Portail universitaire du droit

L’ici-et-maintenant des avenirs incertains : le droit, l’intelligence artificielle et les technologies de prédiction

Conférence et cycle

L’ici-et-maintenant des avenirs incertains : le droit, l’intelligence artificielle et les technologies de prédiction

jeudi 14 novembre 2019

Présentation

 

À travers le développement spectaculaire de systèmes algorithmiques capables de collecter, d’analyser, et de traiter des quantités massives de données, l’ère des Big data et de l’intelligence artificielle a conféré à l’homme un nouvel outil de prédiction lui permettant d’optimiser les processus décisionnels, d’anticiper les risques, et de gouverner les conduites. Cependant, au plus ces systèmes se perfectionnent au plus les juristes et les politiques tentent d’appréhender leurs conséquences potentielles sur les droits et libertés des citoyens (par exemple, les problèmes en matière de vie privée et de discrimination, de responsabilité et de transparence). De manière surprenante, peu de recherches ont été consacrées à l’autre face de la médaille : les avantages potentiels que le droit – qu’il soit saisi dans sa dimension législative ou juridictionnelle – peut retirer de l’usage de systèmes d’intelligence artificielle afin de cerner le futur et d’anticiper « ce qui n’est pas arrivé ou pourrait ne jamais l’être » (Massumi).

A l’heure des théories de l’effondrement et de l’anthropocène, de la crise financière et migratoire, les pratiques d’anticipation sont devenues des moyens cruciaux de sécuriser, gouverner, discipliner et normaliser la vie dans les sociétés contemporaines. Dans ce contexte, l’étude du potentiel prédictif du couple « Droit et IA » s’avère d’une importance critique. Le droit étant en lui-même un mode particulier d’anticipation, il est urgent de comprendre la nature singulière de l’association entre logiques de prédiction juridiques et algorithmiques. A cet égard des questions fondamentales se posent : Comment saisir le caractère imprévisible de la vie et rendre le futur « actionnable » en délivrant un savoir sur les scénarios possibles, même les plus improbables ? Quels types de stratégies déployer pour faire face au futur (précaution, préemption, préparation) ? Quelles sont les conséquences politiques et éthiques liées au fait d’agir dans le présent sur la base du futur ? Pour répondre à ces questions, il est important de cerner comment l’association entre droit et intelligence artificielle permet de rendre le futur présent, nourrissant ainsi une façon programmatique de formaliser, de justifier et de déployer l’action dans l’ici-et-maintenant.

 

Programme

 

17h30 : Intervention de Christophe Lazaro, Professeur à l’Université de Louvain, Centre de philosophie du droit

 

 

Entrée libre


Faculté de droit
Salle du Conseil
Avenue Doyen Louis Trotabas
06000 Nice

Université Côte d'Azur
Université Nice - Sophia-Antipolis
Faculté de Droit et Science Politique
Groupe de Recherche en Droit, Économie et Gestion