Portail universitaire du droit

Vues d'Europe : élections européennes et enjeux de la transition écologique, des inégalités et de la crise migratoire

Colloque

Vues d'Europe : élections européennes et enjeux de la transition écologique, des inégalités et de la crise migratoire

vendredi 13 septembre 2019

Présentation

 

La montée en puissance d’oppositions à l’Union européenne, la crise de confiance des citoyens et l’urgence des enjeux de la transition écologique, des inégalités et de crise migratoire sont autant d’enjeux transnationaux majeurs pour l’avenir de la construction européenne. Ils invitent à s’interroger sur le fondement démocratique de l’UE et sur la capacité des élites politiques à ré-intéresser les citoyens au projet européen. Les élections européennes de 2019 constituent un événement opportun pour développer ces questionnements.

Ancré dans une recherche pluriannuelle et interdisciplinaire, le projet EU-DELEC appréciera au fil de la mandature du Parlement européen les traductions juridiques et les résonances politiques des engagements pris en faveur des défis de la transition écologique, des inégalités et de la crise migratoire.

Le projet visera à analyser diverses thématiques dont en particulier :

Élections européennes & (re)configuration des clivages
Le décryptage des interactions entre la construction juridique de l’Union et les configurations et clivages nationaux contribuera à comprendre l’évolution, voire les transformations des cadrages européens, nationaux et locaux à l’aune des trois enjeux de la transition écologique, des inégalités et des migrations.

Légitimité(s) démocratique(s)
L’Union se fonde sur la démocratie représentative et en dépit du renforcement des compétences du Parlement, la transformation de l’identification des citoyens au projet européen demeure inachevée. La baisse de l’abstention aux élections 2019 et la recomposition de l’assemblée parlementaire peuvent-elles contribuer à inverser le processus de dépolitisation. Les enjeux de la transition écologique, des inégalités et des migrations peuvent-ils jouer un rôle de catalyseur démocratique d’envergure ? La participation des citoyens à la vie démocratique de l’Union ne se résume pas aux élections. La sensibilité citoyenne grandissante en faveur de ces trois défis se traduira-t-elle par l’utilisation renforcée des différents mécanismes européens de participation ? Avec quels effets sur le travail parlementaire et la production normative ? Comment s’articuleront ces expressions démocratiques et se confronteront ces différentes formes de légitimités juridiques, politiques et expertes ?

La démocratie européenne au miroir du local
Ces enjeux sociétaux ont de fortes implications locales. Comment les acteurs appréhendent-ils la dimension européenne de ces défis ? Le suivi des campagnes pour les élections locales et du travail des députés européens permettra de repérer comment résonnent les dimensions territoriales avec la construction et la mise en œuvre des politiques européennes.

Les élections européennes de mai 2019 se sont déroulées dans un contexte européen de « polycrise » et d’urgence socio-environnementale. Il apparaît opportun d’apprécier comment différents acteurs ont construit cet événement électoral et de mesurer leur investissement en faveur de la mise sur l’agenda des enjeux de la transition écologique, des inégalités et de la crise migratoire.

Comment ces trois défis sociétaux européens ont-ils influé sur le cadrage des élections et de la campagne électorale ? Quelles ont été les stratégies de mobilisation des acteurs aux différents échelons européens ? Le combat climatique médiatisé de la jeune suédoise Greta Thunberg, la multiplication des recours climatiques devant les juridictions nationales et européennes, ou encore, en France, le mouvement des gilets jaunes ont-ils influencé, voire orienté l’activité programmatique des partis et des acteurs politiques ? Quelles visions juridiques et politiques de l’Union européenne sont mises en jeu dans les débats ? Quelles ont été les dynamiques à l’œuvre lors de la préparation des élections, de la campagne et au regard des résultats ?

Cette première rencontre « Vues d’Europe » du projet de recherche interdisciplinaire EU-DELEC Union européenne et démocratie à l’aune des enjeux de la transition écologique, des inégalités et de la crise migratoire, proposera un éclairage de la situation dans plusieurs Etats membres ainsi que du positionnement du Bureau européen de l’environnement.

Cette première rencontre offrira un espace privilégié de formation par la recherche pour les doctorants et étudiants de masters. Elle contribuera ainsi à renforcer le vivier de jeunes chercheurs sur les questions européennes et locales et le développement durable.

 

Programme

 

( Chaque intervention sera suivie d’un débat avec les discutant(e)s Louis-Marie Chauvel, Vincent Dain, Brice Daniel, Christian Lebart, Marie-Ange Schellekens-Gaiffe, Xavier Volmerange et la salle)

 

8h45 : Accueil

9h00 : Introduction
Nathalie Hervé-Fournereau et Claire Visier

9h15 : Vues d’Espagne
Maria Del Mar Campins Eritja, Professeure de droit, Chaire Jean Monnet, Vice-doyenne de la Faculté de droit de Barcelone

10h00 : Vues de Grèce
Ioannis Papageorgiou, Professeur de science politique, École de science politique, Université Aristote de Thessalonique

10h45 : Pause

11h30 : Vues de Pologne et de République Tchèque
Jana Vargovcikova, Post-doctorante, Centre d’étude de la vie politique, Université libre de Bruxelles

 

12h30 : Pause déjeuner

 

14h00 : Vues d’Allemagne
Gerd Winter, Emeritus Professor of Law, University of Bremen, member of the European Group Avosetta

14h45 : Vues de France
Emmanuelle Reungoat, Maître de conférences en science politique, Université de Montpellier

15h30 : Vues du Bureau Européen de l’Environnement
Katharina Wiese, Assistant for Environmental Justice EEB

16h15 : Clôture de la journée

 

 

Contact : Tél. : 33 (0)2 23 23 76 88 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscription : Gratuit pour les étudiants (buffet non inclus) - Gratuit pour les chercheurs rennais (inscription pour le buffet avant le 6 septembre) - 50 euros pour les extérieurs (buffet inclus)


Sciences Po Rennes
Amphi Hannah Arendt
104 boulevard de la Duchesse Anne
35000 Rennes

35000 Rennes

Document