Alexandre Ferracci

Maître de conférences
Droit privé et sciences criminelles.
Faculté de Droit et de Science politique

Laboratoire de Droit Privé et de Sciences Criminelles
  • THESE

    Les combinaisons de droits réels : indivisions et démembrements en matière immobilière, soutenue en 2018 à AixMarseille, sous la direction de Frédéric Rouvière, membres du jury : Gwendoline Lardeux, Yves Strickler et Blandine Mallet-Bricout     

  • Alexandre Ferracci, Les combinaisons de droits réels: indivisions et démembrements en matière immobilière, Defrénois, un savoir-faire de Lextenso, 2020, Doctorat & notariat ( Collection de thèses ), 443 p.  

    Longtemps considérées comme de regrettables anomalies altérant la figure du propriétaire, unique souverain sur sa chose, les techniques du démembrement et de l’indivision sont désormais incontournables. Parce qu’elles permettent de multiplier, sur un même bien, le nombre de bénéficiaires des utilités qu’il procure, ces modes d’attribution provoquent la mise en concurrence d’une pluralité d’intérêts qui, lorsqu’ils divergent, sont source de conflits de pouvoirs. Tandis que ces conflits se résolvent ordinairement grâce à l’application des règles propres à chacune de ces techniques, la situation se complexifie néanmoins lorsque plusieurs d’entre-elles s’agrègent sur un même bien. Cet enchevêtrement de modes hétéroclites d’attribution des utilités est source de confusions : quotes-parts indivises, usufruits, droits d’usage et autres servitudes s’entrecroisent, troublant d’autant la lecture correcte de la répartition des prérogatives entre les différents titulaires de droits sur le bien. Déterminer avec justesse l’étendue des pouvoirs de chacun d’eux nécessite donc de questionner l’articulation des différents droits réels en présence pour mettre en exergue leurs convergences et oppositions. Ce faisant, l’analyse méthodique de ces enchevêtrements de droits permet de dévoiler l’existence de véritables structures combinatoires organisant les différents modes d’attribution. Étudier le contentieux sous l’angle de ces différentes combinaisons permet de résoudre plus aisément les conflits résultant de ces enchevêtrements de droits, tout en proposant une systématisation intelligible des différentes règles et décisions gouvernant la matière

  • Alexandre Ferracci, « L'unité de la notion de bien en droits civil et pénal », Les nouveaux problèmes actuels de sciences criminelles , 2021, p. 17 

    Alexandre Ferracci, « Argumenter a fortiori en droit », Revue de la Recherche Juridique - Droit prospectif, 2019, n°173, pp. 1003-1038   

Actualités Publications ENCADREMENT DOCTORAL