Portail  Actualités de la recherche  Manifestations  Le référendum du 12 décembre 2021 en Nouvelle-Calédonie

Le référendum du 12 décembre 2021 en Nouvelle-Calédonie
En ligne
mercredi15décembre2021
18:0020:00

Table ronde

Le référendum du 12 décembre 2021 en Nouvelle-Calédonie

De la levée de l’incertitude référendaire à la sortie de l’Accord de Nouméa


Présentation

 

Le 12 décembre prochain devrait avoir lieu le 3ème et ultime référendum d'autodétermination de la Nouvelle-Calédonie.

Faisant suite à deux premières consultations ayant abouti à une victoire du Non en 2018 et en 2020, ce scrutin s'annonce plus tendu encore que les précédents et ce, pour plusieurs raisons : d'abord, le choix de la date qui n'a pas été consensuel, les indépendantistes ayant souhaité jusqu'au dernier moment que le vote se tienne le plus tard possible, revendication renforcée par le contexte sanitaire et le temps du deuil coutumier souhaité pour les Kanak ayant succombé à l'épidémie, ensuite, et de manière liée, l'appel à la non participation promue par les indépendantistes conduisant à une campagne où seul le non à l'indépendance est visible, enfin, les perspectives pour le jour d'après, que le résultat soit favorable ou non à l'indépendance : dans le second cas (le plus probable compte tenu de la non participation des indépendantistes), l'accord de Nouméa prévoit sobrement que "les partenaires politiques se réuniront pour examiner la situation ainsi créée".
Cela pose alors deux questions : quelle relation future entre la Nouvelle-Calédonie et la France ? Quelles perspectives pour la démocratie néocalédonienne ?

Bien que cette actualité puisse paraître lointaine de la France métropolitaine (Nouméa étant à plus de 16.000 kilomètres de Paris), le suivi de ce processus renvoie à de nombreuses interrogations susceptibles de nous toucher directement : quelle place pour la France dans le Pacifique suite à la crise AUKUS ? Quelle démocratie pour un peuple profondément divisé ? Quelle organisation institutionnelle pour les collectivités d'outre-mer ? Quelles perspectives pour le droit à l'autodétermination ?

 

Programme

 

18h00 : Table ronde autour de :
Carine David, professeur de droit public à l'Université des Antilles, spécialiste de droit de l'outre-mer et auteur de différents travaux sur la démocratie néocalédonienne
Jean-Jacques Urvoas, maître de conférences HDR en droit public à l'Université de Bretagne occidentale, ancien garde des Sceaux et président de la commission des lois de l'Assemblée nationale et auteur de différents travaux sur les perspectives institutionnelles de la Nouvelle-Calédonie
Zérah Brémond, docteur en droit public et membre associé du LabLEX, chercheur en droit des peuples autochtones et auteur d'une thèse sur l'Etat post-colonial.

Plusieurs étudiants néocalédoniens, actuellement en métropole, seront conviés à cette table ronde afin de donner leur sentiment sur les suites d'un processus qui les concerne en premier lieu

20h00 : Clôture des débats

 

 

Inscription préalable souhaitée pour obtention du lien de connexion : https://forms.gle/momM67UXeLXbvKbu8


Table ronde organisée par le Lab-LEX, Université de Bretagne occidentale.

Université de Bretagne Occidentale
UFR Droit Economie et Gestion
Lab-LEX
Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien de l'Académie des Sciences Morales et Politiques
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2022 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech