Portail universitaire du droit

Transformations sociales des espaces marchands

Séminaires

Transformations sociales des espaces marchands

Du lundi 9 décembre 2019 au mardi 10 décembre 2019

Présentation

 

Comment assurer l’effectivité du droit à la protection sociale sans mettre en péril le système censé l’assurer ? Toute la question autour de l’économie numérique est en effet de savoir si le modèle social français peut être adapté ou s’il est appelé à être bouleversé. Les voies de la refondation sont évidemment plurielles. Que l’on songe à redonner au droit social de nouvelles bases ou à l’individu les moyens d’assurer sa subsistance, les dispositifs s’avèrent à l’étude plutôt ambivalents et les conceptions du monde social des plus variées.

Tout dépend du mode de régulation retenu et de l’attachement à un système de valeurs que l’on attribue à la protection sociale. Les oscillations entre ces deux paramètres seront déterminantes de l’orientation de notre modèle social.

La recherche se propose de partir des espaces de régulation pour saisir le point de vue des acteurs soucieux de la protection sociale des travailleurs de l’économie numérique. Etudiant la reconfiguration des espaces de régulation, institutionnels et marchands, on sera ainsi conduit, de proche en proche, à repenser les fondements d’un système social qui réponde aux enjeux soulevés par l’économie numérique.

Pour mener à bien le projet TransSEN, un consortium académique a été construit afin de présenter un large spectre de complémentarité interdisciplinaire. Il se compose de 2 équipes de juristes (celle spécialisée en droit social portée par l’IODE, UMR CNRS/Université de Rennes 1 et celle du laboratoire CEJESCO de l’Université de Reims), d’une équipe d’économistes rattachée au laboratoire Regards (Université de Reims) et d’une équipe pluridisciplinaire spécialiste des relations professionnelles (IRES). Au total, ce sont 15 chercheurs et enseignants-chercheurs qui prendront part au projet.

Le marché du travail est le premier bouleversé ; mais les marchés sur lesquels les plateformes numériques déploient leur activité économique le sont aussi (le marché des transports, le marché des services à la personne, le marché des professionnels du droit, le marché de la santé, etc.). En effet, les catégories juridiques applicables à l’exercice de l’activité professionnelle sont essentielles. Elles placent les relations économiques entre le travailleur/prestataire, l’employeur/donneur d’ordres et le client/consommateur dans des cadres différents. Selon la qualification retenue, les acteurs n’ont alors ni les même droits et obligations, ni les mêmes moyens d’action pour procéder aux échanges économiques. Or, l’apparition des plateformes numériques questionne le cadre juridique existant, dès lors qu’elles se placent au cœur d’un tissu de relation économique. Les contentieux UBER en sont la parfaite illustration. Comme l’a conclu l’avocat général Szpunar près la CJUE, UBER devait être appréhendée comme une entreprise de transport et les chauffeurs comme des transporteurs.

Il en résulte nécessairement des implications fiscales et sociales quant aux modalités de l’exercice de l’activité professionnelle. Par exemple, en cas de cessation d’activité, est-on alors face à un risque social (chômage) devant être pris en charge par le système de protection sociale ou face à un risque économique résultant de l’exercice de la liberté d’entreprendre ? La conception du risque alors retenue par le droit de l’Union européenne sera déterminante de la protection sociale offerte aux travailleurs des plateformes confrontés à cette situation.

 

Programme

 

Lundi 9 décembre 2019

 

12h30 : Accueil et déjeuner
(Salle polyvalente, Bâtiment 13)

14h00 : Ouverture du séminaire
(Amphi Duharcourt, Bâtiment 13)

 

Quelle protection sociale pour les plateformes ?

Présidence : Jean-Paul Domin

 

Les statuts fiscaux et sociaux de l’activité
Faroudja Ait Ahmed, CEJESCO, Université de Reims

La protection sociale des travailleurs de plateformes au révélateur de celle du portage salarial
Marion Del Sol, IODE, Université de Rennes 1

Discussion

15h30 : Pause

 

Les contours de l’accompagnement et de l’engagement des travailleurs de plateforme

Présidence : Amandine Rauly

 

16h00 : Formation et accompagnement des travailleurs indépendants
Ewen Maho, Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Aube

Engagement professionnel, engagement militant : études des trajectoires de livreurs à vélo
Chloé Lebas, CERAPS, Université de Lille

18h00 : Fin de la 1ère journée

 

Mardi 10 décembre 2019

 

Nouvelles formes d’emploi et renouveau assurantiel

Présidence : Josépha Dirringer

 

9h30 : Analyse des contrats d’assurance négociés par les plateformes
Fabrice Rosa, CEJESCO, Université de Reims

Le capital communautaire et le travail des streamers sur Twitch
Mathieu Cocq, IDHES, ENS Paris Saclay

Transformation de l’emploi et développement des assurances en santé. Un changement majeur
Jean-Paul Domin, Regards, Université de Reims Champagne-Ardenne

Discussion

11h00 : Pause

 

Le rééquilibrage des rapports entre plateformes et travailleurs

Présidence : Fabrice Rosa

 

11h15 : La négociation collective entre les plateformes et les travailleurs : quel cadre juridique ?
Josepha Dirringer, IODE, Université de Rennes 1
Ylias Ferkane, IRERP, Université Paris Nanterre

À la recherche de l’autonomie des travailleurs de plateforme : l’expérience italienne
Vincenzo Bavaro (Université de Bari, Département de Sciences politiques)

13h00 : Déjeuner

14h00 : Séminaire de travail TransSEN

16h00 : Fin des travaux

 

 

Inscriptions & informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Université de Reims Champagne-Ardenne
Bâtiment 13
Campus Croix Rouge
57 Rue Pierre Taittinger
51100 Reims

Document