Portail universitaire du droit

Appartenance et ruptures : le rapport des baptisés à l’institution ecclésiale catholique aujourd’hui

Colloque

Appartenance et ruptures : le rapport des baptisés à l’institution ecclésiale catholique aujourd’hui

Perspectives comparatives

Du lundi 20 mai 2019 au mardi 21 mai 2019

Présentation

 

Le contexte religieux actuel en France et en Europe, est celui de la sécularisation, du pluralisme religieux et de la recomposition religieuse. Se pose alors à frais nouveaux le problème de l’appartenance religieuse. Dans ce contexte, l’Eglise catholique en tant qu’institution, est identifiable à travers son enseignement (la doctrine), sa vie cultuelle (les sacrements) et ses modes de fonctionnement de l’autorité (le gouvernement). Ces derniers, à leur tour, constituent les critères d’appréciation du degré d’adhésion des baptisés à l’institution. Pris ensemble, ils forment le degré maximal d’expression de l’appartenance et d’adhésion à l’institution ecclésiale, c’est-à-dire la pleine communion (cf. can. 205).
Or, de nos jours, ce degré maximal d’adhésion est profondément interrogé par de nouveaux comportements liés, d’une part, au sentiment d’appartenance à un groupe en voie de minorisation et, d’autre part, à la sécularisation et à l’individualisme religieux de beaucoup de ses membres. La conséquence qui s’en suit est un éparpillement du Peuple de Dieu, distribué à des niveaux très variés d’expression d’appartenance.
Il y a ceux qui demeurent dans l’Eglise, avec un degré maximal d’adhésion, compliqué parfois d’une psychologie obsidionale ; il y en d’autres qui, en fonction de leurs convictions ou de leurs intérêts, adhèrent partiellement à l’un ou l’autre des trois critères ci-dessus mentionnés. D’autres encore s’éloignent de l’institution ecclésiale dans une attitude d’indifférence à la foi catholique, mais surtout d’indifférence générique à l’égard de toute conviction religieuse. Par ailleurs, il y a ceux qui rompent résolument avec l’institution ecclésiale en passant à une autre religion. Vient enfin le cas de ceux qui demandent une radiation du registre des baptêmes, et il faudra s’interroger sur l’ardeur qui commande une telle requête, une ardeur fort peu indifférentiste...
Il est dès lors nécessaire, à partir d’une approche interdisciplinaire, de s’interroger sur ces différents rapports des baptisés à l’institution ecclésiale. Nous essaierons de les identifier et de recueillir les réactions des représentants de l’institution ecclésiale face à ces phénomènes qui conjuguent l’optimisme des « minorités créatives » (Benoît XVI) avec le pessimisme commun à tous les replis identitaires, et le flux massif des sorties sur la pointe des pieds avec la fièvre des sorties bruyantes.

 

Programme

 

Lundi 20 mai 2019

(Salle Tauler)

 

14h30 : Allocutions d’ouverture
S.E. Mgr Luc Ravel, Archevêque de Strasbourg, Grand Chancelier de la Faculté de théologie catholique
Mme Vincente Fortier, Directrice de l’UMR 7354 DRES
M. Denis Fricker, Doyen de la Faculté de théologie catholique

14h55 : Introduction
M. Alphonse Ky-Zerbo, Université de Strasbourg

 

1re séance - Regards contemporains sur la question de l’appartenance à l’Église catholique

Président de séance : Mgr Luc Ravel, Archevêque de Strasbourg, Grand Chancelier de la Faculté de théologie catholique

 

15h00 : Le Concile Vatican II et le mouvement de déchristianisation : lectures historiographiques
M. Luc Perrin, Université de Strasbourg

15h30 : L’appartenance à l’Église selon Karl Rahner : relecture canonique
Thibault Joubert, Université de Strasbourg

16h00 : Pause

16h15 : Les minorités créatives chez J. Ratzinger, ou l’appartenance par la dynamique de l’Esprit Saint
Philippe Vallin, Université de Strasbourg

16h45 : Discussion et clôture de la séance

17h15 : Fin de la 1ère journée

 

Mardi 21 mai 2019

(Salle Fustel)

 

2e séance - Modes d’expression de l’appartenance à l’Église catholique et ruptures ecclésiales

Président de séance : M. Henri-Jérôme Gagey, Institut catholique de Paris

 

9h00 : Incorporation et devoir de communion ecclésiale du baptisé
M. Alphonse Borras, Université de Louvain-la-Neuve

9h30 : Décrire l’engagement catholique : une typologie à partir d’enquêtes quantitatives et qualitatives
M. Yann Raison Du Cleuziou, Université de Bordeaux

10h00 : Pratique religieuse et appartenance ecclésiale : ces fidèles qui ne pratiquent pas assez
Mme Valérie Le Chevalier, Centre Sèvres Paris

10h30 : Pause-café

10h45 : Qualification canonique des ruptures ecclésiales
M. Alphonse Ky-Zerbo, Université de Strasbourg

11h15 : Sorties sans bruit : retours d’expérience face au droit canonique
Mme Anne Bamberg, Université de Strasbourg

11h45 : Discussion et clôture de la séance

 

12h00 : Pause déjeuner

 

3e séance - Comportements des baptisés et réponses de l’institution ecclésiale

Président de séance : M. Alphonse Borras, Université de Louvain-la-Neuve

 

Comportements des baptisés par rapport à l’appartenance ecclésiale

14h00 : Situation de l’Allemagne
M. Klaus Becker, Diocèse de Würtzburg

14h20 : Situation de la France
Mme Isabelle Jonveaux, Université de Graz

14h40 : Situation de l’Italie
M. Francesco Brancaccio, Institut Théologique Redemptoris Custos, Cosenza

15h00 : Situation en Espagne
M. Blanco Rodriguez, Université d’Alcalà, Madrid

15h20 : Pause

 

Réponses de l’institution ecclésiale par rapport aux comportements des baptisés

15h30 : Exemple de l’Allemagne
M. Burkhard Josef Berkmann, Université de Munich

15h50 : Exemple de la France
M. Henri-Jérôme Gagey, Institut catholique de Paris

16h10 : Exemple de l’Italie
M. Federico Grosso, Institut supérieur de sciences religieuses, Udine

16h30 : Exemple de l’Espagne
Mme Isabel Cano Ruiz, Université d’Alcalà, Madrid

16h50 : Discussion

17h10 : Synthèse et perspectives
M. Philippe Vallin, Université de Strasbourg

17h30 : Clôture

 

 

Droits d’inscription : Tarif normal : 25€ - Gratuit pour les professeurs, maîtres de conférences, étudiants, jeunes chercheurs de l’université de Strasbourg

Contact : Revue de droit canonique Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Tél. : 03 68 85 68 88


Palais Universitaire
9 place de l’Université
67000 Strasbourg

Document