Portail universitaire du droit

Parutions

Les dernières parutions

Portail  Recherche  Actualités  Toutes les parutions  L'adaptation des réponses pénales aux formes extrêmes de la criminalité
9791090426979


Parution : 01/2020
Editeur : Faculté de droit et des sciences sociales de Poitiers
ISBN : 979-1-0904-2697-9
Notice SUDOC

L'adaptation des réponses pénales aux formes extrêmes de la criminalité

Sous la direction de Jérôme Bossan, Michel Danti-Juan

Présentation

Face au renforcement de la répression vis-à-vis de la criminalité organisée et plus récemment du terrorisme, l’équipe des pénalistes poitevins (ISC-EPRED – EA 1228) a pris le parti de consacrer les XXIIes journées d’étude de son Institut de sciences criminelles, tenues les 12 et 13 octobre 2018, à l’adaptation des réponses pénales aux formes extrêmes de la criminalité.

Réfléchissant tout d’abord à la notion même de forme extrême de la criminalité à travers le prisme de la législation, de la jurisprudence et de la doctrine, les participants à ces XXIIes journées d’étude se sont ensuite employés à dégager les grandes lignes de cette adaptation en portant successivement leur attention sur la façon dont elle affecte les principes de culpabilité, de proportionnalité et d’humanité qui sous-tendent ordinairement le droit pénal et en mettant en évidence une certaine dénaturation des réponses pénales en termes de médicalisation, de déjudiciarisation, voire de déjuridicisation.

La richesse des tables rondes et des communications prononcées justifiait grandement qu’en soit entreprise la publication. C’est ce que consacre ce trente-et-unième volume de travaux de l’Institut de sciences criminelles de Poitiers.

 

Table des matières

Michel Danti-Juan, Avant-propos

Jérôme Bossan, Rapport introductif

Julie Alix, L’identification à l'aune de la répression

Bernadette Aubert, L’identification à l’aune de la prescription

Olivier Cahn, L’identification à l'aune des investigations

Luca Lupária, Les réponses du système italien aux formes extrêmes de criminalité : un tableau d’ensemble et quelques questions

Christophe Poirier, La privation de liberté perpétuelle : un critère d’identification imparfait des formes extrêmes de la criminalité

Jean Pradel, Du Parquet National Antiterroriste (Pnat). Faut-Il Bien En Créer Un ?

Yuji Shiratori, L’adaptation des réponses pénales aux formes extrêmes de la criminalité au Japon

Romain Ollard, L’adaptation du principe de culpabilité aux formes extrêmes de criminalité. De l’anticipation à la subjectivisation de la répression

Laurence Leturmy, Les formes extrêmes de la criminalité : facteurs de mise à l’épreuve des principes directeurs du droit pénal : la proportionnalité

Michel Danti-Juan, L’humanité

Samantha Enderlin, Sécurité, réduction des risques et désengagement de la violence extrémiste : quelques pistes de réflexion induites par l’expérimentation RIVE

Loïc Lechon, La réponse judiciaire et pénitentiaire en phase d’exécution des peines.

Karine Lagier, Les formes extrêmes de la criminalité : facteurs de mise à l’épreuve des principes directeurs du droit pénal. Contribution à la table ronde de la directrice du centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne

Virginie Gautron, La médicalisation de la peine

Antoine Claeys, Déjudiciarisation

Philippe Lagrange, La déjuridicisation

Romain Ollard, « La déjudiciairisartion » de la réaction apportée à la criminalité extrême : de la concurrence à l'interaction des polices répressive et préventive

Jean-Louis Senon, Formes extrêmes de la criminalité. Regard du psychiatre

Michel Massé, Observations conclusives

Travaux , Vol. 107 , 222 pages.  30 €