Portail  Actualités de la recherche  Manifestations  Torture, peine de mort et prison : l'héritage de Beccaria

Torture, peine de mort et prison : l'héritage de Beccaria
&
vendredi15octobre2021
samedi16octobre2021

Colloque

Torture, peine de mort et prison : l'héritage de Beccaria


Présentation

 

Le frontispice de la troisième édition de Dei Delitti e delle pene, publiée en 1765, illustre l’un des objectifs les plus importants du traité de Beccaria : remplacer les exécutions par l’incarcération et les travaux forcés. Gravure sur cuivre basée sur un croquis fourni par Beccaria, le frontispice représente une figure idéalisée, Justice, évitant un bourreau qui porte une épée et une hache dans sa main droite et qui essaie de remettre à Justice un groupe de plusieurs têtes [humaines hachées] avec sa main gauche tendue. Le regard de la justice est plutôt fixé sur une pile de chaînes de prisonniers et d’outils de travailleurs – les instruments symbolisant l’emprisonnement et le travail en prison. (extrait de John D. Bessler, The Birth of American Law. Un philosophe italien et la révolution américaine, 2014, p. 39)

 

Programme

(L’horaire de chaque panneau fait référence au fuseau horaire de New York)

 

Vendredi 15 octobre 2021

 

Matinée

 

10h30 : Remarques liminaires
Bernard E. Harcourt et David Ragazzoni, co-organisateurs
David Freedberg et Barbara Faedda, Directeur et Directeur exécutif de l’Académie italienne, Université Columbia

 

Tonique

L’inadmissible dans la punition : « ... si le fouet devait être autorisé... » (d’après le manuscrit de son livre en cours)
Judith Resnik, droit, Université Yale

Questions, commentaires et discussions à suivre

 

12h00 : Pause déjeuner

 

Après-midi

 

Punition avant Beccaria

 

Juger et punir dans le monde antique et moderne

Présidente et discutante : Kathleen Coleman, Classics, Université Harvard

13h00 : Sur les crimes et châtiments anciens
Adriaan Lanni, Droit, Université Harvard – auteur de Law and Justice in the Courts of Classical Athens,Cambridge UP 2006, et Law and Order in Ancient Athens,Cambridge UP 2016 ; co-éditeur de A Global History of Crime : Antiquity (Bloomsbury, en cours)

Défigurer le corps du prisonnier : honte, violence et prison de Beccaria et d’Athènes classique
Marcus Folch, Classics, Columbia University – auteur de The City and the State : Performance, Genre, and Gender in Plato’s « Laws », Oxford UP 2015, et d’un manuscrit de livre sur le bondage, l’incarcération et la prison dans la Grèce et la Rome antiques : une histoire culturelle et littéraire (en cours)

Doute et preuve dans le droit anglais médiéval
Elizabeth Papp Kamali, Droit, Université Harvard – auteur de Felony and the Guilty Mind in Medieval England,Cambridge UP 2019

La peine de mort au début de l’Europe moderne
Adriano Prosperi, Histoire, Scuola Normale Superiore, Pise – auteur de The Tribunals of Conscience. Inquisiteurs, confesseurs et missionnaires, 1996 (en italien), Le Concile de Trente et la Contre-Réforme, 1999 (en italien), L’Inquisition romaine. Lectures et enquêtes, 2003 (en italien), Justice les yeux bandés. Le cours historique d’une image, Brill 2018, et Crime et pardon. Christianiser l’exécution dans l’Europe médiévale, Harvard UP 2019 ; co-éditeur du Dictionnaire historique de l’Inquisition,2010, et de Torture,2017 (tous deux en italien)

14h30 : Pause

 

II. L’humanisme pénal de Beccaria

 

Beccaria’s Sur les crimes et les châtiments : texte et contexte

Président et conférencier : David Ragazzoni, sciences politiques, Université Columbia

 

15h00 : Les Innocents et les Coupables. Arguments de Beccaria contre la torture
Philippe Audegean, Philosophie, Sorbonne Université – auteur de La philosophie de Beccaria. Savoir punir, savoir écrire, savoir produire, Vrin 2010, et coéditeur de Scénographies de la punition dans la culture italienne moderne et contemporaine, Presse Sorbonne Nouvelle 2014, et Le Moment Beccaria : Naissance Du Droit Pénal Moderne (1764-1810), Liverpool UP 2018 ; éditeur et traducteur de l’édition Français de Beccaria’s On Crimes and Punishments, ENS Editions 2009)

Peine capitale (et) à Beccaria (à confirmer)
Sophus Reinert, History of Economic Thought, Harvard Business School – auteur de Translating Empire : Emulation and the Origins of Political Economy, Harvard UP 2011, The Academy of Fisticuffs. Economie politique et société commerciale dans l’Italie des Lumières, Harvard UP 2018 ; co-éditeur de Markets, Morals, Politics : Jealousy of Trade and the History of Political Thought, Harvard UP 2018, et The Economic Turn : Recasting Political Economy in Enlightenment Europe Anthem Press 2019

Beccaria contre la peine de mort et la torture : entre théorie du contrat social et droits naturels
Gabriella Silvestrini, Histoire de la pensée politique, Université du Piémont oriental, Italie – auteur de Natural Right and General Will. The Republic Contractualism of Jean-Jacques Rousseau, 2010 (en italien) et co-éditeur de The New Justifications of Torture in the Age of Rights, 2017 (en italien)

Sur le cas mystérieux des droits naturels dans Beccaria’s Sur les crimes et les peines
Dan Edelstein, Français and History, Université de Stanford – auteur de The Terror of Natural Right : Republicanism, the Cult of Nature, and the Français Revolution, Chicago UP 2009, et The Spirit of Rights, Chicago UP 2018

16h30 : Pause

 

III. Beccaria’s On Crimes and Punishments : Lecteurs, Disciples, Critiques

Président et conférencier : David Ragazzoni  (sciences politiques, Université Columbia)

 

17h00 : Cesare Beccaria (1764) et Cesare Lombroso (1876) : Paradigmes concurrents de la justice pénale
Mary Gibson, Histoire, John Jay College and the Graduate Center, City University of New York – co-traductrice de Cesare Lombroso, Criminal Man, Duke UP 2006, et de Lombroso, Criminal Woman, the Prostitute, and the Normal Woman, Duke UP 2004 ; auteur de Born to Crime : Cesare Lombroso and the Origins of Biological Criminology, Praeger 2002, et, plus récemment, des prisons italiennes à l’ère du positivisme, 1861-1914, Bloomsbury 2019

La réception de Sur les crimes et les châtiments : la philosophie de Beccaria, le principe de parcimonie et la transformation du droit pénal dans le monde anglophone
John D. Bessler, Droit, Université de Baltimore – auteur de Death in the Dark : Midnight Executions in America, Northeastern UP 1997, Kiss of Death: America’s Love Affair with the Death Penalty, NUP 2003, Cruel and Unusual : The American Death Penalty and the Founders' Eighth Amendment, NUP 2012, The Birth of American Law : An Italian Philosopher and the American Revolution, Carolina Academic press 2014, The Death Penalty as Torture : From the Dark Ages to Abolition, CAP 2017, The Celebrated Marquis : An Italian Noble and the Making of the Modern World, CAP 2018, et The Baron and the Marquis : Liberty, Tyranny, and the Enlightenment Maxim that Can Remake American Criminal Justice, CAP 2019

Entre influence historique et effacement contemporain : l’héritage de Beccaria sur la construction du droit pénal européen
Pascal Beauvais, Droit pénal, Sorbonne – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – coéditeur de Les transformations de la preuve pénale,2018 (en Français)

18h30 : Fin de la 1ère journée

 

Samedi 16 octobre 2021

 

Matinée

 

IV. L’héritage de Beccaria

 

Torture

Présidente et discutante : Charleyne Biondi, Sciences politiques, Université Columbia/Sciences Po, Paris

9h30 : Démocratiser la torture : une histoire américaine
William Fitzhugh Brundage, Histoire, Université de Caroline du Nord à Chapel Hill – auteur, plus récemment, de Civilizing Torture. Une tradition américaine, Harvard UP 2018

Sur la primauté d’une perspective centrée sur l’agresseur
Matthew Kramer, Philosophie politique et juridique, Université de Cambridge – auteur de Where Law and Morality Meet, Oxford UP 2004, Objectivity and the Rule of Law, Cambridge UP 2007, The Ethics of Capital Punishment, Oxford UP 2011, Torture and Moral Integrity : A Philosophical Enquiry, Oxford UP 2014, et Freedom of Expression as Self-Restraint, Oxford UP 2021 ; co-author de A Debate Over Rights : Philosophical Enquiries, Oxford UP 1998 ; éditeur de Rights, Wrongs, and Responsibilities, Palgrave 2001, et Crime, Punishment, and Responsibility, Oxford UP 2011

Secret, torture et démocratie
Karen Greenberg, Histoire, Université Fordham – auteur de The Least Worst Place : Guantanamo’s First 100 Days, Oxford UP 2009 ; co-éditeur de The Torture Papers : The Road to Abu Ghraib,Cambridge UP 2005, et The Torture Debate in America,Cambridge UP 2006

11h00 : Pause

 

V. Peine de mort

Président et conférencier : Bernard E. Harcourt, Droit et sciences politiques, Université Columbia / Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris — auteur de The Illusion of Free Markets : Punishment and the Myth of Natural Order, Harvard UP 2011 et, plus récemment, Critique & Praxis : A Critical Philosophy of Illusions, Values, and Actions, Columbia UP 2020

11h30 : Déballer le racisme de La stratégie de Strickland
Alexis J. Hoag, Brooklyn Law School - auteur de "Valuing Black Lives : A Case for Ending the Death Penalty"

La réglementation juridique de la peine capitale aux Etats-Unis : promesses et pièges d’une expérience ratée
Carol S. Steiker, Droit, Université Harvard – co-auteur, plus récemment, de Courting Death. La Cour suprême et la peine capitale, Harvard UP 2016 et co-éditeur de Comparative Capital Punishment, Elgar 2019

Beccaria, classe et race
Jeffrey Fagan, Droit, Université Columbia – co-auteur de A Broken System, Part II : Why There Is So Much Error in Capital Cases, and What Can Be Done About It

Beccaria et la démocratie abolitionniste (si le temps le permet)
Bernard E. Harcourt, droit et sciences politiques, Université Columbia

 

13h00 : Pause déjeuner

 

Après-midi

 

VI. Incarcération

Présidente et discutante : Ayten Gündoğdu, sciences politiques, Barnard College, Université Columbia

14h00 : Du « pays de la liberté » au plus grand système carcéral du monde : Les origines de l’incarcération de masse en Amérique
Elizabeth Hinton, Droit, Université de Yale – auteur de From the War on Poverty to the War on Crime. The Making of Mass Incarceration in America, Harvard UP 2017

L’incarcération comme problème d’injustice historique
Erin Kelly, Philosophie, Université Tufts – auteur de The Limits of Blame : Rethinking Punishment and Responsibility, Harvard UP 2018

 

16h00 : Conversation finale
Bernard E. Harcourt, Droit et sciences politiques, Université Columbia / Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris
Didier Fassin, Anthropologie et sociologie, Institute for Advanced Study, Princeton / Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris — auteur de Enforcing Order : An Ethnography of Urban Policing, Polity 2013, Prison Worlds. An Ethnography of the Carceral Condition, Polity 2016, et The Will to Punish, Oxford UP 2018 ; co-auteur de Au cœur de l’Etat : Le monde moral des institutions, Pluto Press 2015 ; rédacteur en chef de Writing the World of Policing. La différence que fait l’ethnographie, Chicago UP 2017 ; co-éditeur, plus récemment, de Words and Worlds : A Lexicon for Dark Times, Duke UP 2021 et, avec Bernard Harcourt, de A Time for Critique, Columbia UP 2019

et Table ronde avec conférenciers

17h00 : Clôture

 

 

via Zoom

Contactez-nous : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Organisé par le Dr David Ragazzoni – Science politique, et le Prof. Bernard E. Harcourt – Droit/Science politique, Columbia University avec la participation de Pascal Beauvais, département de droit pénal de l'IRJS


Université de Columbia
Institut de Recherches Juridiques de la Sorbonne
Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien de l'Académie des Sciences Morales et Politiques
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2021 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech