Portail universitaire du droit

Les écoles de pensée en droit


Ajouter à mon agenda

 Télécharger au format ICS

Colloque

Les écoles de pensée en droit

XVe congrès de l'Association internationale de méthodologie juridique

Du jeudi 11 octobre 2018 au vendredi 12 octobre 2018

Présentation

 

La désignation « d’école » en droit permet de désigner –parfois a posteriori – des idées, des approches ou des méthodologies qui ont servi de point de repères à des regroupements de chercheurs-juristes. Que ce soit l’École de l’exégèse, l’École de Bruxelles, l’École de Vienne, l’École du réalisme, ou encore l’École de la Sociological jurisprudence, la discipline juridique a en effet connu plusieurs écoles de pensée qui ont jalonné son histoire et, à des degrés divers, influencé son évolution. Certaines de ces écoles sont associées à une branche du droit ou un système juridique en particulier alors que d’autres transcendent ces frontières. Compte tenu de leur diversité et de leur importance, le XVe congrès international de l’Association internationale de méthodologie juridique a pris pour objet d’étude les « écoles de pensée » en droit en vue d’en approfondir la compréhension et d’en dégager les multiples facettes qui, directement ou indirectement, se rapportent à la méthodologie juridique. Sans prétention à l’exhaustivité, plusieurs axes de réflexion et de recherche seront ainsi privilégiés :

L’influence des écoles sur la pensée juridique. Comment les écoles de pensée participent-elles à la structuration de la pensée juridique ? Quels impacts peuvent avoir les écoles sur la conception du droit au sein d’une communauté ou sur l’évolution des systèmes juridiques nationaux ? Quel rôle jouent-elles dans la formation des juristes ? Les lieux de formation des juristes étant leur creuset naturel, il est pertinent de s’interroger sur la capacité des écoles d’orienter la mise en œuvre ou la conception du droit à l’intérieur de leur milieu.

La désignation « d’école » et son caractère performatif. Qu’est-ce qu’une école de pensée en droit ? La catégorie « école de pensée » s’appuie-t-elle sur de véritables critères ? Provient-elle de ses membres ou est-elle une construction a posteriori qui sert à regrouper des convictions communes à un groupe de chercheurs ? Quel impact l’appellation « d’école » peut-elle avoir sur la notoriété ou la diffusion des idées qu’elle sous-tend ? Cette désignation participe-t-elle d’une stratégie de positionnement ou de rayonnement d’une manière de penser, d’enseigner ou de mettre en œuvre le droit ? Les concepts et méthodes issus d’autres disciplines sont-ils davantage susceptibles d’être importés en droit lorsqu’ils sont associés à une école de pensée ? Certaines écoles connaissent un rayonnement limité tandis que d’autres ont pu étendre leur portée à l’extérieur des frontières nationales ; comment expliquer ces succès ou ces limites ?

La dimension sociologique des écoles de pensées. Une autre voie de réflexion s’oriente vers l’action politique de certaines écoles de pensée en droit. Quels sont les projets portés par les différentes écoles juridiques ? Les écoles sont-elles fondées sur des individualités ou sont-elles le produit d’une action collective ? Quelles sont les conditions favorables à la naissance d’une école de pensée ?

Les écoles de pensée dans le temps et dans l’espace. Envisagée dans une perspective comparative, l’étude des écoles de pensée permettra d’en apprécier la diversité, et peut-être aussi d’en situer des traits communs. Peut-on établir des liens de parenté entre les écoles ? Certaines écoles sont-elles jumelles, ou aux antipodes ? Observe-t-on des fusions ou des scissions d’écoles ?

 

Programme provisoire

 

Jeudi 11 Octobre

(Salle 2151, Pavillon Charles-De Koninck)

 

9h00 : Mot de bienvenue
Anne-Marie Laflamme, doyenne de la Faculté de droit (U. Laval)

 

Séminaire de jeunes chercheurs

9h15 : Atelier 1
M. Ouedraogo, Touwendé Roland – UQAM
M. Breton-Demeule, Charles - U. Laval
M. Lillo, Alexandre - Ottawa

10h30 : Atelier 2
M. Yentcharé, Pag-Yendu - U. Laval
Mme Coupienne, Marilyn – UQAM
Mme Benaissa, Monim - Ottawa

 

11h30 : Dîner

 

Colloque « Écoles de pensée en droit »

 

13h30 : Mot d’ouverture du colloque
Prof. Devinat, Mathieu - U. de Sherbrooke

 

13h45 : Première session

Conditions d’émergence et fonctions des écoles de pensée

De nouvelles « écoles de pensée » ? De la pyramide au réseau
Prof. Lalonde, Louise - U. de Sherbrooke

Les écoles dans la pensée juridique française contemporaine entre historiographie et discours doctrinal
Prof. Nader Hakim - U. de Bordeaux

La naissance de l'École de Bruxelles et le tournant 1900
Prof. Lewkowicz, Gregory - U. Libre de Bruxelles

L'état de nature à l'aune de la paléoanthropologie
Emond, Louis - Doctorant, U.Laval

 

15h45 : Deuxième session

Regards sceptiques sur la désignation « d’école »

Les « écoles de paille »
Prof. François-Xavier Licari - U. de Lorraine

Les écoles de pensée en droit public, entre reconstruction doctrinale a posteriori et réalité empirique (un point de vue français)
Sydoryk, Sacha - Doctorant, Toulouse I

École juridique ou technique juridique ?
Goltzberg, Stefan - U. Libre de Bruxelles

Théorie en tant que fétichisme - une critique méthodologique et épistémologique
Prof. Bjarne Melkevik - U. Laval

 

17h30 : Conférence de synthèse de la première journée - –Conférence annuelle de la Chaire de rédaction juridique Louis-Philippe-Pigeon

Méthode et interprétation en France : l'école de l'exégèse versus les théories réalistes de l'interprétation
Prof. Véronique Champeil-Desplats (U. de Paris X)

Cocktail de la Chaire de rédaction juridique Louis-Philippe-Pigeon

 

Vendredi, 12 octobre

(Amphithéâtre Jean-Paul Tardif, pavillon La Laurentienne)

 

9h00 : Troisième session

Écoles de pensée et formation des juristes

Setting the standards for future Law Schools : the Law School of Constantinople (425 -606)
Prof. Heutger, Viola - U. de Lucerne

L’influence méthodologique de “L'école d'histoire du droit” sur les réformes de la formation juridique suédoise au 19e siècle
Prof. Croon, Adam - U. d’Örebro

L'École aixoise de méthodologie juridique
Prof. Frédéric Rouvière - U. d’Aix-Marseille III

 

11h00 : Quatrième session

Les écoles « classiques » et leur influence

The persistence of American legal realism
Prof. Utz, Stephen - U. du Connecticut

Faut-il enterrer le réalisme scandinave ? Vie, mort et résurrection du paradigme du tû-tû
Prof. Hélène Thomas  - U. d’Aix-Marseille III

L'École de Bruxelles à la conquête de l'Europe
Prof. Van Waeyenberge, Arnaud - H.E.C. Paris

 

12h30 : Dîner

 

13h30 : Cinquième session

Études de cas (1)

L’École de Sherbrooke
Profs. Hountohotegbè, S. Axel-Luc et Fraser, Véronique - U. de Sherbrooke

L’École de Louvain
Kanabus, Benoît - Centre Perelman

Titre à venir
Bouchard, Kevin - Doctorant, U. Laval

 

15h30 : Sixième session

Études de cas (2)

Une école relationiste du droit existe-t-elle ?
Prof. Emmanuel Jeuland - U. de Paris I

Les Écoles de l'efficacité au service des droits humains : repenser la légistique à l'ère du droit global
Prof. Flückiger, Alexandre - U. de Genève

L’école statistique
Ciuca, Valérius; Roussel,Bruno et Prof Marc Richevaux - U. du Littoral

Tradition juridique islamique et les droits civils des pays arabes
Prof. Filali, Ali - U. d’Alger I

17h15 : Note de synthèse
Prof. Bernatchez, Stéphane - U. de Sherbrooke

Souper de clôture

 

 

Pour information : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscription obligatoire
Étudiant (sans repas du midi) : gratuit - Formulaire d'inscription
Étudiant et grand public (avec les repas du midi pour les deux jours) : 50$
Étudiant et grand public (avec les repas du midi pour les deux jours et le souper du vendredi) : 100$
Formule Plus (incluant les repas du midi pour les deux jours, le souper du vendredi et les actes du colloque) : 300$
Formulaire d'inscription (serveur de paiement)
Étudiant et grand public qui voudraient assister seulement à la conférence annuelle de la Chaire de rédaction juridique Louis-Philippe-Pigeon le 11 octobre à 17h30 et au cocktail: gratuit - Formulaire d'inscription

Formation continue des avocats et des notaires : Formation d’un dispensateur reconnu par le Barreau du Québec aux fins de la formation continue obligatoire pour une durée de 12,5 heures. Une attestation de participation représentant 12,5 heures de formation sera transmise aux notaires présents.


Université de Laval
2325 Rue de l'Université
Québec, QC G1V 0A6, Canada
Imprimer

Document