Portail  Recherche  Actualités  Parutions  Habemus gender ! Déconstruction d'une riposte religieuse

habemu-cover


Parution : 01/2016
Editeur : Editions de l’Université de Bruxelles

Habemus gender ! Déconstruction d'une riposte religieuse

Sextant

Présentation de l’éditeur

Depuis 2012, les mobilisations françaises contre l’ouverture du mariage et de l’adoption aux unions de même sexe ont défrayé la chronique, tant en France qu’à l’étranger. Celles-ci ont révélé l’existence d’un mouvement sans précédent, dont l’agenda dépasse largement la reconnaissance des droits des homosexuel.le.s. En effet, ces opposants ne refusent pas seulement le droit de se marier ou de devenir parents aux couples de même sexe, mais dénoncent aussi ce qu’ils appellent l’« idéologie » ou la « théorie du genre ». Cette « idéologie/théorie », qui nierait l’altérité sexuelle et refuserait de penser les relations entre hommes et femmes sur le mode de la complémentarité, constituerait une dangereuse menace pour l’humanité. Pour cette raison, les groupes appartenant à cette mouvance ont élargi leur champ d’action et se mobilisent par exemple contre l’enseignement du genre dans les écoles ou à l’université.

Si ces mobilisations ont pris des allures spectaculaires dans l’Hexagone, on les retrouve – avec des fortunes diverses – dans un grand nombre de pays. Elles se manifestent aussi au sein d’institutions internationales telles que le Conseil de l’Europe ou l’ONU. A partir d’une relecture d’auteurs comme Judith Butler, l’« idéologie/théorie du genre » offre un cadre analytique permettant de dénoncer les détournements de langage auxquels se livreraient indistinctement théoricien.ne.s du genre, militant.e.s féministes et activistes LGBT et d’embrasser ces trois ennemis de manière simultanée. L’« idéologie/théorie du genre » constitue ainsi un outil puissant de contre-offensive idéologique et un instrument de lutte contre les avancées en termes de droits. Comme le montre ce numéro, ce discours est particulièrement présent au sein de l’Eglise catholique qui, de certaines communautés locales aux plus hautes instances de la hiérarchie vaticane, dénonce avec véhémence les méfaits supposés du genre et se mobilise pour les contrer.

Ce numéro thématique s’articule en trois parties. Il pose tout d’abord quelques balises historiques et théoriques et situe ces mobilisations dans un cadre sociologique et idéologique plus vaste. Il s’intéresse ensuite au cas français et souligne tant l’exemplarité que la singularité des débats récents dans l’Hexagone. Dans un troisième temps, il compare ces mobilisations à ce qui s’est passé dans d’autres pays et aborde des enjeux similaires en Belgique, en Espagne, en Italie et au Mexique.

Table des matières

Introduction – Habemus Gender ! Autopsie d’une obsession vaticane , David Paternotte p. 7

Première partie : Fondements théoriques et historiques

Recognizing Gender and Sexuality at the United Nations , Joke Swiebel, p. 25

« Pour un genre catholique ! » Trajectoire de l’association Femmes et Hommes dans l’Eglise (1970-2000) , Juliette Masquelier, p. 43

Le post-sécularisme nuit-il aux femmes… et aux homosexuel.le.s ? , Joan Stavo-Debauge et Marta Roca i Escoda, p. 59

Le retournement du sujet de la norme chez Judith Butler : Déconstruction de la naturalisation de la famille , Mylène Botbol-Baum, p. 75

Deuxième partie : Un débat français

Stratégies lexicales et argumentatives dans le discours anti-genre : le lexique de VigiGender , Anne-Charlotte Husson, p. 93

Un blogueur dans le débat sur le mariage pour tous : construction d’une autorité identitaire et diffusion catholique d’une dénonciation , Josselin Tricou, p. 109

Retour sur la mobilisation de 2012-2013 en France , Céline Béraud, p. 131

Le rapprochement du Grand Rabbinat et de l’Eglise catholique contre « la théorie du genre » : union sacrée ou stratégie politique ? , Martine Gross, p. 145

Réception de la « théorie du genre » par les autorités religieuses musulmanes en France : alliances, dissidences, silences et (non) débats en interne , Agathe Larisse, p. 159

Troisième partie : Un enjeu international

Une décennie de croisade anti-genre en Espagne (2004-2014) , José Ignacio Pichardo Galán et Mónica Cornejo Valle, p. 177

Féminicide : comment le discours sur la « théorie du genre » entre dans l’arène définitionnelle de la violence contre les femmes au Mexique , Marylène Lapalus, p. 191

Mobilisations anti « idéologie du gender » et milieux catholiques pro-life en Italie , Martina Avanza, p. 207

Pourquoi le ventre des femmes est-il sacré ? Quand les catholiques belges s’engagent contre l’ivg (de 1990 à aujourd’hui) , Emilie Brébant et Cécile Vanderpelen-Diagre, p. 223

Conclusions. – Echanges croisés

Genre et backlash , Bérengère Marques-Pereira, p. 241

Genre et catholicisme , Anne Morelli, p. 244

Genre, normes et religions , Jacqueline Heinen, p. 247

Gender, theory, and the terms of the debate , Mieke Verloo, p. 250

Liste des auteur.e.s, p. 255

Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien de l'Académie des Sciences Morales et Politiques
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2021 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech