Portail universitaire du droit

Parutions

Les dernières parutions

Portail  Recherche  Actualités  Toutes les parutions  Les programmes du parti socialiste
les-programmes-du-patri-socialiste-9782247187133


Parution : 06/2019
Editeur : Dalloz
ISBN : 978-2-2471-8713-3
Site de l'éditeur

Les programmes du parti socialiste

Sociologie politique d'une entreprise programmatique (1995-2012)

Raphaël Cos

Présentation de l'éditeur

La sociologie politique a longtemps délaissé les idées politiques. Elle s'est largement construite contre la « vieille » histoire des idées et une science politique qui tendait à leur accorder une valeur intrinsèque et explicative de manière anhistorique. Désormais suffisamment installée et consolidée dans le champ de la science politique, la sociologie politique peut réinvestir à nouveaux frais l'analyse des idées avec des perspectives méthodologiques et épistémologiques nouvelles, que le label scientifique « histoire sociale des idées » tend à rassembler.

La thèse de Rafaël Cos s'inscrit pleinement dans ce renouveau des travaux sur les idées et les partis. L'auteur s'attache au travail multiforme de production programmatique national du Parti socialiste entre 1995 et 2012. Il propose une sociologie des activités programmatiques autour de trois échelles d'analyse : les espaces de production des idées, les programmes, et deux enjeux d'action publique (la sécurité et la fiscalité). La perspective est en première analyse relativement simple : comment un parti, comme organisation sociale, se mobilise autour de l'activité programmatique ? 

Les résultats produits sont subtils : la thèse documente les rapports et agencements complexes, incertains, labiles entre travail d'expertise, options programmatiques arbitrées et propositions réellement défendues dans les conjonctures électorales. Une forme d'étiolement de l'illusion programmatique est établie, même si les programmes font toujours l'objet de mobilisations ». Sur la période étudiée, les programmes ne sont plus investis comme des textes stratégiques, et sont davantage assimilables à des « biens de cycles courts, très largement déterminés dans leurs usages par le faisceau de contraintes imposé par les campagnes ». Les socialistes sont d'autant plus enclins sur la période étudiée à accepter l'idéologie dominante qu'ils ne sont plus en mesure d'y opposer des options alternatives. 

Au-delà des partis et du PS en particulier, la thèse est une déconstruction de la doxa démocratique qui fonde la transaction électorale sur une évaluation par les électeurs d'un bien partisan défini et explicité, le programme, qui serait assis sur des intérêts sociaux bien identifiés et agrégés par les partis. 

Préface de Rémi Lefebvre

 

Sommaire

Pour une sociologie politique des biens idéels partisans

I. L'"intellectuel collectif" et ses doubles
La relégation institutionnelle du travail de production idéelle
Les dynamiques centrifuges du milieu programmatique socialiste

II. Les glissements des intentions programmatiques socialistes
La démonétisation des projets socialistes
L'offre programmatique en campagne. Décomposition et recomposition d'une valeur d'échange

III. L'offre socialiste au révélateur de la fiscalité et de la sécurité
Un emblème en trompe-l'oeil. La fiscalité dans l'offre programmatique socialiste
Entreprendre sans aboutir. Les mobilisations socialistes pour la "sécurité"

Conclusion générale

Nouvelle Bibliothèque de Thèses - Science politique , 642 pages.  65,00 €