Portail universitaire du droit

Parutions

Les dernières parutions

Portail  Recherche  Actualités  Toutes les parutions  Le droit international de la reconnaissance, un instrument de décolonisation et de refondation du droit international ?
9791097578077


Parution : 11/2019
Editeur : UMR Droits International, Comparé et Européen (DICE)
ISBN : 979-1-0975-7807-7
Site de l'éditeur
Notice SUDOC

Le droit international de la reconnaissance, un instrument de décolonisation et de refondation du droit international ?


Présentation

Lorsqu’en 2011 est publié Qu’est-ce qu’une société internationale juste ? Le droit international entre développement et reconnaissance, d’Emmanuelle Tourme Jouannet, puis que paraît, l’année suivante son article « Le droit international de la reconnaissance », surgit dans le champ de la recherche française – et plus largement francophone – en droit international un nouveau paradigme, celui de la « reconnaissance ». Les réactions suscitées par ces publications furent vives. Il y eu quelques mécompréhensions du concept même de reconnaissance, et diverses critiques se firent entendre. C’est à l’occasion du premier workshop international du groupe de recherche Justice/Injustice Globale, les 8 et 9 septembre 2016, que fut abordée la question de savoir si le droit international de la reconnaissance pouvait être un instrument de décolonisation et de refondation du droit international.

 

Sommaire

Liste des abréviations, p. 9

Albane Geslin, Emmanuelle Tourme Jouannet, Propos introductifs – Décoloniser et refonder le droit international au prisme de la reconnaissance, p. 11

 

Partie I. Regards théoriques et méthodologiques sur le droit international de la reconnaissance

Albane Geslin, La recherche en droit international de la reconnaissance – Quelle(s) posture(s) épistémologique(s) ?, p. 19

Diane Bernard, Difficultés à déconstruire et opportunité de refonder le droit (international) à partir du droit (de la reconnaissance), p.  35

Jeremy Perelman, Une approche critique et pragmatique du droit international des droits humains – Pour une réappropriation par les « subalternes », p. 47

Paul Bourgues, James Lorimer – La genèse de la notion de reconnaissance en droit international, p. 65

 

Partie II. Le droit international de la reconnaissance en actes

Sarah Lazaar, La reconnaissance des droits fonciers des peuples en Afrique et leur interaction avec les politiques dites « de développement », p. 83

Makane Moïse Mbengue, « La loi des nations est faite de fer » ? Reconnaissance et « décolonisation » du droit international des investissements, p. 97

Kiara Neri, Le droit international économique comme moyen de « décoloniser » le droit international ? L’exemple des préférences commerciales, p. 119

Ademar Pozzatti Junior, Entre principes et procédures – Les défis de l’affaire Chevron pour la reconnaissance et la décolonialité en Amérique Latine, p. 133

Lydie Kiki-Neme, Droit international de la reconnaissance – Le cas des victimes de guerre à la fin du conflit ivoirien, p. 147

Joël Radaody, Reconnaissance et identité collective à Madagascar, p. 175

Thibaud Baghdadi, L’absence de reconnaissance constitutionnelle des bahá’ís en Iran : défis et conséquences pour la plus grande minorité religieuse non musulmane du pays, p. 185

Confluence des droits , Vol. 7 , 204 pages.