Portail  Recherche  Actualités  Parutions  L'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie

capture-decran-2018-10-05-a-115038


Parution : 10/2018
Editeur : Presses universitaires de Nouvelle-Calédonie
ISBN : 979-1-0910-3206-3
Site de l'éditeur
Notice SUDOC

L'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie

Actes du colloque universitaire des 17 & 18 novembre 2017

Sous la direction de Géraldine Giraudeau, Mathias Chauchat, Jean-Marc Boyer, Samuel Gorohouna, Caroline Gravelat, Catherine Ris

Présentation

L’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, à court, moyen ou plus long terme, pose de multiples questions que le Laboratoire de Recherches Économique et Juridique (LARJE) de l’Université de la Nouvelle-Calédonie a choisi de traiter, en novembre 2017, lors d’un colloque dédié. À cette occasion, des chercheurs, des enseignants-chercheurs de l’Université de la Nouvelle-Calédonie, ainsi que d’universités du Sud Pacifique, d’Europe et du Canada, ont été réunis autour de thèmes tels que les adaptations et les transitions constitutionnelles et institutionnelles (dans le Pacifique – Vanuatu et Fidji –, en Irlande du Nord, en Catalogne), la souveraineté partagée, la nature des États associés, la multiculturalité… Il s’agissait alors de documenter et d’enrichir des débats indispensables à toute réflexion sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie ainsi que d’apporter de quoi établir des comparaisons à partir d’exemples internationaux.

Ces approches ont constitué la première partie du colloque. La seconde partie a permis de bénéficier d’exposés des responsables des partis politiques néo-calédoniens alors représentés au congrès de la Nouvelle-Calédonie, de personnalités de l’État, MM. Bussereau et Urvoas, et d’interventions du public présent.

Ces approches, ces réflexions et prises de position se devaient d’être mises à la disposition de tous afin d’aborder l’avenir pré mais surtout post-référendaire. Le présent ouvrage
répond à ces ambitions qui sont aussi plus largement celles de l’Université de la Nouvelle-Calédonie dont la feuille de route a été en partie tracée par l’accord de Nouméa et qui tient à assumer pleinement ses responsabilités en matière de développement et de rééquilibrage à travers ses formations, sa recherche, la valorisation et la diffusion des connaissances.

293 pages.

Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2020 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech