Portail  Recherche  Actualités  Parutions  La proscription en droit

9782802741237


Parution : 01/2014
Editeur : Bruylant
ISBN : 978-2-8027-4123-7
Notice SUDOC

La proscription en droit

Sous la direction de Catherine-Amélie Chassin

Catherine-Amélie Chassin (dir.)

La proscription en droitAvant-propos S. Botreau Bonneterre, Bruxelles, Bruylant (Penser le droit), mai 2013, 218 p., ISBN-10 2802741233 / ISBN-13 9782802741237, 50€Présentation éditeurLa proscription permet d’écarter celui qui fait peur. Les enseignements du passé éclairent les modes contemporains de proscription, que ce soit au sein d’un État ou dans la sphère internationale.Le XXIe siècle se caractérise par la peur de son voisin. Il peut être terroriste, criminel, enfant turbulent de 13 ans ou même être un étranger ordinaire en quête d’accueil sur un territoire. Ce voisin fait peur. Or la peur, quand elle devient un phénomène politique, peut motiver différentes réactions. Dans nos sociétés modernes, la réaction privilégiée est le fichage, prélude à des mesures d’exclusion: exclusion de la vie politique, exclusion sociétale, voire même élimination physique. Il s’agit d’une forme renouvelée de proscription. La proscription est un thème récurrent du droit. La mise à l’écart d’un individu pour des raisons qui peuvent tenir à la sécurité, une certaine conception de la Nation ou encore la religion, est une pratique régulière de l’histoire du droit et des institutions.Les présents travaux se proposent de rechercher la cohérence d’ensemble des pratiques contemporaines de la proscription ; celle-ci pourrait être appréhendée comme le révélateur juridique d’une certaine peur, caractéristique de nos sociétés. Seront ici abordés tant les fondements théoriques et historiques de la proscription, que les techniques dans l’ordre interne ou sa dimension dans la sphère internationale.L’ouvrage est une réflexion générale sur les modes de proscription dans le droit, thème inédit dans la doctrine juridique et politiste. Il touchera donc tout à la fois les étudiants, les chercheurs et des praticiens du droit, confrontés à ces thématiques. Auteur(e)s

  • Catherine-Amélie Chassin: Maître de conférences HDR en droit public, Université de Caen Basse Normandie, secrétaire général de l’Institut international des droits de l’homme et de la paix, directrice du Master 2 Droits fondamentaux de la Faculté de droit de Caen. - voir bibliographie et collaborations...
  • Sébastien Botreau Bonneterre: Directeur de l'Institut international des droits de l'homme et de la paix. - voir bibliographie et collaborations...
Contributeurs:Jean-François Akandji-Kombé, Sébastien Botreau Bonneterre, Jacques Breillat, Agnès Cerf-Hollender, Catherine-Amélie Chassin, Florence Demoulin-Auzary, Ludovic Hennebel, Olivier Le Bot, François Saint-Bonnet, Anne Simonin et Hélène Tigroudja.SommaireSommaire Avant-propos Partie I. - Les fondements de la proscriptionSous-partie I. - Les fondements théoriques de la proscription
I. De la proscription et du droit, Jean-François Akandji-Kombe I. Proscription et forme du droit II. Proscription et fins du droitII. La politique de la peur, ressort de la proscription? Quelques prolongements sur la mondialisation et la démocratie d’opinion, Jacques Breillat.I. La proscription comme mode de prophylaxie socialeA. Le suffrage universel : antidote à la proscription ?B. La proscription médiatique aux affres de la démocratie d’opinionII. La proscription comme mode de réassuranceA. Mondialisation, menaces et réactionsB. Quand l’identité se donne à voir… Sous-partie II. - Une histoire de la proscription I. L’expérience romaine de la proscription, Florence Demoulin-Auzary II . Un voile sur la Liberté: les lois de proscription au XIXe siècle, François Saint-Bonnet I. La logique des lois de proscription A. La nocivité subjective des proscrits B. La nocivité symbolique des proscrits II. Les objections aux lois de proscription A. La réprobation juridique B. La réprobation politiqueIII. L’indignité nationale, une proscription de l’intérieur? Genèse et application de l’interdiction de résidence (1945-1951), Anne Simonin I. Qu’est-ce que l’interdiction de résidence ?II. Une disposition incomprise de la loiIII. Ce que l’histoire dit de la loiIV. Ce que l’application dit de la loiV. Une peine révolutionnairePartie II. - Les voies juridiques de la proscription Sous-partie I. - Les techniques internes de proscriptionI. Les proscrits de la société : identité pénale et droit à l’oubli, Agnès Cerf-Hollender I. Le renforcement de la proscriptionA. Le renforcement de la «proscription-sanction» B. Le renforcement de la «proscription-inscription» II. La remise en cause du droit à l’oubliA. La remise en cause du droit à l’oubli en droit interneB. L’absence de consécration du droit à l’oubli en droit européenII . L’émergence d’une proscription préventive par l’Administration, Olivier Le Bot I. Le phénomène de la PPAA. Les caractères généraux de la proscription préventive 1. Un instrument de surveillance informatisée2. Un instrument mis en place dans l’opacitéB. Un processus en deux temps1. Le marquage2. La mise à l’écartII. L’encadrement juridique de la PPAA. Prévenir la constitution de fichiers à potentiel proscripteur 1. Le respect d’exigences de fond 2. La publicité donnée au fichier 3. Le contrôle de la CNILB. Encadrer l’utilisation de fichiers proscripteurs1. L’interdiction des décisions prises sur la base d’un profil 2. L’exactitude des informations 3. Le droit à l’oubliSous-partie II. - La proscription dans les relations internationales I. L’hostis humani generis: entre proscription et protection, Ludovic Hennebel, Hélène Tigroudja I. La figure historique de l’hostis humani generis A. Le tyranB. Le pirateC. L’esclavagiste II. La figure contemporaine de l’hostis humani generis A. Le criminel de guerre et le tortionnaireB. Le terroristeC. L’entrepriseIII. Le droit international face à l’hostis humani generisA. L’accroissement des comportements déclarés hors la loi internationale B. «L’ennemi du genre humain», sujet de protection de l’ordre juridique internationalII . Asile et proscription: une continuelle interaction, Catherine-Amélie Chassin I. De la recherche d’un asile pour les proscrits A. La fuite des proscrits: les formes contemporaines du bannissement 1. Le bannissement de droit: les proscriptions par dénationalisation 2. Le bannissement de fait: les autres formes de proscriptionB. L’asile pris comme limite de la proscription 1. La possibilité de quitter l’État d’origine2. L’acceptation de l’État d’accueilII. De l’obtention d’un asile par les proscritsA. Proscription et persécution1. La conciliation entre proscription et persécution2. La question de la protection des autorités étatiquesB. L’asile, une réponse incomplète à la proscription1. De l’exclusion de l’asile: les proscrits de l’asile2. L’immédiateté de l’asile pour les proscritsBibliographie Table des matièresCf. sur Nomôdos, le programme du colloque de 2009 dont cet ouvrage est tiré: http://test.andilsystem.com/wordpress/?p=3579

Source: http://fr.bruylant.larciergroup.com/titres/129204_0_0/la-proscription-en-droit.html

Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien de l'Académie des Sciences Morales et Politiques
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2021 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech