Portail universitaire du droit

Actualités de la recherche

Toutes les manifestations scientifiques

Portail  Actualités de la recherche  Soutenance  L’administré. Essai sur une légende du droit administratif
L’administré. Essai sur une légende du droit administratif

Soutenance de thèse

L’administré. Essai sur une légende du droit administratif

Camille Morio

lundi 25 juin 2018 à 13:00

Jury

  • Madame Lucie Cluzel-Métayer, Professeure à l’Université de Lorraine, Rapporteure
  • Madame Bénédicte Delaunay, Professeure émérite de l’Université François Rabelais de Tours, Suffragante
  • Monsieur Gilles Dumont, Professeur de l’Université de Nantes, Président
  • Monsieur Xavier Dupré de Boulois, Professeur de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Suffragant
  • Monsieur Nicolas Kada, Professeur à l’Université Grenoble Alpes, Directeur de thèse
  • Monsieur Didier Truchet, Professeur émérite de l’Université Paris 2 Panthéon-Assas, Rapporteur

 

Résumé

Le droit administratif ne semble pas pouvoir être pensé sans les administrés. « Administré » figure en effet parmi les termes les plus employés tant dans les discours politiques ou administratifs que dans la doctrine juridique. Or, il n’en existe aucune définition. L’on ignore en outre s’il constitue une notion juridique, c’est-à-dire une qualification obéissant à des critères juridiques déterminés et emportant des effets de droit. C’est à ces incertitudes que la thèse entend répondre. L’analyse du droit positif montre que, contre toute attente, l’« administré » n’a jamais eu et n’a toujours pas d’existence en droit : il ne correspond ni à une catégorie déterminée, ni à des droits ou des obligations qui lui seraient propres. L’époque actuelle, où le droit administratif prend de plus en plus en considération les intérêts des individus et leur octroie davantage de droits, aurait pu constituer l’occasion idoine pour la transformation de l’administré en véritable notion juridique. La technique montre qu’il en va autrement. Cette dernière s’appuie en effet sur d’autres catégories pour se subjectiviser. Surtout, le droit positif tend aujourd’hui à s’organiser autour de la notion juridique de « personne », qui transcende toutes les autres catégories. La possibilité pour l’administré d’être réhabilité d’une quelconque manière dans le futur constitue, en raison des influences nombreuses que le droit administratif connaît, une perspective dont la réalisation s’avère peu probable. Absent du droit positif, l’administré est au contraire omniprésent dans les discours sur le droit administratif. Pour les producteurs du droit positif issus de la joute démocratique (pouvoir législatif et pouvoir exécutif), il constitue un vocable parmi d’autres dont la valeur en termes de communication est scrupuleusement sous-pesée. Mais, pour les spécialistes de l’étude du droit administratif, et notamment la doctrine universitaire, il remplit une fonction proprement fondatrice. Bien qu’il existe différentes conceptions de l’administré et que ces conceptions soient profondément antagonistes, l’idée même d’administré constitue un pôle structurant de la pensée majoritaire sur le droit administratif : l’« administré » correspond à l’individu qui entretient des relations avec l’« administration », et l’encadrement de ces relations constitue l’objet d’un « droit administratif » disposant de sa propre identité. Ainsi, plus qu’au monde du droit positif, l’administré se révèle appartenir aux légendes du droit administratif, tels d’autres mythes qui structurent son récit. C’est le constat qui découle naturellement de son inévitable déconstruction et de son improbable reconstruction.

 

Mots-clés : Administré, Droit administratif, Notion, Doctrine, Citoyen, Administration



Université de Grenoble Alpes
Ecole doctorale :
Ecole Doctorale Sciences Juridiques
Laboratoire d'accueil :
Centre de Recherches Juridiques

Appels en cours

Enseigner le droit hors des frontières nationales (XIXe-XXe siècles)
Appel à communicationDate limite : 01/09/2018
Études européennes critiques
Appel à communicationDate limite : 01/09/2018
Les accords du Saint-Siège avec les États (XIXe-XXIe siècles)
Appel à communicationDate limite : 05/09/2018
Le « débat public » : acteurs, structuration, ressources
Appel à communicationDate limite : 15/09/2018
Mélanges offerts à Geneviève Pignarre
Appel à souscriptionDate limite : 15/09/2018
L’immigration - Regards croisés
Appel à communicationDate limite : 15/09/2018
Citoyenneté(s) et démocratie
Appel à communicationDate limite : 17/09/2018
La Renaissance dans la pensée juridique (XIXe-XXe siècles)
Appel à communicationDate limite : 30/09/2018
Les récits judiciaires de l’Europe
Appel à communicationDate limite : 30/09/2018
Le cumul et la durée des mandats : débats, réformes et pratiques
Appel à communicationDate limite : 01/10/2018
Le consommateur à l’ère du digital
Appel à communicationDate limite : 01/10/2018
Dommages de guerre et responsabilité de l'Etat
Appel à communicationDate limite : 26/10/2018
21 appels en cours.
Copyright © 2018 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech