Portail universitaire du droit

Diversité culturelle et identités culturelles dans les espaces francophones : antinomie ou complémentarité ?

Colloque

Diversité culturelle et identités culturelles dans les espaces francophones : antinomie ou complémentarité ?

vendredi 13 avril 2018

Présentation

 

Cette journée d’étude internationale est organisée autour d’un partenariat fédérant l’Université Senghor par le biais du Campus Senghor de Perpignan et l’Université de Perpignan Via Domitia avec le CRESEM (Centre de Recherche sur les Sociétés et Environnements en Méditerranée), ainsi que le CML (Centre Méditerranéen de Littérature). La manifestation bénéficie du soutien de la Fondation de l’UPVD et de l’école doctorale ED 544.

Ce projet de recherche part du constat que la diversité culturelle et sa promotion effective se présentent, pour la Francophonie notamment, comme un défi qui engage l’avenir de tous, à l’échelle mondiale, régionale, nationale mais aussi individuelle ; défi nécessitant la mobilisation de tous : tant les organisations internationales, que les gouvernements, la société civile et les citoyens eux-mêmes. De la sorte, le combat mené par la Francophonie, en faveur de la langue française, ne peut en aucun cas se comprendre comme la volonté d’instaurer un impérialisme linguistique. Mais, l’idée de promouvoir un droit pour toutes les langues et toutes les cultures et de voir leur liberté d’expression respectée se heurte aux antagonismes politiques, culturels ou encore confessionnels. C’est, entre autres, le cas avec le concept encore prégnant de l’Etat nation, pour lequel la langue serait perçue par certains comme l’un des vecteurs premier de sa cohésion et de son identité, avec toujours en filigrane la crainte de promouvoir, par le biais de la diversité culturelle et linguistique, le délitement de l’unité en favorisant par là quelques velléités autonomistes, voire séparatistes toujours promptes à se mobiliser. Les propos de Lévi-Strauss résument parfaitement cette ambivalence lorsqu’il énonce que « l’humanité est constamment aux prises avec deux processus contradictoires dont l’un tend à instaurer l’unification, tandis que l’autre vise à maintenir ou à rétablir la diversification ».

 

Programme

 

9h30 : Accueil des participants

10h00 : Allocutions d’ouverture
Le représentant de M. le Président de l’Université de Perpignan Via Domitia, Fabrice Lorente
Martin Galinier, vice-président de l’UPVD et directeur du CRESEM
et M. Jean-François Fau, représentant de M. le Recteur de l’Université Senghor, Thierry Verdel

 

Première partie - La diversité culturelle prônée par l’OIF et les identités culturelles nationales

Modérateur : M. Albert Lourde

 

10h15 : La Francophonie comme vecteur de préservation et de promotion des diversités culturelles
M. Christophe Euzet, Député, Maître de conférences en droit public Université de Perpignan Via Domitia, ancien Directeur du département culture de l’Université Senghor

10h30 : Le rôle de l’Université Senghor dans la protection et la promotion de la diversité culturelle
M. Jean-François Fau, Directeur du département culture de l’Université Senghor d’Alexandrie

10h45 : La convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, UNESCO 2005 : étape essentielle d’une régulation juridique en construction ?
M. Albert Lourde, Historien du droit, Professeur émérite Université de Perpignan Via Domitia, Recteur honoraire de l’Université Senghor

11h00 : La diversité culturelle, un principe du droit international ou la faiblesse structurelle de l’instrument normatif
M. Didier Baisset, Professeur d’histoire du droit, Université de Perpignan Via Domitia, Responsable du Campus Senghor de Perpignan

11h15 : L’Afrique, un continent face à la diversité culturelle
M. Hamidou Saal, Ancien conseiller du Président Abdou Diouf

11h30 : Débats

12h30 : Clôture des débats

 

Deuxième partie - La dialectique entre les identités culturelles des Etats-nations et les identités culturelles englobées

Modérateur : M. Didier Baisset

 

14h30 : L’histoire agitée de l’identité Amazigh au Maroc : une reconnaissance constitutionnelle en 2011 qui s’inscrit dans le temps
M. Amal Mourji, Professeur de droit public, Université Hassan II de Casablanca

14h45 : Francophone et catalan
M. Joan Peytavi, Professeur d’étude catalane, Université de Perpignan Via Domitia, membre de l’Institut d’Etude Catalane de Barcelone

15h00 : La Francophonie face au miroir ibérique : perspectives catalane et espagnole
M. Josep Capdeferro, Professeur d’histoire de droit, Université Pompeu Fabra de Barcelone

15h15 : La langue corse au défi de la co-officialité
M. Eric Gasparini, Professeur d’histoire du droit, Université d’Aix-Marseille

15h30 : Traduire c’est trahir : problématique de la diversité linguistique en contexte colonial
M. Christophe Juhel, Maître de conférences en histoire du droit, Université de Perpignan Via Domitia, Directeur du département de droit comparé de la Faculté de Droit, titulaire de la chaire Senghor de la Francophonie de Perpignan

15h45 : Débats

17h00 : Clôture des débats


Université de Perpignan Via Domitia
Campus Mailly
21 Rue Emile Zola
66000 Perpignan

Document