Portail universitaire du droit

Temporalité(s) politique(s)

Conférence et cycle

Temporalité(s) politique(s)

Autonomisation et rapport au temps des acteurs publics

Du jeudi 30 novembre 2017 au vendredi 1 décembre 2017

Programme

 

Jeudi 30 Novembre 2017

 

9h30 : Introduction
Guillaume Marrel et Renaud Payre

 

10h00 : Les rapports au temps dans le travail politique

Les communications regroupées ici présentent des enquêtes relatives aux usages des temporalités par des acteurs du monde politique dans l’exercice de leur travail. Les intervenants questionnent l’organisation des agendas d’élus, la spécificité des temps de campagne électorale dans une comparaison France/Grande Bretagne de 1997 à 2007 et pour les législative de 2017 dans l’est de la France. Ils abordent également l’organisation du temps de travail des élus extra-métropolitains en Martinique, les enjeux de la gestion des routines et de l’urgence médiatique par les élus lors des visites du Salon de l’Agriculture, ou encore les opportunités politiques associées au gouvernement du graffiti et de l’art éphémère en zone urbaine.

Présidente de séance : Marion Paoletti

Discutant : Rémi Lefebvre

Vers des campagnes électorales permanentes ? Travail politique des députés français et britanniques et coproduction des conjonctures électorales. (1997-2007)
Clément Desrumaux

La campagne au salon de l'agriculture : des candidats entre routines et urgence médiatique
Pierre Mayance, Ivan Chupin

« Ça s'accélère, ça s'accélère ! » L'activité de fin de mandat d'un député candidat à sa réélection, révélatrice d'une temporalité spécifique ?
Louis Gérard-Bendélé

« Si j’avais eu le temps… » Sociologie d’une entreprise politique entre Paris et l'Outre-Mer
Willy Beauvallet

Du « temps de veille » à l'urbanisme temporaire, dispositifs éphémères de gouvernement du graffiti et opportunités politiques. Le cas de la Ville de Paris et de quelques mairies d'arrondissement
Julie Vaslin

 

13h00 : Pause déjeuner

 

14h30 : Les institutions et les organisations saisies par les temporalités

Cinq communications mobilisent des questionnements de sociologie des institutions du travail et des organisations. Ils interrogent ainsi l’usage, la maîtrise ou encore le travail du temps au sein des organisations. Les temporalités sont alors envisagées à travers l’étude d’organismes publics comme le Pôle emploi, des Instituts régionaux d’administration, de l’OCDE, du Samu social ou bien de l’activité des travailleurs sociaux.

Président de séance : Emmanuel Taïeb

Discutante : Delphine Dulong

Fluidification des parcours et épreuves de temporalités : le cas des politiques sociales et sanitaires
Pierre Vidal-Naquet, Bertrand Ravon

Chronopolitiques de l'aide aux personnes sans abri : variations saisonnières, fragmentation et écologie temporelles
Edouard Gardella

Les plannings de la réforme de l'État. Les usages des emplois du temps dans l'administration
Olivier Quéré, Jean-Marie Pillon

Routiniser l'urgence de la réforme. L'élaboration des « Outlook for science, technology and industry » à l'OCDE (1996-2010)
Jean-Baptiste Devaux

17h30 : Fin de la journée

 

Vendredi 1 Décembre 2017

 

9h30 : Introduction
Vahid Madjid

 

10h45 : Le temps dans la construction des problèmes publics

Dans une perspective de sociologie de l’action publique, il s’agit dans cet atelier de repenser les espaces, acteurs et agents de la conception des problèmes publics en interrogeant leurs usages propres du temps politique. Les communicants aborderons les temporalités de la construction des problèmes publics à partir du cas des réfugiés syriens, de l’urgence climatique, des intermittents du spectacle ou encore de la manière avec laquelle sont appréhendés les risques sanitaires au moyens d’une remobilisation du temps passé.

Présidente : Caroline Ollivier-Yaniv

Discutant : Laurent Godmer

Impulser les temporalités du changement social à Beyrouth : le gouvernement du temps des ONG, dans la « crise des réfugiés syriens »
Leila Drif

Se mobiliser contre le dérèglement climatique : agir dans l'urgence et/ou dans la durée ?
Laurence Marty

Les mobilisations d'intermittents du spectacle sous une double temporalité
Serge Proust

Les autorités sanitaires lanceuses d'alerte. Quand le passé critique incite à l'action face à des accidents médicaux
Florian Pedrot

 

13h00 : Pause déjeuner

 

14h30 : Les calendriers de la décision politique

Cinq communications portent plus spécifiquement sur les jeux de calendriers dans l’action publique et les processus décisionnels en particulier. Elles interrogent notamment la manière avec laquelle des élus locaux peuvent user de l’urgence pour dépolitiser la question métropolitaine, comment ils jouent de la pluralité des temporalités aux différents échelons politico-administratifs et transfrontalières dans la création de structures intercommunales en Haute-Savoie, des projets d’aménagement du territoire au Canada, de la gestion des déchets radioactifs ou encore celle de la fermeture des charbonnages de France.

Président : Alistair Cole

Discutante : Aisling Healy

Gouverner par le temps : Cadrages temporels du problème des déchets radioactifs et construction d'une irréversibilité technique
Julie Blanck

Le temps comme instrument de gestion politique des mutations économiques. L’extinction du charbon ou l’étalement sur 50 ans d’une décision politique
Anne-France Taiclet

Temporalités locales et transfrontalières de la construction intercommunale de l'Agglomération d'Annemasse – Les Voirons
Agnès Bergeret, Juliette Roland

Le temps comme instrument de dépolitisation ? Réforme territoriale et « urgence métropolitaine », le cas de Lyon
Christophe Parnet

17h30 : Fin du colloque


Sciences Po Lyon
14 Avenue Berthelot
69007 Lyon
Imprimer

Document