Portail universitaire du droit

Parutions

Les dernières parutions

Portail  Recherche  Actualités  Toutes les parutions  Études en l'honneur du professeur Marie-Laure Mathieu
etudes-en-l-honneur-du-professeur-marie-laure-mathieu-9782802760665


Parution : 04/2019
Editeur : Bruylant
ISBN : 978-2-8027-6066-5
Site de l'éditeur
Notice SUDOC

Études en l'honneur du professeur Marie-Laure Mathieu

Comprendre : des mathématiques au droit


Présentation de l'éditeur

Les contributions publiées au sein des Études en l'honneur du professeur Marie-Laure Mathieu - Des mathématiques au droit, sont le reflet de la diversité des centres d'intérêt de Marie-Laure Mathieu. Initialement professeur certifiée de Mathématique, puis professeur agrégée de droit privé, Marie-Laure Mathieu a passé la grande majorité de sa carrière à l'Université de Montpellier où elle a notamment dirigé le Master II Droit privé fondamental, pendant de nombreuses années. Auteur d'ouvrages, d'articles et de notes de référence, Marie-Laure Mathieu a grandement contribué à l'enrichissement de la réflexion juridique, quelle que soit la matière abordée. Ses collègues, ses élèves et ses amis, français comme étrangers, lui témoignent de leur affection par leur contribution.

 

Sommaire

Christophe Albiges, L’achat en indivision d’un bien, p. 27

Stéphane Benilsi, Variations sur les murs, p. 43

Solange Becqué-Ickowicz, Réflexions sur l’article 1100, alinéa 2, du Code civil, p. 59

Romain Boffa, L’ensemble de biens comme objet de sûreté, p. 75

Magali Bouteille-Brigant, Repenser la distinction des personnes et des choses, p. 89

Rémy Cabrillac, Modernité du droit patrimonial de la famille, p. 107

Séverine Cabrillac, L’exigence légale de proportionnalité du cautionnement : plaidoyer pour le maintien d’une comparaison utilisée par la loi et sa sanction… disproportionnée, p. 119

Loïc Cadiet, Retour sur l’open data des décisions de justice. À propos d’un signal faible des relations entre la justice et les mathématiques, p. 137

Sylvie Cimamonti, Sur quelques aspects de l’autonomie des procédures pénales d’exécution, p. 161

Jean-Yves Chérot, Sur les usages de la distinction par le juge du contrôle de proportionnalité in abstracto et in concreto, p. 177

Victor Daudet, Les droits et actions attachés à la personne, ou l’utilité du travail de thèse dans la pratique du métier d’avocat, p. 197

Pierre-Jérôme Delage, Se souvenir des choses – Considérations juridiques sur les non-personnes, p. 213

Pascale Deumier, La Cour de cassation dans les discours de rentrée de ses premiers présidents, p. 227

William Dross, Petite légistique de l’accession, p. 241

Bernard Durand, Force est de reconnaître quand même que…, p. 259

Vincent Égéa, Les conversions de situations en droit privé, p. 277

Vincente Fortier, Les pratiques radicales de l’islam au sein de la famille, p. 293

Francesco Giglio, Things, p. 313

Geneviève Giudicelli-Delage, L’(in)(dé)fini. Variations pénalistes, p. 329

Guy Horsmans, Le bon sens sociétaire, p. 347

Christine Hugon, De la fascination de la règle à la justice prédictive, p. 379

Mélanie Jaoul, Les représentations juridiques dans l’œuvre de Lewis Carroll, p. 395

Emmanuel Jeuland, L’Oudropo et les mathématiques, p. 409

Catherine Labrusse-Riou, La collection Thémis aux Presses universitaires de France : quelques notes à propos d’une expérience de sa codirection, p. 417

Hervé Lécuyer, Des effets à la cause : la présomption mal traitée, p. 425

Cécile Lisanti, La clause d’electio juris : de l’espace vers le temps, p. 435

Delphine Louis-Caporal, Réflexions sur l’avenir de la distinction du fait et du droit au Quai de l’horloge, p. 447

Vincenzo Mannino, Considerations on the Historical and Cultural Dimension of Human Rights, p. 463

Jean-Pierre Marguénaud, Le concours national d’agrégation de l’enseignement supérieur – À la croisée des paradoxes, p. 479

Mireille Marteau-Petit, Le droit, malade de ses normes, p. 493

Michel Miaille, L’épistémologie dans les facultés de droit ?, p. 509

Clémence Mouly-Guillemaud, La « relation établie » en droit commun des obligations, p. 521

Sophie Paricard, Quelques réflexions sur l’accouchement, p. 541

Françoise Pérochon, L’information de la caution, toujours une aubaine pour les banques, ou les ratés de la loi Sapin II, p. 557

Louis-Frédéric Pignarre, Le notaire et la rupture du pacte civil de solidarité, p. 569

Hugo Plyer, Mitoyenneté et pourcentage, p. 583

Barbara Pozzo, La femme adultère entre droit et littérature au XIXe siècle, p. 597

Jacques Raynard, Variations sur l’acte unilatéral de volonté en droit de la propriété intellectuelle, p. 627

Fouzi Rherrrousse, Des biens pas comme les autres, les biens habous, p. 641

Catherine Ribot, L’eau, l’art et le droit ou Comment le juriste trouve-t-il dans l’art sources de réflexion ?, p. 655

Frédéric Rouvière, Le raisonnement juridique comme mathématisation de l’argumentation, p. 665

Jean-Marc Roux, Remarques sur le principe démocratique en copropriété immobilière, p. 681

Abel Sabeur, La faillite des avocats, p. 699

Geoffrey Samuel, Comment le droit se représente-t-il en tant que savoir ?, p. 743

Alain Sériaux, Le théâtre du droit Une mise en scène de Luigi Pirandello, p. 761

Philippe Simler, Un cas inédit d’expropriation pour cause d’utilité privée : la compensation opposée par un débiteur de ce que le créancier doit à un codébiteur, p. 773

Élisabeth Tardieu-Guigues, Biodiversité et droit des biens, p. 783

Martin Tétreault, Intelligence artificielle et l’avenir de la magistrature : réflexions d’un juge québécois, p. 803

Isabelle Tosi-Dupriet, La fiducie-gestion, un cas de pouvoir sans propriété, p. 819

Pierre-Yves Verkindt, Dessine-moi un contrat… de travail, p. 843

Alexandre Viala, Le conflit du savant et du politique dans la tête du professeur de droit, p. 855

Mélanges , 890 pages.  140,00 €

Tags: