Portail universitaire du droit

Le principe d'égalité de traitement en droit du travail

Conférence et cycle

Le principe d'égalité de traitement en droit du travail

jeudi 19 septembre 2019

Présentation

Depuis plus de 20 ans, la place en droit du travail de la règle (puis du principe) d'égalité de traitement est objet de discussions et de débats passionnés. Passions dont l'acmé fut sans doute la soumission, par la Cour de cassation en 2009, de la négociation collective à l'empire, à l'emprise, du principe d'égalité. Sous le feu des critiques, la haute juridiction devait quelques années plus tard, sous forme d'une présomption de validité, livrer un nouvel équilibre dans le champ de l'élaboration des normes conventionnelles. C'est qu'en instituant présomption de validité des clauses conventionnelles instaurant une inégalité de traitement entre salariés, du principe d'égalité, la chambre sociale de la Cour de cassation rendait la défense contentieuse presque impraticable. Toujours debout, l'égalité se voyait mise à genoux. Et au moment où l'égalité semblait retenir moins l'attention, la Cour de cassation fait rebondir le débat. Dans un important arrêt du 3 avril 2019, elle juge en effet que la reconnaissance d'une présomption générale de justification de toutes différences de traitement entre les salariés opérées par voie de conventions ou d'accords collectifs, de sorte qu'il appartient à celui qui les conteste de démontrer que celles-ci sont étrangères à toute considération de nature professionnelle, serait, dans les domaines où est mis en œuvre le droit de l'Union, contraire à celui-ci en ce qu'elle ferait reposer sur le seul salarié la charge de la preuve de l'atteinte au principe d'égalité et en ce qu'un accord collectif n'est pas en soi de nature à justifier une différence de traitement. D'autre part, dans ces domaines, une telle présomption se trouverait privée d'effet dans la mesure où les règles de preuve propres au droit de l'Union viendraient à s'appliquer. Partant, la généralisation d'une présomption de justification de toutes différences de traitement ne peut qu'être écartée. A l'égalité, le droit de l'Union apporte soutien... inattendu.

Qui mieux que les Professeurs Radé et Fabre, auteurs d'importants articles sur le sujet, pouvaient nous entretenir du principe d'égalité de traitement en droit du travail ? Qui mieux que ces deux universitaires réputés pour nous aider à mieux comprendre la place, le(s) rôles(s), la (les) fonction(s) que l'égalité de traitement joue dans le droit français du travail de notre temps ? Place au débat. Encore.

 

Programme

 

Séance présidée par Françoise Champeaux, Rédactrice en chef de la Semaine Sociale Lamy

17h00 : Intervention de Christophe Radé, Professeur à l’Université de Bordeaux et Directeur de la revue Droit Social
ainsi que Alexandre Fabre, Professeur à l’Université Paris Ouest-Nanterre

 

 

Inscription gratuite préalable obligatoire par mail : ifg-contact@ univ-lorraine.fr

Pour les avocats adhérents AFDT, journée validée au titre de la formation continue des avocats


Amphi de la Présidence de l'Université de Lorraine
34 cours Léopold
54000 Nancy

Université de Lorraine
Faculté de Droit, Sciences Economiques et Gestion
Association française de droit du travail
IAE Nancy School of Management
Institut Francois Gény
Institut régional du travail

Ouvert à la formation continue des professionnels

Tags: