Portail universitaire du droit

Cours en ligne

Portail  Liste des cours  Science Administrative

Science Administrative

presentation_cours_droit_public

Spécialités :
  • Droit administratif
  • Droit public
  • Science politique
Niveaux :
  • Licence  |  
  • Master
Date de mise à jour : juillet 2015

PrésentationPlanObjectifs

La science administrative est une science sociale qui mobilise plusieurs disciplines – sociologie, histoire, science politique, science de gestion, droit…- et qui interroge les problèmes d’administration dans une double perspective, théorique et pratique.
Ce cours propose d’envisager différents objets administratifs, traités sous un angle de science administrative.
Après avoir envisagé la construction puis les contours de l’espace administratif, on s’intéressera à la structure même de l’appareil administratif et à ses interactions avec la société, aux politiques de modernisation administrative, aux transformations de la gestion publique et à la reconfiguration de la relation administrative que ces politiques impliquent, pour conclure sur les nouvelles formes de contrôle de l’administration.

Leçon 1 : Introduction - Construction et autonomie de la science administrative

La science administrative est une science sociale qui interroge les problèmes d’administration dans une double perspective théorique et pratique. Parce qu’elle est le résultat d’une mobilisation de savoirs éclatés entre plusieurs champs disciplinaires, la science administrative a du mal à trouver sa place au sein des sciences sociales – histoire de l’administration, sociologie administrative, science politique, science de gestion… A l’instar du Professeur Jacques Chevallier, dont on reprendra dans ce cours les principaux enseignements, nous verrons que la science administrative mérite d’être conçue comme une science autonome (section 2), une « science carrefour » héritée de la rencontre de multiples approches du phénomène administratif (section 1).

Leçon 2 : La constitution de l’espace administratif

La constitution de l’espace administratif passe d’abord par une monopolisation des moyens de coercition légitime par l’Etat, puis par l’avènement d’une forme spécifique de pouvoir, produit d’un processus au terme duquel l’espace administratif va s’autonomiser de l’espace politique.

Leçon 3 : Les contours de l’espace administratif

Alors que l’espace administratif s’est considérablement dilaté tout au long du XXe siècle à la faveur de l’épanouissement de l’Etat providence (section 1), son entrée en « crise » a provoqué le retrait des services publics dans certains domaines et une reconfiguration de l’action publique (section 2).

Leçon 4 : Le modèle bureaucratique

Les traits caractéristiques du modèle bureaucratique seront présentés avant d’expliquer qu’il s’agit là d'un « idéal-type » proposé par Max Weber. Ce modèle connaît ainsi des limites extrinsèques, car il s’agit d’un modèle historiquement daté, mais aussi des limites intrinsèques, car il ne tient pas compte de toute une série de paramètres qui influe sur l’appareil administratif, paramètres qui seront mis en évidence par la suite, par les sociologues de l’organisation.

Leçon 5 : L’appareil administratif étatique et local

L’appareil administratif est aujourd’hui fragmenté : aux côtés des administrations centrales et locales, des administrations spécialisées se développent de manière pour le moins anarchique. Un puissant mouvement de décentralisation est également à l’œuvre. Ce double phénomène n’est pas propre à la France, ce qui justifie une analyse comparée.

Leçon 6 : Administration et société

Bien qu’étant au service du pouvoir exécutif, l’administration ne saurait être réduite à un instrument de réalisation de politiques décidées dans d’autres sphères. Les fonctionnaires, en particulier les hauts fonctionnaires issus des grands corps de l’Etat, non seulement participent effectivement à l’élaboration des choix publics, mais encore s’engagent politiquement de multiples façons. La haute administration pénètre également la sphère économique, facilitant logiquement en retour la pénétration de l’axiologie du secteur privé dans l’administration. De la circulation des idées entre les sphères administrative, politique et économique découle de nouvelles logiques, imposant à l’administration de se soumettre à la rationalité économique et managériale qui lui était auparavant étrangère.

Leçon 7 : Les politiques de modernisation administrative

L’histoire de la modernisation administrative se caractérise par trois périodes : embryonnaires et fragmentées jusque dans les années 1980, les réformes se systématisent dans les années 1980, pour emprunter clairement au secteur privé à partir des années 2000.

Leçon 8 : Les transformations de la gestion publique

Deux illustrations de l’influence de la gestion privée sur la gestion publique seront données. Il faudra d’abord aborder la façon dont le « dogme de la performance » irradie désormais tout le secteur public, pour ensuite s’intéresser à la gestion des personnels publics qui tend à devenir une véritable gestion des ressources humaines.

Leçon 9 : La reconfiguration de la relation administrative

La reconfiguration de la relation administrative se traduit par le développement de la transparence administrative, de la participation des administrés, de la simplification des démarches et de l’amélioration de la qualité du service rendu.

Leçon 10 : Les nouvelles formes de contrôle de l’administration

Le contrôle de l’administration ne se limite pas au contrôle juridictionnel opéré par le juge administratif. Le contrôle de l’action administrative est de moins en moins l’apanage exclusif du juge administratif : le juge judiciaire, les autorités administratives indépendantes, les corps d’inspection et de contrôle, les instances d’évaluation… témoignent d’une diversification des modes de contrôle de l’administration, visant tantôt à faire respecter la légalité, tantôt à vérifier la réalisation d’objectifs préalablement fixés. 

Ce cours a pour objectif d'offrir une lecture à la fois historique, sociologique, politique, gestionnaire, juridique et parfois même économique, du phénomène administratif, dans une perspective comparatiste, autant que faire se peut. En d'autres termes, il s'agit de prendre du recul sur l'administration et de l'analyser sous un autre angle que sous l'angle juridique comme c'est souvent le cas.
Ce cours peut ainsi servir à la préparation de concours de la fonction publique, par exemple.

 

Prérequis :

Ce cours peut être appréhendé sans connaissances préalables. L'idéal est de le concevoir en parallèle des cours de droit administratif, d'institutions administratives, de finances publiques, d'histoire des institutions et de sciences politiques.


Cours sur le même sujet

Finances publiques de l'État

Finances publiques de l'État

Il s'agit, dans ce cours, de présenter les questions essentielles qui concernent le fonctionnement financier de l'État. Mais au-delà des techniques...

Institutions administratives

Institutions administratives

Finances sociales

Finances sociales

L’étude du périmètre des «  finances sociales  » permet de constater que la complexité de l’organisation et du financement de la protection...

Contentieux fiscal

Contentieux fiscal

Ce cours de contentieux fiscal décrit et explique les droits et les obligations de l'administration fiscale et du contribuable. Il a vocation, en particulier,...

Droit de la responsabilité administrative

Droit de la responsabilité administrative

La responsabilité des personnes publiques, ou responsabilité administrative, désigne l'obligation qui incombe à l'administration de réparer les dommages...

Sujets et sources du droit international public

Sujets et sources du droit international public

L’étude du droit international public suppose que soit connues ses spécificités. Défini comme le « droit de la société internationale », il est...

Copyright © 2017 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech