Portail universitaire du droit

Parutions

Les dernières parutions

Portail  Recherche  Actualités  Toutes les parutions  Beccaria, Voltaire et Napoléon
9782856523971fs


Parution : 04/2018
Editeur : Dominique Martin Morin
ISBN : 978-2-8565-2397-1
Site de l'éditeur
Notice SUDOC

Beccaria, Voltaire et Napoléon

ou l'étrange humanisme pénal des Lumières (1760-1810)


Présentation

Perspective ordinaire, quant à l'évolution de notre droit pénal : la législation révolutionnaire se serait prévalue de l'humanisme de Voltaire et de celui de Beccaria, le grand rénovateur de ce secteur du droit ; tout à l'inverse, les codes "criminels" napoléoniens (1808, 1810), par réaction "sécuritaire", auraient misé exclusivement sur la rigueur. Ce schéma est sujet à caution. Une prise en compte de la vision alors en vogue sur l'être humain relativise sensiblement un tel contraste : de Voltaire lui-même à Napoléon, sans en excepter la Révolution, elle indique surtout une continuité utilitariste, dont le battement des circonstances tout simplement, plus que des sautes dans les principes inspirateurs, relativise l'ondulation. 
Force est d'y constater que l'idéal d'humanité, quoique omniprésent dans la rhétorique, est dès l'origine et continûment assez illusoire en réalité dans les esprits et dans les faits : s'il faut tout dire, il n'est guère plus que le faux nez d'une intention essentiellement utilitaire. Notre investigation a donc ses imprévus. L'image convenue de l'esprit des Lumières, de la Révolution, et du positionnement de la phase impériale par rapport à tous deux, pourrait bien s'en trouver, comme à d'autres égards, quelque peu altérée.

Xavier Martin, Professeur émérite d'histoire du droit à l'Université d'Angers, a donné une douzaine d'ouvrages sur les implications d'une approche réductrice de l'humain dans l'esprit des Lumières, sous la Révolution, et durant la séquence napoléonienne.

303 pages.  26 €