Portail universitaire du droit

Nominations à l'Institut universitaire de France

Vie académique

Nominations à l'Institut universitaire de France


Par arrêté de la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en date du 15 avril 2019, sont nommés membres juniors de l'Institut universitaire de France à compter du 1er octobre 2019, pour une durée de cinq ans, les enseignants-chercheurs dont les noms suivent :

  • Halima Alem-Marchand, maître de conférences à l'université de Lorraine,
  • Abderrahmane Amgoune, professeur à l'université Lyon I,
  • Isabelle Aubert, maître de conférences à l'université Paris I
  • Lucie Bargel, maître de conférences à l'université de Nice,
  • Michael Baudoin, professeur à l'université de Lille,
  • Emilie Biland-Curinier, maître de conférences à l'université Rennes II,
  • Bérénice Bonhomme, maître de conférences à l'université Toulouse II,
  • Cédric Boutillier, maître de conférences à Sorbonne Université,
  • Florence Brisset-Foucault, maître de conférences à l'université Paris I,
  • Nicolas Broutin, professeur à Sorbonne Université,
  • Yann Calberac, maître de conférences à l'université de Reims,
  • Léonie Canet, maître de conférences à l'université Grenoble Alpes,
  • Serge Caparos, maître de conférences, à l'université de Nîmes,
  • Ludovic Chamoin, professeur à l'École normale supérieure Paris-Saclay,
  • Laurent Chaput, maître de conférences à l'université de Lorraine,
  • Isabelle Chort, professeure à l'université de Pau,
  • Benoît Claudon, professeur à l'université Rennes I,
  • Cécile Crespy, professeure à l'Institut d'études politiques de Toulouse,
  • Florence Marie Anne d'Artois, maître de conférences à Sorbonne Université,
  • Matthieu Davy, maître de conférences à l'université Rennes I,
  • Jean-Francois Dayen, maître de conférences à l'université de Strasbourg,
  • Lucie Dejouhanet, maître de conférences à l'université des Antilles,
  • Cédric Delattre, maître de conférences à l'université Clermont Auvergne,
  • Jean-Philippe Derosier, professeur à l'université de Lille,
  • Claire Ducournau, maître de conférences à l'université Montpellier III,
  • Laura Dugué, maître de conférences à l'université de Paris,
  • Elise Dumont, professeure à l'École normale supérieure de Lyon,
  • Marina Elez Pende, maître de conférences à l'université d'Evry Val d'Essonne,
  • Constantin Enea, maître de conférences à l'université de Paris,
  • Bruno Escoffier, professeur à Sorbonne Université,
  • Karim Fertikh, maître de conférences à l'université de Strasbourg,
  • Elisa Fromont, professeure à l'université Rennes I,
  • Angelo Giavatto, maître de conférences à l'université de Nantes,
  • Antoine Gloria, professeur à Sorbonne Université,
  • Jacobo Grajales, maître de conférences à l'université de Lille,
  • Mathieu Grenet, maître de conférences à l'Institut national universitaire Jean-François-Champollion,
  • Marc Guillon, maître de conférences à l'université de Paris,
  • Matthieu Hillairet, professeur à l'université de Montpellier,
  • Cyril Houdayer, professeur à l'université Paris XI,
  • Marie-Céline Isaia, maître de conférences à l'université Lyon III,
  • Maude Jimenez-Mermillon, professeure à l'université de Lille,
  • Romain Jolivet, maître de conférences à l'École normale supérieure de Paris,
  • Marlène Jouan, maître de conférences à l'université Grenoble Alpes,
  • Célia Keren, maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Toulouse,
  • Audrey Kichelewski, maître de conférences à l'université de Strasbourg,
  • Laurie-Anne Laget, maître de conférences à Sorbonne Université,
  • Loïc Lanco, maître de conférences à l'université de Paris,
  • Camille Laurent, professeure des universités-praticienne-hospitalière à l'université Toulouse III,
  • Matthieu Lebois, maître de conférences à l'université Paris XI,
  • Séverine Louvel, maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Grenoble,
  • François Lux, maître de conférences à l'université Lyon I,
  • Laura Messio, maître de conférences à Sorbonne Université,
  • Chloé Michaut, professeure à l'École normale supérieure de Lyon,
  • Daniela Monica Oancea, maître de conférences à l'université de Strasbourg,
  • Valeriano Parravicini, maître de conférences à l'École pratique des hautes études de Paris,
  • Vivien Quema, professeur à l'Institut polytechnique de Grenoble,
  • Christophe Quézel-Ambrunaz, professeur à l'université de Chambéry,
  • Rémi Rhodes, professeur à Aix-Marseille Université,
  • Charlotte Rivière, maître de conférences à l'université Lyon I,
  • Nathalie Rousseau, maître de conférences à Sorbonne Université,
  • Lucile Sassatelli, maître de conférences à l'université de Nice,
  • Myriam Suchet, maître de conférences à l'université Paris III,
  • Cédric Sueur, maître de conférences à l'université de Strasbourg,
  • Nathalie Szczech, maître de conférences à l'université de la Polynésie française,
  • Laetitia Thome, maître de conférences à l'université de Lorraine,
  • Naomi Toth, maître de conférences à l'université Paris X,
  • Julien Toulouse, maître de conférences à Sorbonne Université,
  • Laurent Truche, professeur à l'université Grenoble Alpes,
  • Clémentine Vidal-Naquet, maître de conférences à l'université d'Amiens,
  • Marion Vorms, maître de conférences à l'université Paris I.

 

Sont nommés membres seniors de l'Institut universitaire de France à compter du 1er octobre 2019, pour une durée de 5 ans, les enseignants-chercheurs dont les noms suivent :

  • Philippe Bourdin, professeur à l'université de Clermont Auvergne,
  • Kerstin Bystricky, professeure à l'université de Toulouse III,
  • Béatrice Caseau, professeure à Sorbonne Université,
  • Sylvie Chaperon, professeure à l'université Toulouse II,
  • Franck Cochoy, professeur à l'université Toulouse II,
  • Patrick Cordier, professeur à l'université de Lille,
  • Thierry Denoeux, professeur à l'université de technologie de Compiègne,
  • Mario Denti, professeur à l'université Rennes I,
  • Alain Finkel, professeur à l'ENS Paris-Saclay,
  • Sonia Fornasier, maître de conférences à l'université de Paris,
  • Isabelle Fournier, professeure à l'université de Lille,
  • Aurélia Gaillard, professeure à l'université Bordeaux III,
  • Jérôme Gaillardet, professeur à l'Institut de physique du globe de Paris,
  • Martin Giurfa, professeur à l'université Toulouse III,
  • Gilles  Guiheux, professeur à l'université de Paris,
  • Khaled Hassouni, professeur à l'université Paris XIII,
  • Stéphanie Hennette-Vauchez, professeure à l'université Paris X,
  • Liliane Hilaire-Pérez, professeure à l'université de Paris,
  • Pascal Hot, professeur à l'université de Chambéry,
  • Walter Kob, professeur à l'université de Montpellier,
  • Renaud Le Goix, professeur à l'université de Paris,
  • Elisabeth Lorans, professeure à l'université de Tours,
  • Thierry Magnac, professeur à l'université Toulouse I,
  • Laurent Maron, professeur à l'université Toulouse III,
  • Sylvie Méléard, professeure à l'École polytechnique,
  • Guillaume Millet, professeur à l'université de Saint-Etienne,
  • Guy Millot, professeur à l'université de Dijon,
  • Alain Milon, professeur à l'université Paris X,
  • David Mouillot, professeur à l'université de Montpellier,
  • Dominique Muller, professeur à l'université Grenoble-Alpes,
  • Florence Naugrette, professeure à Sorbonne Université,
  • Laurence Nigay, professeure à l'université Grenoble-Alpes,
  • Graham Noctor, professeur à l'université Paris XI,
  • Guido Pupillo, professeur à l'université de Strasbourg,
  • Stéphane Quideau, professeur à l'université de Bordeaux,
  • Emmanuel Renault, professeur à l'université Paris X,
  • Jean-Marc Robin, professeur à l'Institut des études politiques de Paris,
  • Pierre Serna, professeur à l'université Paris I,
  • Eric Vasserot, professeur à l'université de Paris.

 

Est reconduite en qualité de membre senior de l'Institut universitaire de France à compter du 1er octobre 2019, pour une seconde période de cinq ans, l'enseignante-chercheuse dont le nom suit :

  • Cugliandolo Leticia, professeure à Sorbonne Université.

 

Les enseignants-chercheurs nommés à l'Institut universitaire de France sont placés en position de délégation.

Ils continuent à exercer leur activité dans leur établissement d'appartenance et sont déchargés des deux tiers de leur service d'enseignement.



Institut Universitaire de France