relations privilégiées entre droit et gestion ?" ;

Gérard Flora, "L'établissement et le contrôle de la convention de divorce dans la procédure déjudiciarisée. Analyses à la lumière de la pratique professionnelle";

Gérard Jazottes, "Confiance et traitement des entreprises en difficulté : l'exemple de la procédure de sauvegarde" ;

Jean-Michel Lattes, "De la loi Le Chapelier aux réformes Macron, histoire d'une mutation juridique" ;

Sylvaine Poillot Peruzzetto, "Réflexions sur l'attractivité du droit français" ;

Jacques Raibaut, "L'arbitrage a-t-il une place dans le règlement des conflits au travail ?" ;

Lukas Rass Masson, "Lambition européenne de l'université" ;

Marc Segonds, "À propos d'un aspect de la compliance anticorruption : code de conduite et définition de l'avantage "indu" ;

Xavier Bioy, ""Normes et religions", un témoignage relatif à la création d'un diplôme de formation civile et civique" ;

Vincent Dussart, "L'autonomie financière des universités ou la réalité d'un mythe" ;

Christian Lavialle, "Du colbertisme forestier. Aux sources de la gestion publique" ;

Hiam Mouannès, "Le mode de désignation des députés au Parlement libanais expliqué aux profanes" ;

Éric Naim-Gesbert, "Économie et droit de l'environnement : définir deux postulats pour une éthique" ;

François Sabiani, "Construction publique : les aberrations du compte prorata" ;

Jacques Viguier, "Le rapport entre force et droit dans le western américain" ;

André Cabanis, "De vénérables traditions académiques confrontées aux nouvelles exigences de l'évaluation universitaire" ;

Olivier Devaux, "Des étudiants audois de la Faculté de droit de Toulouse dans la Grande Guerre" ;

Julian Montemayor, "Les finances municipales de Tolède à l'épreuve du temps" ;

Philippe Nélidoff, "La rénovation économique et sociale... en 1951" ;

Rémy Pech, "Le voyage de Marcelin Albert en Algérie (automne 1910). Une réhabilitation rêvée" ;

Guillaume Sire, "Qu'est-ce qu'Internet ?"

592 pages.  40,00 €

Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2020 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech