Portail  Recherche  Actualités  Parutions  La loi de solidarité

gnicouvla-loi-de-solidarite


Parution : 01/2022
Editeur : Presses de l'Université Toulouse 1 Capitole
ISBN : 978-2-3617-0247-2
Site de l'éditeur
Notice SUDOC

La loi de solidarité

Vers une fraternisation selon la théologie et le droit

Sous la direction de Christine Mengès-Le Pape

Présentation de l'éditeur

Lors des journées montalbanaises de l’été 2017, les théologiens ont rappelé aux juristes combien la formule « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux » emporte la mutua benevolentia qui veut le bien de l’autre comme l’on souhaite le sien propre. En septembre 2019, l’intention du colloque était d’étudier la loi de solidarité, c’était aller plus loin vers un principe de juste partage – restaurer la part de chacun – qui devient une nécessité de bien commun. Dans la tradition judéo-chrétienne, la communauté d’origine a donné le socle de la solidarité, on y perçoit – à travers la profusion d’une riche diversité – l’égalité première des hommes qui pouvaient fraterniser. Plus tard, la doctrine sociale a assemblé la solidarité à la responsabilité de tous et pour tous. Ailleurs l’orthodoxie a livré le terme de sobornost qui s’élargira. Par la communion fraternelle, liberté et unité pouvaient donc s’accorder, « ils n’avaient qu’un cœur et mettaient tout en commun ». En islam, on trouve une exigence proche, avec une solidarité entre fidèles qui les rend frères. Magnifié dans l’hexameron, l’élan solidaire peut se révéler d’une ampleur infinie. Et l’on saisit cette charité étendue, illustrée par le Cantico di frate Sole qui entraîne vers le respect des lois de la création. Jaillit ici la sollicitude de l’humanité pour « les autres créatures ». Les juristes montrent pareillement ce double mouvement des liens juridiques lorsqu’ils définissent la notion à la fois comme « l’union des personnes par une obligation » et comme « un rapport d’interdépendance entre les choses ».

La solidarité apparaît ainsi relationnelle jusqu’à se rendre amicale. À la suite d’Aristote que reprend le droit romain dans l’amitié civique, puis la doctrine médiévale, on y voit l’amicus amico amicus. Mais là peuvent surgir des crises qui perturbent les relations jusqu’à les abîmer tant la confiance est atteinte, et diriger vers le bellum omnium contra omnes, ou le « chacun contre tous » et le « tous contre chacun ». Liées aux désordres particularistes, ces ruptures doivent alerter, car elles déforment la solidarité – surtout en temps d’insécurité – jusqu’à en faire un délit, ou parfois engager vers des réflexes de complaisance qu’entraînent les fausses ressemblances. Heureusement, les embarras des temps peuvent toujours redevenir lieu d’harmonie et de partage, ils « rendent au droit sa fonction de rectifier les faits ». Contre les tendances individualistes ou au contraire trop impersonnelles des normes, reste à exhorter aux devoirs envers les autres, dans une solidarité reliée à la subsidiarité que théologiens et juristes fondent sur le principe de fraternité.

 

Sommaire

Ouverture
Christine Mengès-le Pape, Florent Garnier, Hiam Mouannès. Définitions et histoire

Contributions de Jean-Marie Pailler, Jean-Claude Larchet, Daniel João Livongue o.p., Marlène Kanaan, Nikoletta Giantsi, Valentin Constantinov, Paul Mironneau, Bernard Barbiche, Charis Meletiadis.

Penser la solidarité

Contributions de Danielle Anex-Cabanis, Hiam Mouannès, Christian Lavialle, Brigitte Basdevant-Gaudemet, Guy Bucumi, Georges Nivat, Wojciech Prażuch, Pierre-Louis Boyer, Hinda Hedhili Azema, Hervé Le Roy.

Solidarités internationales

Contributions de Bernadette Rey Mimoso-Ruiz, Janvier Marie Gustave Yameogo, André Cabanis, Séraphin Nene Bi Boti, Jean-Paulin Ki, Léon Okioh, Piotr Szwedo, Lena Helińska, Dr Inga Kawka.

Les fondements de la solidarité

Contributions de Bernard Ardura, Bruno Gauthier, Jacques Bichot, Henri Torrione, Bernadette Pierchon-Bédry, Jean-Marc Bahans, Étienne Richer c.b., Marc Nicod, Thierry Garé, Jérôme Julien, Mohamed Kamel Charfeddine, Manon Séréni, Jérémy Maloir, Mohamed Nouri, Aleksander Stępkowski, Tanguy Marie Pouliquen cb, Hélène Brunet de Courrèges.

Conférences à l’ancien collège

Contributions de Joseph H. H. Weiler, Dr. Mary Healy, Paolo Ruffini, Michaël Wygoda, Hafedh Ben Salah, Dr. hab. Hanna Suchocka.

Des solidarités vers la fraternité

Contributions de Darko Dimovski LL.D, Miomira Kostić, Gérard Duthil, Antoine Duthil, Philippe Nélidoff, Étienne Grieu s.j., Bernard Callebat.

Rencontres 1219 et 2019 : vers l’autre

Contributions de Roger Attali, Chanoine Jean-Jacques Rouchi, Skander Chrigui, P. François Jourdan c.i.m., Annie Laurent, Christine Mengès-le Pape.

Clôture

Christine Mengès-Le Pape

Centre universitaire de Tarn et Garonne - Droit et religions , Vol. 14 , 819 pages.  40 €

La loi de solidarité
Actes du colloque La loi de solidarité - Vers une fraternisation selon la théologie et le droit du 16 septembre 2019, 17 septembre 2019 et 18 septembre 2019.

Organisé par le CTHDIP, sous la direction de Christine Mengès-Le Pape

Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien de l'Académie des Sciences Morales et Politiques
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2022 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech