Portail universitaire du droit

Parodie et Mode


Ajouter à mon agenda

 Télécharger au format ICS

Colloque

Parodie et Mode

lundi 3 décembre 2018

Présentation

 

Le détournement de marques n'est pas un phénomène nouveau. Il est lié à la culture du Pop Art avec Andy Warhol célèbre pour ses œuvres créées à partir d'images publicitaires détournées. Un art nouveau est créé, celui du détournement en tout genre (slogans, images publicitaires, campagnes de marketing, détournement culturel qualifié de « culture jamming »).La pratique est à la mode. Elle peut avoir une signification politique, la démocratisation de la mode, la contestation de la société de consommation, la désacralisation du luxe. Il est tendance de détourner.

Ces emprunts sont-ils licites, parce qu'ils sont simplement destinés à amuser ? Ou sont-ils des contrefaçons déguisées sous la forme d'une parodie ?

La problématique est située dans une sorte de zone grise, car il y a bien copie ou imitation ; or les fabricants revendiquent une liberté d'expression artistique. Mais, cette revendication artistique ne dissimule-t-elle pas une volonté de détourner un logo ou une création à des fins purement commerciales, en profitant de l'air du temps ?

Le colloque a précisément pour objet de se demander si la parodie, dans le domaine de la mode, justifie une atteinte au droit d'auteur et au droit des marques. L’étude exposera les réponses des droit français, italien et nord-américain.

 

Programme

 

18h00 : Cocktail (Salon de l’Horloge)

19h00 : Ouverture du colloque
Marie Malaurie-Vignal, Professeur à l’UVSQ – Paris Saclay

Le point de vue d’une maison de couture
Paola Piccoli, Responsable de la Lutte Anti-contrefaçon EMEA/APAC, Maus Frères

Parodie et droit d’auteur
Me Stéphanie Legrand, Associée du cabinet Legrand Lesage-Catel Gaultier, spécialiste du droit de la propriété intellectuelle

Parodie et droit des marques
Marie Malaurie-Vignal, Professeur à l’UVSQ – Paris Saclay

Parodie en droit italien et droit comparé
Barbara Pozzo, Professeur à l’Université dell’ Insubria (Côme)

Parodie et publicité
Géraldine Goffaux, Professeur à l’Université d’Orléans, membre associée de l’IDEP

20h30 : Débat avec la salle

20h50 : Propos conclusifs
Véronique Magnier, Professeur à l’Université Paris Sud – Paris Saclay, directrice de l’IDEP

 

 

Inscription gratuite et obligatoire avant le 28 novembre à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Validé au titre de la formation continue des avocats


Maison du Barreau de Paris
Salon Gaston Monnerville
2 Rue de Harlay
75001 Paris
Imprimer

Document