Portail universitaire du droit

Les métamorphoses du peuple

Journée d'étude

Les métamorphoses du peuple

mercredi 3 avril 2019

Présentation

 

Une illusion rétrospective nous fait facilement croire que l’émancipation populaire, et plus généralement sociale, est solidaire de l’émancipation religieuse, qu’elle a même été d’abord et essentiellement un affranchissement de la tutelle religieuse. Selon ce récit, il y aurait eu un développement linéaire et continu allant des Lumières au marxisme et à l’anarchisme, l’émancipation du peuple allant de pair avec un progrès du matérialisme et de l’athéisme. Et même lorsque la dimension religieuse, théorique et politique, des mouvements ouvriers et socialistes du XIXe siècle est prise en compte, ce qu’il est impossible d’éviter quand il s’agit du saint-simonisme, du positivisme ou de certains courants utopistes comme celui de Pierre Leroux, c’est souvent avec la conviction qu’il s’agirait d’une période où le mouvement ouvrier et les grandes philosophies sociales se cherchaient encore, avant que la science de la société ne soit véritablement fondée ou que le marxisme ne vienne enfin donner la clé du mouvement historique – à moins qu’on ne ferme le dossier en renvoyant toute cette « rhétorique » religieuse à une sorte d’atmosphère spiritualiste prégnante à l’époque romantique.

La recherche entreprise dans le cadre de l’ANR Remous (Religions monothéistes Mouvements sociaux d’émancipation), sous la direction de Frédéric Brahami (Cespra, ÉHESS), s’écarte résolument de cette vision téléologique de l’histoire, qui écrase comme trivial sinon archaïque un pan pourtant très riche de la pensée socialiste et de l’activité populaire. Aussi, par souci de rigueur méthodologique et pour éviter tout jugement de valeur a priori, s’installera-t-on dans ce qu’on appellera provisoirement le moment religieux du mouvement ouvrier et des pensées socialistes – “moment” devant être entendu non comme une étape dépassée mais en lui-même, et comme une séquence, entre autres, de « métamorphoses du peuple ».

 

Programme

 

10h00 : Peuple, société, prolétariat. La critique socialiste du matérialisme
Frédéric Brahami

11h00 : Figures du défenseur du peuple au tournant des XVIIIe et XIXe siècles
Deborah Cohen

12h00 : Discussion

 

Pause déjeuner libre

 

14h00 : La philosophie religieuse du peuple chez Michelet
Gérard Bras

15h00 : Le peuple entre utopie littéraire et renouveau ecclésial au XIXe siècle
Dominique Iogna-Prat

16h00 : Discussion

 

 

Entrée libre


EHESS
Salle AS1-15
54 Boulevard Raspail
75006 Paris

Centre d'études sociologiques et politiques Raymond Aron
Centre d’études en sciences sociales du religieux
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales