Portail universitaire du droit

Explorer le champ lexical de l’égalité femme/homme

Colloque

Explorer le champ lexical de l’égalité femme/homme

Déclinaisons d’un même principe juridique

Du jeudi 6 décembre 2018 au vendredi 7 décembre 2018

Présentation

 

Questionner l’égalité entre les hommes et les femmes, c’est s’interroger sur les rapports entre les sexes, sur l’évolution de ces relations, soit in fine questionner la place des femmes dans la société, notamment au vu des réformes constitutionnelles, des textes législatifs récents et des plans d’actions gouvernementaux promouvant l’égalité entre les sexes, cherchant à corriger les déséquilibres persistants voire souhaitant mettre fin à des disparités nouvelles.

En fait, c’est l’analyse d’une recherche exacerbée, non éloignée de considérations d’équité, de substitution d’une égalité réelle (comme l’exprime la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes) à l’égalité formelle consacrée par la Constitution qui sera évoquée au cours de deux journées d’étude, celle des instruments utilisés, celle des voies employées, celle de leur succès comme de leur échec. Nombreux sont en effet les outils désormais disponibles en faveur de cette action.

Tandis que la participation des femmes en politique est facilitée par la parité et l’accès aux responsabilités professionnelles et politiques prescrit par les textes, la mixité (notamment professionnelle) même imparfaite se révèle être un instrument de lutte contre les discriminations sexuées et les stéréotypes.

Pour autant réussissent-ils à tendre effectivement à la réalisation de cette égalité si fortement proclamée ? Côté vie privée et professionnelle, si l’émancipation de la femme par le travail a permis de la libérer, en partie, de la toute-puissance masculine, en revanche, la permanence du questionnement sur l’égalité des sexes atteste de la difficulté à établir réellement cette égalité (spécifiquement salariale), et notamment à briser « le plafond de verre » qui entrave le déroulement des carrières professionnelles, l’accès aux postes à responsabilité et l’accès aux professions de savoir.

Le parcours vers l’égalité réelle entre les hommes et les femmes est parsemé d’embûches tant les discriminations liées au sexe persistent, tant les stéréotypes analysés par les sociologues sont ancrés dans la société et obligent à une ouverture des mentalités, un renouvellement des esprits, à se poser des questions nouvelles entraînant des interrogations parfois contradictoires : toutes les activités doivent-elles être mixtes ? La non–mixité peut-elle être une solution pertinente ?

Des inégalités flagrantes subsistent et perdurent dans certains domaines. De nouvelles apparaissent (au sein du couple notamment), certaines le font même au détriment des hommes. Dans les deux sens, l’asymétrie persiste ou naît.

Dans ce contexte, une approche pluridisciplinaire croisant et multipliant les regards portant sur les relations hommes/femmes aujourd’hui devra permettre de décrypter les pesanteurs sociales, historiques, juridiques et politiques influant sur l’égalité, de découvrir la réalité de nouvelles inégalités, de s’interroger sur la pertinence de certaines solutions et mises en œuvre de certains dispositifs, de souligner la permanence des difficultés rencontrées dans le rééquilibrage de l’exercice effectif des droits reconnus à la femme, et de dévoiler l’échec relatif de certaines politiques.

S’interroger sur les multiples dimensions de l’égalité entre les hommes et les femmes et des rapports de sexe s’inscrit pleinement dans les thématiques de recherche du centre Droit Ethique et Procédures. Ce thème permet en outre d’associer autour d’une même démarche les juristes spécialisés en droit privé et en droit public mais également des chercheurs politistes et sociologues de l’Université d’Artois ainsi que d’autres universités.

Par ailleurs, ce projet de colloque s’insère dans le DIM 3 de l’Université d’Artois « Les recompositions du lien social : mesurer, expliquer, intervenir ».

 

Programme

 

Jeudi 6 décembre 2018

 

8h30 : Accueil des participants

8h45 : Allocutions d’ouverture

9h00 : Ouverture - Le principe d’égalité des sexes : thèmes et variations
Mme Valérie Mutelet, MCF en droit public, U. Artois, CDEP

 

Première journée - Promotion de l’égalité

 

9h20 : Quelle parité ?

Sous la présidence de Mme Valérie Mutelet

« Vous me pardonnerez de ne pas être une dame ». Avancées et résistances à la parité en politique
Nicolas Bué, Pr en sciences politiques, U. Artois, CERAPS Lille

Parité et intercommunalité : quelle conciliation ?
Patricia Demaye-Simoni, MCF en droit public, U. Artois, CDEP

Pause

La parité et le droit de l’Union européenne
Patrick Meunier, Pr en droit public, U. Lille, CRDP

La parité dans les instances de l’entreprise
Alexandre Fabre, Pr en droit privé, U.Nanterre, IRERP

La recherche de la représentation équilibrée dans la fonction publique
Stéphane Guérard, MCF en droit public, U. Lille, CERAPS Lille

 

12h30 : Déjeuner

 

14h00 : Mixité et non-mixité

Sous la présidence de M. William Nuytens, Pr en sociologie, U. Artois, Directeur de l’Atelier SHERPAS

La non-mixité dans le service public pénitentiaire
Anne Jennequin, MCF en droit public, U. Artois, CDEP

Rétablir l’égalité femmes/hommes par la non-mixité : le paradoxe des centres de remise en forme réservés aux femmes ?
Cindy Louchet, Doctorante en sociologie, U. Artois, Atelier SHERPAS et Centre Max Weber Lyon

La mixité et l’école
Sandrine Benafquir, Proviseure Vie Scolaire, Référente académique Egalité

La mixité à l’épreuve des politiques locales
Bela Tskhelishvili, chargée de mission au CCRE, Conseil des Communes et Régions d’Europe

Pause

 

Table-ronde - Stratégies normatives et institutionnelles quels contenus ? pour quelle efficacité ?

Sous la présidence de Mme Patricia Demaye-Simoni

Avec : Catherine Génisson, Praticien hospitalier à la retraite, parlementaire honoraire
Caroline Plesnage, Directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité des Hauts-de-France
Anne-Claire Grandjean-Delpierre, MCF des universités catholiques, Représentante locale du Défenseur des Droits

19h00 : Cocktail de fin de journée

 

Vendredi 7 décembre 2018

 

Deuxième journée : Entre proclamation de l’égalité et persistance des inégalités

 

9h00 : Construction de nouveaux déséquilibres et déséquilibres persistants

Sous la présidence de Mme Françoise Dekeuwer-Défossez, Pr. émérite et Doyen honoraire de l’Université de Lille 2, Pr à l’Université Catholique de Lille

 

Propos introductifs : Législation neutre versus comportements genrés

La féminisation de la magistrature : à la recherche de l’équité
Fabienne Le Roy, 1ère vice-présidente du TGI de Lille

L’égalité des parents en droit de la filiation : mission impossible ?
Joëlle Vassaux, Pr de droit privé, U. Artois, CDEP

Pause

Précarité des femmes et accès aux soins
Nora Boughriet, Docteur en droit, Responsable relations usagers et affaires juridiques du GHT de l’Artois

Disparités des sanctions dans le sport
Nicolas Penin, MCF en sociologie, U.Artois, Atelier SHERPAS

Le féminicide
Astrid Montigny, Doctorante en droit privé, U. Artois, CDEP

 

12h30 : Déjeuner

 

14h00 : La lutte contre les discriminations et les stéréotypes

Sous la présidence de Mme Fanny Vasseur-Lambry, MCF en droit privé, U. Artois

 

Propos introductifs : Les femmes saisies par le droit européen

« Machiniste, c’est pas un métier d’homme, c’est un métier pour moi ! » Être conductrice de bus à la RATP : rémanence, usages et inversion des stéréotypes de genre dans un métier non mixte
Isabelle Charpentier, Pr en Sociologie – Université de Picardie – Jules Verne – CURAPP-ESS & CSE

L’histoire du droit de la prostitution et du proxénétisme au prisme du genre
Hélène Duffuler-Vialle, MCF en Histoire du droit, CDEP

Les stéréotypes dans les médias
Géraldine Van Hille, Chef de département missions cohésion sociale au CSA

Pause

La persistance des inégalités. Sociologie des discriminations à l’embauche selon l’apparence physique
Oumaya Hidri Neys, Pr en STAPS, U. Artois, Atelier SHERPAS

Le processus d’institutionnalisation du football féminin : une exception française ?
Audrey Gozillon, Doctorante en STAPS, U. Artois, Atelier SHERPAS)

Clôture
Mmes Françoise Dekeuwer-Défossez et Fanny Vasseur-Lambry

19h00 : Cocktail de clôture

 

Inscription et renseignement : Sarah Robaszkiewicz - Tél. 03 27 94 57 18 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Entrée libre


Faculté de droit de Douai
Amphithéâtre Waline
492 Rue d'Esquerchin
59500 Douai

Document