Portail universitaire du droit

Cours en ligne

Portail  Liste des cours  Histoire du Droit et des Institutions de l'Eglise

Histoire du Droit et des Institutions de l'Eglise

histoiredroiteglisesite

Auteur :
Spécialité :
  • Histoire du droit
Niveaux :
  • Licence  |  
  • Master

PrésentationPlanObjectifs

Ce cours vise à envisager le droit et les institutions de l’Eglise d’Occident dans leurs rapports avec la genèse des systèmes juridiques et étatiques contemporains. Il s’agit donc de retracer les grandes étapes de l’évolution juridique de l’Eglise d’Occident en dégageant les emprunts qui lui ont été fait, y compris en matière privée et pénale, mais aussi de saisir quelles sont les influences extérieures qui modèlent l’Eglise et en font au cours des temps, avec ses spécificités, l’une des formes politiques de référence, que l’on peut comparer à d’autres.

Leçon 1 : L'Église dans l'Empire romain
L’étude du temps des fondations est toujours d’un grand secours pour la connaissance d’une institution. Les institutions ecclésiastiques primitives, établies par le Christ ou par les Apôtres, vont connaître une évolution notable, surtout quant à l’exercice des fonctions. La discipline elle aussi connaît des mutations, reposant toutefois sur un fonds immuable. La reconnaissance officieuse puis officielle de l’Église par l’État emporte des conséquences capitales sur la vie des deux institutions, et sur leur droit.

Leçon 2 : Le gouvernement de l’Église médiévale
L’Église médiévale, ordonnée autour du principe cardinal de la primauté pontificale, se révèle être un modèle d’organisation du pouvoir, qui développe des techniques gouvernementales, fiscales et administratives inédites. La centralisation du pouvoir, effectuée à l’aide de conseillers spéciaux (les cardinaux) et d’une diplomatie efficace, permet d’asseoir une justice pontificale à laquelle recourent les princes et les évêques. Le gouvernement local est organisé de manière hiérarchique, autour de l’évêque et de son presbyterium.

Leçon 3 : La naissance du droit canonique
La naissance du droit canonique, par séparation d’avec la théologie pratique, implique l’existence non seulement de corpus de règles mais aussi de leur traitement rationnel. Les différentes collections canoniques, à l’origine de simple recueils, tendent à devenir des instruments au service des juges et des professeurs. L’enseignement de ce droit, à partir du Décret de Gratien et des Décrétales de Grégoire IX, au sein des universités, donne naissance à une véritable doctrine juridique, une science du droit canonique.

Leçon 4 : L’influence du droit canonique sur les systèmes juridiques occidentaux
Doté d’une certaine supériorité sur le droit des États occidentaux, le droit canonique, en tant que droit savant à l’instar et en dépendance du droit romain, déteint sur les ordres juridiques profanes. Cette influence importante qu’il exerce touche tous les domaines, bien que seuls soient traités ici le droit public (à travers la théorisation du pouvoir et son exercice, la représentation, la souveraineté, la pratique électorale, etc.) et le droit pénal (notamment par les réflexions des canonistes sur le délit et la peine).

Leçon 5 : La justice ecclésiastique
Au sein de la société médiévale, la justice occupe une place prépondérante, étant à la fois une vertu et un attribut divin confié aux puissants. La justice rendue par l’évêque a connu plusieurs formes fort différentes, de l’exercice personnel jusqu’à l’institution de tribunaux propres, dotés d’un personnel dédié et savant, appliquant une procédure précise et écrite. Face à l’afflux des causes, la compétence des officialités a cru, tant ratione materiae que ratione personae, ce qui entraîne par contrecoup l’abaissement de cette justice ecclésiastique par le pouvoir politique.

L’objectif de ce cours est de permettre une meilleure appréhension de la culture juridique occidentale, imprégnée de droit canonique. Il vise également à mieux faire connaître les normes et la doctrine d’une institution fondamentale qui a conçu et développé un ordre juridique interne d’une grande complexité, dont le fonctionnement a pu empiéter sur les prérogatives étatiques, soit par volonté propre (théocratie), soit par volonté des assujettis (recours aux tribunaux ecclésiastiques). Il ambitionne de réévaluer à la fois les apports et les dépendances du droit de l’Eglise vis-à-vis du droit de l’Etat.


Cours sur le même sujet

Histoire du droit des personnes et de la famille

Histoire du droit des personnes et de la famille

Après avoir abordé quelques notions consacrées au droit des personnes (classification, identification et capacité des personnes), il s'agira de suivre...

Histoire du droit administratif

Histoire du droit administratif

Ce cours d'histoire du droit administratif débute au XIIe siècle lors de la renaissance des institutions royales et s'achève au début des années 1950...

Histoire du droit des affaires

Histoire du droit des affaires

Ce cours est une introduction historique au droit des affaires. Adoptant une approche diachronique et ouverte à d'autres droits et espaces que ceux de...

Histoire des droits de l'Homme

Histoire des droits de l'Homme

Ce cours met en lumière l’intérêt de l’histoire des droits de l’homme pour les juristes. Il s’agit d’une matière à laquelle s’attachent...

Histoire du droit de l'environnement

Histoire du droit de l'environnement

Le droit de l’environnement est considéré par les spécialistes comme un droit jeune, identifié dans les années 1970. Malgré une discipline récente,...

Histoire du droit social

Histoire du droit social

Dans l’ancienne France, existe un conservatisme institutionnel auquel n’échappent pas l’organisation du travail et l’assistance. Mais le XVIIIe...