Portail universitaire du droit

Parutions

Les dernières parutions

Portail  Recherche  Actualités  Toutes les parutions  Temporalité(s) politique(s)
9782807321960-g


Parution : 11/2018
Editeur : De Boeck
ISBN : 978-2-8073-2196-0
Site de l'éditeur
Notice SUDOC

Temporalité(s) politique(s)

Le temps dans l'action politique collective

Études coordonnées par Guillaume Marrel, Renaud Payre

Présentation

Le rapport au temps dans la conquête des mandats, dans la conduite de l’action publique, dans la prise de décision et dans les organisations.

Les personnalités politiques sont « obsédées par le rapport au temps », reconnaît le Président de la République française, Emmanuel Macron. Définie par l’incertitude et la rotation du pouvoir, la démocratie installe une temporalité singulière, rythmée par les échéances électorales, qui s’impose à tous : les élus et leurs entourages comme les acteurs publics et privés en charge de l’action publique. Ce rapport au temps est au cœur du présent ouvrage qui mobilise les travaux les plus récents sur la question.

À partir d’exemples concrets, les différents chapitres proposent de saisir les logiques spécifiques des temporalités politiques comme autant de marqueurs des processus d’autonomisation du politique et des dynamiques de politisation et de dépolitisation dans les démocraties contemporaines.

Les auteurs examinent trois dimensions des temporalités de l’action politique collective : le temps des élus, ou l’appropriation des temporalités électorales ; le temps des organisations, ou la synchronisation des temporalités des systèmes organisés ; le temps des décideurs, ou les registres temporels de la décision publique.

 

Renaud Payre est professeur de science politique et directeur de Sciences Po Lyon. Membre de l’Institut Universitaire de France (junior), il est chercheur au laboratoire Triangle. Il a co-écrit avec Gilles Pollet Socio-histoire de l’action publique (La Découverte, 2013).

Guillaume Marrel est Maître de conférences HDR de science politique et directeur de l'UFRip Droit, Économie, Gestion de l'Université d'Avignon. Il est membre du Laboratoire BNC et chercheur associé au Cherpa (IEP d’Aix). Il a récemment publié avec Laurent Godmer La politique au quotidien : l'agenda et l'emploi du temps d'une femme politique (Presses de l'ENS, Lyon, 2016).

 

Sommaire

Introduction. Le rapport au temps, marqueur de l’autonomisation du politique (Guillaume Marrel & Renaud Payre)

 

Partie I. Le temps des élus. La production collective des temporalités électorales

Chapitre 1. Temps de campagne. Travail politique des députés et coproduction des conjonctures électorales en France et en Grande-Bretagne (1997-2007) (Clément Desrumaux)

Chapitre 2. « Ça s’accélère ! ». L’inégal rapport au temps politique au sein d’une équipe de campagne (Louis Gérard-Bendelé)

Chapitre 3. Les temporalités bousculées des programmes. Primaires ouvertes et variations de l’offre politique

(2016-2017) (Rémi Lefebvre)

Chapitre 4. Quand le temps politique s’impose au temps médiatique. La visite du candidat F. Fillon au Salon international de l’agriculture... (Ivan Chupin & Pierre Mayance)

Chapitre 5. Entre « ici » et « là-bas ». La construction sociale d’un espace-temps politique singulier (Willy Beauvallet)

 

Partie II. Le temps des organisations. La synchronisation des temporalités comme enjeu des systèmes organisés

Chapitre 6. Des rapports au(x) temps contraint(s) : l’élaboration des « Outlook for science, technology and industry » à l’ocde (1996-2016) (Jean-Baptiste Devaux)

Chapitre 7. La construction politique en territoire frontalier : maîtrise progressive d’une dyschronie (Agnès Bergeret & Juliette Rolland

Chapitre 8. Le temps comme instrument de dépolitisation ? Réforme territoriale et « urgence métropolitaine », le cas de Lyon (Christophe Parnet)

Chapitre 9. Négocier à temps. Les stratégies temporelles des politiques foncières (Marie Piganiol)

 

Partie III. Le temps des décideurs. Calendriers et registres temporels de la décision publique

Chapitre 10. La temporalisation comme travail organisationnel : le cas de la gestion des déchets radioactifs en France (Julie Blanck)

Chapitre 11. Quand gouverner, c’est rythmer. Le temps comme instrument politique d’accompagnement de la fin de l’industrie minière (Anne-France Taiclet)

Chapitre 12. Promotion temporaire du graffiti et leadership d’arrondissement (Julie Vasun)

Chapitre 13. La politique bridée par la discontinuité ? Pluralité des pouvoirs et temporalités politiques en Iran (Madjid Vahid)

 

Conclusion. Du temps, et ce que les professionnels de la politique en font (Delphine Dulong)

Ouvertures politiques , 240 pages.  26,50 €