En raison de la situation sanitaire actuelle, toutes les manifestations scientifiques sont susceptibles d’être annulées ou reportées. Pour en savoir plus, plus nous vous invitons à vous renseigner auprès des organisateurs.
Portail  Actualités de la recherche  Manifestations  Le malheur militant

Le malheur militant
&
lundi12décembre2016
mardi13décembre2016

Colloque

Le malheur militant

Colloque international – Ceraps – Crapul – Gresco


Programme

Lundi 12 décembre 2016

9h : Accueil

9h30-10h : Introduction
Catherine Leclercq (GRESCO, Université de Poitiers)
Rémi Lefebvre (CERAPS, Université Lille 2)

 

10h-13h : Session 1. Comprendre la déprise. Les conditions sociales de la non-félicité militante.

Discutant : Stéphane Beaud (ISP, Université Paris Ouest Nanterre)

Manuel Cervera-Marzal (CESPRA, EHESS)
Podemos, un militantisme tiraillé ? Sociologie d’un mal-être et de ses stratégies d’apaisement

Walter Nique Franz (CESSP, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Le militantisme désenchanté. Les logiques sociales du désajustement entre expectatives militantes et pratiques organisationnelles dans un parti émergent.

11h15-11h30 : pause

Joseph Hivert (CRAPUL-IEPHI, Université de Lausanne ; Université de Mulhouse)
La genèse sociale d’un rapport malheureux au militantisme : le cas des enfants de détenus politiques au Maroc

Pierre Rouxel (CRAPE-Arènes, Université Rennes 1)
S'investir dans l'interpro', entre engagements renouvelés et espoirs déçus. Le cas de militants d'une UL CGT en Bretagne

 

14h30-17h30 : Session 2. Tenir sans plaisir ? Ressources et modalités d’adaptation au malheur militant.

Discutant : Bernard Pudal (CRESPPA-CSU)

Julie Pagis et Karel Yon (CERAPS, Université Lille 2)
Le désarroi militant au travail : regards croisés d’établis et de syndicalistes

Clémentine Comer (CRAPE-Arènes, Université Rennes 1) et Bleuwenn Lechaux (CRAPE-Arènes, Université Rennes 2)
(Fortune et) infortune de la femme engagée. Le malaise des militantes dans les organisations de la gauche radicale des années 1970

15h45-16h : pause

Inès Marie
Les logiques sociales d’adaptation au parti chez les cadres d’un parti politique français

Karine Lamarche (CENS, Université de Nantes)
L'exit par l'exil ? Penser le lien entre désengagement et émigration : le cas des militant.e.s israélien.ne.s contre l'occupation

 

Mardi 13 décembre 2016

9h30 : Accueil

10h-13h : Session 3. Comment remobiliser ? La gestion institutionnelle du désarroi.

Discutant : Frédéric Sawicki (CESSP, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Nicolas Simonpoli (ISP, Université Paris Ouest Nanterre)
Condamné à rester ? Le désarroi d’un permanent cégétiste en reconversion professionnelle

Kevin Vacher (CRESPPA-CSU, Université Paris 8)
Deuils politiques et politiques du deuil. Criminalités organisées, mobilisations sociales et engagements (in)attendus

11h15-11h30 : pause

Yann Raison Du Cleuziou (Centre Emile Durkheim, Université de Bordeaux)
Entre mystique et sollicitude : les répertoires de gouvernement des prêtres éprouvés par la « tentation » (années 1940-1970)

Fabien Carrié (ISP, Université Paris Ouest Nanterre)
Politiser le désarroi militant : histoire sociale des concepts et labels de « végéphobie » et de « veggie pride » dans le mouvement animaliste français

 

14h30-17h : Session 4. Objectiver la souffrance. Outils scientifiques et transferts disciplinaires.

Discutante : Mathilde Pette (CRESEM, Université de Perpignan)

Nicolas Azam (CESSP, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Des communistes français au parlement européen. La gestion incertaine de l’éloignement et de la pluri-appartenance institutionnelle

Philippe Gottraux, Cécile Péchu, Nuno Pereira (CRAPUL-IEPHI, Université de Lausanne)
Les scissions dans l’extrême gauche : entre malheur militant, épuisement des rétributions et dimensions politiques. Le cas d’organisations marxistes-léninistes en Suisse dans les années 1970

15h30-15h45 : pause

Stéphanie Dechezelles (CHERPA, IEP d’Aix-en-Provence)
La peine d’en être ? Emotions et rétributions dans l’engagement contre les siens. L’exemple des conflits autour de projets éoliens terrestres

16h45-17h : Conclusion
Olivier Fillieule (CRAPUL-IEPHI, Université de Lausanne)

 

Comité d’organisation :

Olivier Fillieule (CRAPUL-IEPHI, Université de Lausanne), Catherine Leclercq (GRESCO, Université de Poitiers), Rémi Lefebvre (CERAPS, Université Lille 2)

 

Comité scientifique :

Philip Balsiger (Institut de sociologie, Université de Neuchâtel), Stéphane Beaud (ISP, Université Paris Ouest Nanterre), Olivier Fillieule (CRAPUL-IEPHI, Université de Lausanne), Catherine Leclercq (GRESCO, Université de Poitiers), Rémi Lefebvre (CERAPS, Université Lille 2), Nicolas Mariot (CESSP-CNRS), Julian Mischi (CESAER-INRA), Julie Pagis (CERAPS-CNRS), Bernard Pudal (CRESPPA-CSU), Frédéric Sawicki (CESSP, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)


Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales
Salle du Conseil Guy Debeyre
1, place Déliot
Lille 59000

Document


Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2020 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech