Portail universitaire du droit

Numérique et authenticité : l'exemple du secteur musical

Séminaires

Numérique et authenticité : l'exemple du secteur musical

vendredi 2 février 2018

Présentation

 

En l’espace de quelques années, le secteur musical a connu de profonds bouleversements induits par le phénomène de la révolution numérique. La numérisation de la musique a, plus que toute autre évolution technologique, permis, outre l’émergence d’un nouveau support, une accessibilité illimitée à un choix de musique.

La digitalisation de la diffusion des contenus, accompagnée par une quasi gratuité de leur accès, aboutissent à une massification de la consommation musicale. Ce phénomène de diffusion de masse, et la numérisation des contenus, conduisent à se demander, si ceux-ci n’ont pas enlever l’attrait de la création, nous amenant ainsi à une forme de banalisation de notre rapport à la musique.

Toutefois, malgré l’essor du streaming et de l’écoute numérisée, un « marché du passé » semble refaire surface : un retour vers une vision authentique de la musique.

L’authenticité musicale peut être définie comme la volonté de renouer avec un modèle de consommation et d’exploitation plus « véridique » de la musique.

Que ce soit par le regain d’intérêt envers le vinyle comme « objet musical » offrant une « valeur à la musique » ou que ce soit à travers le retour au spectacle vivant, la recherche d’authenticité musicale semble être retenue comme une consommation privilégiée du moment présent.

On peut toutefois se demander si ce retour à l’authenticité est bien réel ; le phénomène n’a- t-il pas, lui aussi, subi les effets de la révolution numérique ?

Le son des vinyles aujourd’hui distribué n’est plus le même qu’auparavant. Grâce aux nouvelles technologies, les festivals ont pu évoluer : via l’essor des casques 3D pour s’immerger au sein d’un spectacle live ; retransmissions cinématographiques d’évènements musicaux ; développement des concerts via hologrammes ; etc…

Cela démontre la recherche d’un rapport direct à la musique et d’un désir d’authenticité. Toutefois, transformé par l’apport du numérique, l’authenticité recherchée se transforme en une forme d’« authenticité 2.0 » ou « authenticité revisitée ».

Avec la participation de :
Karim Guerch, Professeur à l’institut Catholique de Toulouse, Président de l’association Reg@rts

Samuel Capus, Directeur du secteur des tournées chez Bleu Citron Production, Toulouse

Philippe Astor, Journaliste professionnel, spécialisé dans le domaine de la musique

Antonin Roméas, Directeur artistique/chef de projet chez Universal Music France ; Chef de projet chez Club Riviera

Lionel Goulpié, Musicien et DJ au sein du trio Signs


Manufacture des Tabacs
Amphithéâtre Colloque
21 Allée de Brienne
31000 Toulouse
Imprimer

Université Toulouse 1 - Capitole
Institut du Droit de l'Espace, des Territoires, de la Culture et de la Communication