Portail universitaire du droit

Cours en ligne

Portail  Liste des cours  Droit des libertés fondamentales

Droit des libertés fondamentales

presentation_cours_droit_public

Spécialités :
  • Droit public
  • Droit privé
  • Droit constitutionnel
  • Droit des libertés
Niveaux :
  • Licence  |  
  • Master
Date de mise à jour : octobre 2016

PrésentationPlanObjectifs

Les libertés publiques peuvent être définies comme des droits de l'homme reconnus et consacrés par le droit positif. Il existe une affirmation interne des libertés publiques (sources constitutionnelle, législative et autres). Il existe une affirmation internationale des libertés publiques (en particulier, la Déclaration Universelle et la Convention européenne).  Le contenu des libertés publiques est extrêmement développé (surêté, libertés du corps, respect de la personnalité et de l'intimité, libertés d'opinion, de conscience, d'expression, religieuse et collectives). La réalité de l'exercice des libertés publiques est garantie par une protection juridictionnelle et non juridictionnelle.

 

Leçon 1 : Introduction

Aux droits civils et politiques traduisant une conception purement libérale, se sont ajoutés des droits économiques et sociaux de nature différente et impliquant une action positive de la puissance publique. Les contradictions entre « générations » de droits permettent de comprendre la jurisprudence du Conseil constitutionnel qui doit parfois opérer des choix délicats entre libertés de même valeur juridique mais très différentes tant par leur contenu que par les relations qu'elles impliquent entre la puissance publique et les individus.

Leçon 2 : Les sources internes contemporaines

Il s'agit d'aborder les sources internes aux libertés publiques en droit français, principalement les sources constitutionnelle, législative, jurisprudentielle et réglementaire

Leçon 3 : L'internationalisation des droits et libertés : Les sources d'origine internationale

Etude des sources internationales des droits et libertés, particulièrement la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 et la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales de 1950.

Leçon 4 : Le droit à la sûreté

Le droit à la sûreté. Liberté primaire, car essentielle pour assurer les droits de l'individu face au pouvoir, elle est abordée ici dans son acception stricte et synonyme du droit à ne pas être arrêté ni détenu arbitrairement.

Leçon 5 : Les droits et libertés corporelles

Ayant longtemps ignoré le corps au profit de la notion abstraite de "personne", le droit lui fait aujourd'hui une place grandissante au sein des droits et libertés sous de multiples aspects mais aussi avec bien des limites.

Leçon 6 : Les libertés relatives au respect de la personnalité et de l'intimité

Les libertés relatives au respect de la personnalité, de l'intimité, et de la personnalité sont complémentaires des libertés du corps et se situent, pour certaines, à mi-chemin entre les libertés d'ordre physique et celles d'ordre intellectuel, elles sont essentielles pour le respect de l'individu mais souvent menacées.

Leçon 7 : Les libertés d'opinion, de conscience et d'expression, religieuse et collectives

Libertés de conscience, d'opinion : Significations respectives des libertés de conscience, d'opinion et d'expression. Mise en oeuvre du principe de neutralité des services publics. Les libertés de conscience, d'opinion et d'expression servent de support à d'autres libertés bénéficiant d'un régime juridique particulièrement protecteur et en particulier, de la liberté religieuse.

La liberté religieuse : La liberté religieuse suppose, dans la conception française une stricte neutralité de l'Etat. La laïcité exclut toute manifestation de propagande, de provocation ou de pression de la part des usagers. Elle implique aussi une liberté des cultes, particulièrement protégée. La loi tente désormais d'encadrer les activités sectaires et d'en sanctionner les abus. En France, les questions soulevées par l'exercice de la liberté religieuse montrent que la « grande loi » de 1905, relative à la séparation des Eglises et de l'Etat n'est pas toujours adaptée.

Les libertés collectives : Le principe de liberté domine largement en ce qui concerne les libertés d'association et de réunion en raison de l'étroit contrôle des limitations. Il n'en est pas de même pour les manifestations qui s'apparentent davantage à une tolérance qu'à une véritable liberté. Le principe de liberté ne doit pas cacher les difficultés qui peuvent résulter de la protection de la personne aux groupements auxquels elle appartient.

Leçon 8 : La liberté d'expression

Etude des différents aspects de la liberté d'expression : liberté de la presse, liberté de la communication audiovisuelle, liberté des spectacles.

Leçon 9 : Le contrôle de droit commun de l'exercice des libertés

Il s'agit d'identifier les motifs des limitations aux libertés et les différentes modalités, préventives surtout, la répression relevant du droit pénal enseigné par ailleurs. Le droit français, longtemps attaché à une conception matérielle de l'ordre public, intègre désormais des éléments immatériels plus difficilement contrôlables par le juge.

Leçon 10 : L'aggravation des restrictions à l'exercice des libertés

Les protections de type juridictionnel. Importance grandissante du contrôle juridictionnel en France et en Europe. Progression de ce type de contrôle mais aussi imperfections et lacunes subsistantes.

Leçon 11 : Les protections de type juridictionnel

Les progrès de la défense des libertés publiques doivent largement à la progression et à l'extension des contrôles du juge. Palliant largement les carences du législateur, les jurisprudences participent à l'élaboration des normes de reconnaissance, mais elles assurent aussi dans une large mesure l'effectivité des libertés proclamées sur recours des personnes intéressées. Cette progression se constate aussi bien en droit interne qu'en droit international malgré les insuffisances inhérentes à ce type de contrôle.

Leçon 12 : Les protections non juridictionnelles

Les protections de type non juridictionnel : en droit interne, elles sont indispensables pour compléter les mécanismes juridictionnels ou compenser leurs insuffisances. En droit international, ces procédés restent prédominants du fait des lacunes de l'organisation juridictionnelle.

Cet enseignement traite des sujets suivants :

Les générations de droits - Les sources internes contemporaines : les sources constitutionnelle, législative, réglementaire et jurisprudentielle - Les sources d'origine internationale : la déclaration universelle des droits de l'homme, la convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales, les conventions adoptées sous l'égide de l'Organisation des Nations Unies, les conventions régionales - Le droit à la sûreté : la non détention arbitraire, les droits des détenus, la protection des personnes hospitalisées en raison de troubles mentaux et la rétention de sûreté - Les droits et les libertés corporelles : la liberté de disposer de son corps, la protection de la santé, la protection de la dignité humaine et de l'intégrité corporelle face aux avancées de la science et des biotechnologies médicales - Le respect de la personnalité et de l'intimité : la non discrimination en raison des caractères physiques, la protection de la vie privée, la liberté d'aller et venir - les libertés d'opinion, la liberté de conscience et d'expression, la liberté religieuse et les libertés collectives - La liberté d'expression : la liberté de la presse et la liberté de communication audiovisuelle - La liberté des spectacles - Le contrôle de droit commun de l'exercice des libertés - L'aggravation des restrictions à l'exercice des libertés : les circonstances exceptionnelles, le statut des étrangers - La protection juridictionnelle en droit interne et en droit international - Les protections non juridictionnelles en droit interne et en droit international


Cours sur le même sujet

Finances sociales

Finances sociales

L’étude du périmètre des «  finances sociales  » permet de constater que la complexité de l’organisation et du financement de la protection...

Droit spécial des sociétés : les formes de sociétés

Droit spécial des sociétés : les formes de sociétés

Droit de la propriété industrielle

Droit de la propriété industrielle

La propriété industrielle regroupe le droit des brevets, le droit des marques et le droit des dessins et des modèles pour s’en tenir aux principaux...

Droit général des sociétés : du projet de société jusqu'à sa dissolution

Droit général des sociétés : du projet de société jusqu'à sa dissolution

Le cours se divise en quatre axes principaux :1- une introduction générale substantielle qui part des différents motifs pouvant inspirer l'adoption...

Droit des obligations, sources : contrats

Droit des obligations, sources : contrats

Le droit des obligations a fait l’objet d’une importante réforme le 10 février 2016. Les nouveaux textes entreront en application le 1er octobre...

Institutions et principes fondamentaux du procès civil

Institutions et principes fondamentaux du procès civil

Cet enseignement vise à présenter, d'une part, l'organisation judiciaire civile française et les principes essentiels qui la structurent (juridictions...

Copyright © 2017 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech