Portail universitaire du droit

Parutions

Les dernières parutions

Portail  Recherche  Actualités  Toutes les parutions  Théorie critique du lobbying
9782343125114r


Parution : 09/2017
Editeur : L'Harmattan
ISBN : 978-2-3431-2511-4
Site de l'éditeur
Notice SUDOC

Théorie critique du lobbying

L'Union européenne de l'artisanat et des PME et la revendication des petites et moyennes entreprises


Présentation de l'éditeur

S'il semble acquis que Bruxelles, comme Washington, est le lieu d'action privilégié du « lobbying européen », consistant pour des acteurs privés à infléchir les décisions publiques perçues comme sous influence, la théorie critique du lobbying entend réfuter ce lieu commun. Mobilisant une sociologie des groupes d'intérêts, cette enquête montre que l'identité promue par une organisation professionnelle résulte de plusieurs logiques : autant de luttes internes évolutives que d'actions qui en font des vecteurs de la Polity européenne oeuvrant aux décisions et projets européens.

Marc Milet est maître de conférences HDR en science politique à l'Université Paris Panthéon assas, membre du CERSA (UMR CNRS). Il a publié de nombreux travaux relatifs à la sociologie des groupes d'intérêt économiques, aux Études législatives et à l'engagement civique et politique des juristes.

Sommaire

Introduction

Chapitre 1 La structuration européenne des intérêts des P&ME
I. Enjeux : traditions analytiques de la genèse des groupes d’intérêt
II. L’UEAPME : un groupe d’intérêt (presque) comme un autre
III. La thèse du retard français dans l’investissement européen des acteurs privés

Chapitre 2 Des investissements européens différenciés : s’engager pour quoi faire ?
I. Enjeux : européanisation et usages de l’Europe
II. Investir l’Europe, pour quoi faire ? Sur la dimension nationale de l’activité européenne
III. Les formes différenciées de structuration et d’investissement européen

Chapitre 3 Représenter la voix des P&ME en Europe
I. Enjeux : représentation & identité(s)
II. Les modalités des tensions identitaires : quel(s) intérêt(s) défendu(s) ?
III. La dynamique institutionnelle dans la construction identitaire

Chapitre 4 Promouvoir les P&ME
I. Les outils de promotion : sensibiliser à la cause
II. Le positionnement : occuper un espace pour faire connaître
III. La Saillance de l’enjeu : faire connaître pour revendiquer

Chapitre 5 L’interaction (inversée) avec le système décisionnel : le groupement comme agent européen ?
I. Enjeux : la « logique d’influence » au sein des european studies
II. La relativisation de l’action d’influence
III. L’interaction à rebours : le groupe d’intérêt comme agent européen

Chapitre 6 L’organisation fait-elle le mode d’action ?
I. Enjeux : les analyses du decision-making des groupes d’intérêt
II. Quelle gouvernance de l’organisation ?
III. L’impact organisationnel de l’environnement institutionnel européen

Conclusion

Coll. Logiques politiques, 258 p.