Portail universitaire du droit

Parutions

Les dernières parutions

Portail  Recherche  Actualités  Toutes les parutions  Penser l'ancien droit privé
9782275059044zoom


Parution : 10/2018
Editeur : LGDJ
ISBN : 978-2-2750-5904-4
Site de l'éditeur

Penser l'ancien droit privé

Regards croisés sur les méthodes des juristes (II)


Présentation

L’ouvrage s’inscrit dans le sillage d’un premier volume, intitulé Penser l’ordre juridique médiéval et moderne, qui tentait d’évaluer la tendance des historiens des facultés de droit à jeter un voile dogmatique, sinon trompeur, sur les réalités normatives du Moyen Âge et des Temps modernes. Consacré cette fois-ci, non à l’ordre juridique médiéval et moderne, mais à l’écriture de l’histoire du droit privé, ce deuxième volume a pour ambition de livrer une réflexion épistémologique sur l’un des enjeux de l’historiographie juridique : peut-on penser l’ancien droit privé à partir des catégories juridiques contemporaines ?
Il semble en effet que le droit privé – au moins en France – ait largement échappé à de tels questionnements, qui ont pourtant fait l’objet de débats nourris dans la plupart des autres champs de la connaissance historique. Afin de combler ce manque, l’ouvrage entend porter dans le champ du droit privé le dilemme bien connu du rapport de la recherche historique au présent, telle l’opposition entre écriture d’une histoire continuiste et celle d’une histoire inactuelle. Plus largement, les deux volumes souhaitent contribuer aux débats sur la place de l’analyse historique du droit.

Actes du colloque organisé les 9 et 10 mars 2017 - Université de Bordeaux Xavier Prévost, agrégé des facultés de droit, agrégé d’économie et gestion, archiviste paléographe (diplômé de l’École des chartes), ancien élève de l’École normale supérieure de Cachan, est professeur d’histoire du droit à l’université de Bordeaux. Nicolas Laurent-Bonne est agrégé des facultés de droit et professeur d’histoire du droit à l’université Clermont Auvergne.

 

Sommaire

 

Prolégomènes

Xavier Prévost, Nicolas Laurent-Bonne, Peut-on penser l’ancien droit privé à partir des catégories juridiques contemporaines ?, p. 3

 

Partie I Rapport(s) au temps

Mikhaïl Xifaras, Comment rendre le passé contemporain ?, p. 13

François Ost, L’anachronisme des concepts : un symptôme ? Penser les différences, écarts et frontières, p. 39

 

Partie II Points de vue « privatistes

Philippe Jestaz, L’atemporalité et l’autonomie des grands concepts et principes en droit privé, p. 53

Eric Descheemaeker, Penser l’ancien droit privé: perspective d’un système non-codifié, p. 71

 

Partie III Droits privés non occidentaux

Sophie Démare-Lafont, Avec quels mots peut-on penser le droit babylonien ?, p. 89

Laetitia Guerlain, Les habits neufs de l’anthropologie juridique. Relativité spatiale des concepts et fabrique disciplinaire au XXe siècle, p. 101

 

Partie IV Contrats et propriété

David Deroussin, Penser l’ancien droit des contrats, p. 133

Elena Giannozzi, Abstraction et anachronisme: les cas de la nullité et de la caducité des contrats en droit romain classique, p. 157

Rémi Faivre-Faucompré, Le métaconcept de propriété à l’épreuve du droit romano-canonique médiéval, p. 187

Contextes , 228 pages.  44 €