Portail universitaire du droit

L’Humain en transformation : entre transhumanisme et humanité

Colloque

L’Humain en transformation : entre transhumanisme et humanité

mardi 11 décembre 2018

Présentation

Colloque interdisciplinaire n°1 de l’atelier « L’humain en transformation » du groupe de recherche « Normes, sciences et techniques » (GDR NoST) organisé par Bénédicte Bévière-Boyer, Université Paris 8 et Isabelle Moine-Dupuis, Université Bourgogne Franche-Comté

L’atelier sur «L’humain en transformation» a pour objectif de développer une réflexion interdisciplinaire axée sur les défis sociétaux engendrés par les avancées biomédicales et technoscientifiques, qui tendent à transformer l’homme par les multiples dispositifs techniques susceptibles soit de le soigner (nanotechnologies), soit de suppléer certains de ses organes déficients (cœur Carmat, prothèses 3D, reproduction génétique des organes défectueux, corps régénérable par les techniques du clonage et de la thérapie cellulaire, utérus artificiel), soit de l’augmenter (lunettes 3D, œil bionique, implants cérébraux pour stimulation), soit de le transformer en fonction de ses souhaits et de ceux de la société (esthétique, sexe, mi-homme-mi-robot). Sans cesse interconnecté, il pourrait, grâce à l’intelligence artificielle et Big data, disposer de nouvelles capacités, mieux gérer son parcours de vie et de soins qui peu à peu seraient de plus en plus personnalisés et performés.

 

 

Programme

9h: Allocutions d’ouverture
Stéphanie Lacour, directrice du GDR Normes, sciences et techniques – CNRS
Bénédicte Bévière-Boyer et Isabelle Moine-Dupuis, responsables de l’atelier « L’humain en transformation : entre transhumanisme et humanité » et organisatrices du colloque
Mr Benhamou, Académie nationale de Chirurgie

 

L’humain prédit

Présidente de séance : Marie-Angèle Hermitte, directrice de recherche honoraire au CNRS, directrice d’études honoraire à l’EHSS

9h30. L’humain prédit par le droit : illusion ou nécessité ?
Christian Byk, président du Comité intergouvernemental de bioéthique à l’UNESCO

9h50. De la conception à la disparition de la personne : l’impact d’une prédiction sans cesse plus fine de la santé: quelles conséquences éthiques et juridiques ?
Bénédicte Bévière-Boyer, maître de conférences – HDR à l’Université Paris 8

10h10. Quelle place pour l’homme dans la justice prédictive ?
Benjamin Pitcho, maître de conférences à l’Université Paris 8, avocat

10h30. Débats et pause

 

L’humain augmenté

Président de séance : Philippe Pédrot, professeur à l’Université de Toulon

11h30. Eugénisme et transhumanisme : essai de typologie de deux figures de l’homme augmenté
Marc Palenicek, doctorant au Centre de droit privé et droit de la santé (Université Paris 8)

11h50. La stimulation cérébrale profonde, entre soin et augmentation ?
Sonia Desmoulin-Canselier, chargée de recherche CNRS (Droit et Changement Social, associée à l’Institut des Sciences Juridique et Philosophique de la Sorbonne)

12h10. Juges augmentés, justice amputée ? Les chausse-trappes de la justice algorithmique
Stéphanie Lacour, directrice de recherche au CNRS (Institut des sciences sociales du politique) et Daniela Piana, chercheure associée à l’ISP, titulaire d’une chaire de sociologie à l’Université de Bologne

12h30. Débats

12h45. Cocktail déjeunatoire

 

L’humain disséminé ou démultiplié

Présidente de séance : Lamia El Badawi, maître de conférences à l’Université de Clermont Auvergne

14h15. L’humain « adéenisé » ou la virtualisation de l’information génétique dans les usages judiciaires au pénal
Bertrand Renard, chef de travaux, DO Criminologie – INCC, professeur temporaire à l’Université catholique de Louvain, chercheur associé au CRID&P (UCLouvain)

14h35. La propriété des données personnelles
Amandine Cayol, maître de conférences à l’Université de Caen-Normandie

14h55. L’évolution de l’humain : entre transformations temporaires et transformations définitives
Bérengère Legros, maître de conférences à l’Université de Lille

15h15. Débats et pause

 

L’humain réaffirmé

Présidente de séance : Isabelle Moine-Dupuis, maître de conférences-HDR à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté et Géraldine Aidan, chargée de recherche au CNRS (CERSA, Paris 2)

16h : L’humain en reconstruction par la création de sa propre prothèse
Jean-Louis Constanza, chief business officer, Wandercraf

16h20. Construire la protection juridique de la personne face aux intelligences artificielles : inventer de nouveaux modèles ou solliciter les anciens ?
Sophie Dumas-Lavenac, maître de conférences à l’Université de Lorraine (Institut François Gény)

16h40. Ethique et responsabilité : un couple juridique indissociable
Sarah Périé-Frey, docteure en droit public, chargée d’enseignement à l’ISPB-Faculté de pharmacie de Lyon (P2S, Parcours Santé Systémique)

17h. La fin de l’humanisme juridique ?
Quentin Le Pluard, doctorant, Lab-LEX, Université de Bretagne occidentale

17h20. Débats

 

17h45. Rapport de synthèse
Noël-Jean Mazen, maître de conférences émérite à l’Université de Bourgogne


NYU
57 Boulevard Saint Germain
75005 Paris

Document