Portail universitaire du droit

Quelles limites pour les technosciences en santé ?

Colloque

Quelles limites pour les technosciences en santé ?

mardi 13 mars 2018

Présentation

 

Les nouvelles technologies associées aux sciences ne cessent d’ouvrir de nouvelles possibilités dans le domaine de la santé, tant pour les professionnels et les industriels que pour les citoyens. Elles permettent notamment de développer et d’utiliser l’intelligence artificielle pour aider à la décision, de concevoir un robot interactif pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées, de vivre de plus en plus vieux avec les greffes et les prothèses, d’améliorer la vision et l’ouïe grâce à des implants, de fabriquer des prothèses en 3D, d’utiliser des robots pour opérer ou se former à l’exercice de la médecine, de trouver de nouvelles molécules pour traiter la souffrance...

Il s’ensuit que dans l’esprit de la plupart des gens, dès qu’une technique est disponible, rien ne peut rationnellement s’opposer à son utilisation, car tout ce qui peut être fait pour améliorer notre quotidien, doit être fait. C’est pourquoi les chercheurs privilégient l’innovation technique, sans qu’il n’y ait parfois d’objectif clairement identifié en termes de santé publique, sans que soient envisagées les conséquences pour la société entière, pour l’individu en tant que tel, pour sa liberté de penser ou ses conditions de vie. Or, l’essor actuel des technosciences et des biotechnologies nous amènent à reconsidérer ce que signifie être humain.

Le colloque est ouvert à tout public. Il permettra de s’informer et d’engager un débat citoyen afin de rechercher un équilibre entre la place des technosciences dans le monde de la santé, les libertés et les responsabilités de tout un chacun (praticiens, patients, citoyens...).

 

Programme

 

8h45 : Mots d’accueil
Anne Jacquemet-Gauché, Professeur de droit public, Directrice du Centre Michel de l’Hospital

 

Les technosciences : entre engouement et questionnement

Animé par Rose-Marie Borges, Maître de conférences HDR en droit privé
et Christine Lassalas, Maître de conférences en droit privé, Université Clermont-Auvergne

 

9h00 : Propos introductifs sur l’indisponibilité du corps humain
Anne-Blandine Caire, Professeur de Droit privé Université Clermont-Auvergne

9h30 : Cartographie et connectomique du cerveau humain : pourquoi, comment et applications
Jean-Jacques Lemaire, Neurochirurgien (MD, PhD), PUPH, responsable du service de Neurochirurgie, Pôle RMNDO, Université Clermont Auvergne, CNRS, Sigma, Institut Pascal, UMR 6602, Axe Thérapies Guidées par l’Image (TGI), Équipe Image-Guided

10h00 : Formation en santé par la simulation : état des lieux, enjeux éthiques et psychologiques
J-E Bazin, Professeur, CHU Clermont-Ferrand

10h30 : Échanges avec la salle

11h00 : Pause

11h20 : Assistance médicale à la procréation : implications techniques, réalités, futur, éthique et business
J.-L. Pouly, Unité de FIV, Pole Gynecologie Obstétrique et Reproduction, CHU Estaing
F. Brugnon, Professeur, Biologie de la reproduction CECOS AMP, CHU Estaing

11h50 : La technologie CRISPR/Cas9
Hervé Seitz, chargé de recherche au CNRS, responsable d’équipe à l’Institut de génétique humaine, Montpellier

12h20 : La technologie CRISPR/Cas9 : les enjeux juridiques
Rose-Marie Borges, Maître de conférences HDR en droit privé, Université Clermont-Auvergne
Christine Lassalas, Maître de conférences en droit privé, Université Clermont-Auvergne

12h45 : Échanges avec la salle

 

13h00 : Pause déjeuner

 

Les technosciences : Perspectives éthiques et sociétales

Animé par Anne-Blandine Caire, Professeur de droit privé, Université Clermont-Auvergne

 

14H30 : Éthique médicale, déontologie, principe de bienfaisance et technoscience
Philippe Thieblot, Président du Conseil régional d’Auvergne de l’ordre des médecins

15h00 : L’homme vulnérable, pierre d’angle de l’éthique des technosciences
Thierry Magnin, Professeur des universités, physicien et théologien, Recteur de l’Université catholique de Lyon

15h30 : Enjeux éthiques et philosophiques des applications non-thérapeutiques des technosciences biomédicales et principe de précaution
Jean-Noël MISSA, Professeur à l’Université Libre de Bruxelles, Docteur en médecine, Docteur en philosophie

16h00 : Échanges avec la salle

16h45 : Clôture

 

 

Accès gratuit, inscription souhaitée :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


École de Droit / Université Clermont Auvergne
Amphi Domat
41, boulevard F. Mitterrand
63000 Clermont-Ferrand

Document