Portail universitaire du droit

Reconfigurer la paroisse ?

Journée d'étude

Reconfigurer la paroisse ?

Modalités, enjeux, perspectives

lundi 22 mai 2017

Présentation

 

Structure classique de la prise en charge du soin des âmes, la paroisse se trouve bousculée ces dernières décennies par les questions relatives à la vie et à l’avenir de la mission ecclésiale des sociétés sécularisées. La conjonction de la diminution de la pratique religieuse, de la raréfaction du nombre de prêtres et de la transformation des modes de socialisation ruraux et urbains a conduit de nombreux diocèses à rechercher des réponses à travers des restructurations territoriales et ministérielles des paroisses, réponses qui montrent aujourd’hui leurs limites.Du point de vue du territoire, la grande variété des restructurations territoriales, allant de la démultiplication des paroisses confiées au même curé à la création de paroisses nouvelles organisées autour de pôles missionnaires, a souvent comme point commun de réunir des communautés dispersées et disparates. La paroisse se trouve ainsi aujourd’hui en tension entre deux écueils : d’une part, le maintien d’un maillage territorial au risque d’un décalage croissant par rapport aux réalités sociologiques et, d’autre part, la mise à l’écart d’un modèle d’appartenance territoriale au profit de structures d’adhésion incapables de rejoindre les personnes les plus éloignées de l’Église.

Du point de vue de l’organisation des ministères, la possibilité de confier des charges à des fidèles laïcs, autrefois exceptionnelle et temporaire, est aujourd’hui devenue la situation ordinaire et la cheville ouvrière des paroisses. La figure classique du curé doit composer avec la pérennisation de ces nouveaux ministères, ce qui n’est pas sans poser la question du statut ecclésial des fidèles concernés, clercs comme laïcs.

Au-delà de ces difficultés, l’enjeu pour la paroisse est de correspondre à sa vocation missionnaire dans la mesure où, comme le rappelle le pape François, elle « n’est pas une structure caduque ; précisément parce qu’elle a une grande plasticité, elle peut prendre des formes très diverses qui demandent la docilité et la créativité missionnaire du pasteur et de la communauté. » (Pape François, Evangelii gaudium, 28).

Le défi auquel la paroisse est appelée passe ainsi à la fois par le recentrage sur ce qui constitue la mission fondamentale de toute la communauté et par l’apprentissage d’une articulation nouvelle entre laïcs et ministres ordonnés dans la prise en charge du soin des âmes.

Cette journée d’étude se propose d’explorer les pistes de ce renouvellement en partant, dans un premier temps, de la composition historique de la paroisse à travers les différents paradigmes de la tradition canonique avant de recueillir, dans un deuxième temps, l’expérience récente de quelques diocèses français et d’envisager, dans un troisième temps, les contours canoniques de la mission à laquelle sont appelés ensemble communauté et pasteurs.

 

Programme

 

9h00 : Allocutions d’ouverture
S.E. Mgr. Jean-Pierre Grallet, Archevêque émérite de Strasbourg
M. Michel Deneken, Président de l’Université de Strasbourg
Mme Vincente Fortier, Directrice de l’UMR 7354 DRES
M Denis Fricker, Doyen de la faculté de théologie catholique

9h15 : Introduction
M. Marc Aoun, Directeur de l’institut de droit canonique

 

1ère séance : Les communautés paroissiales : approches historique et actuelle

Président de séance : Mme Catherine Maurer, Université de Strasbourg

 

9h25 : Communautés locales, Ministères et églises aux premiers siècles
M. Marcel Metzger, Université de Strasbourg

09h50 : La prise en charge canonique de la communauté paroissiale à l’aune des déplacements de la théologie sacramentaire au 12e siècle
M Thibault Joubert, Université de Strasbourg

10h15 : Pause

10h30 : La paroisse aux 15e-18e siècles : des réalités sociologiques et géographiques variées derrière une apparente uniformité
M. Bruno Restif, Université de Reims

10h55 : L’enseignement du pape François sur la paroisse
M. Alphonse Ky-Zerbo, Université de Strasbourg

11h20 : Edifices cultuels face aux recompositions paroissiales :.réflexions autour du c. 1222, § 2
Mme Anne Bamberg, Université de Strasbourg

11h45 : Discussion et clôture de la 1re séance

12h00 : Pause déjeuner

 

2e séance : Les reconfigurations paroissiales : approche pratique et questions ouvertes

Président de séance : M. Philippe Vallin, Université de Strasbourg

 

* Approche diversifiée des reconfigurations paroissiales*

 

14h00 : L’exemple du diocèse de Poitiers
P. Jean-Paul Russeil, Vicaire général du diocèse de Poitiers

14h25 : L’exemple du diocèse de Strasbourg
M. le chanoine Bernard Xibaut, Chancelier de l ’Archevêché de Strasbourg

14h50 : L’exemple du diocèse de Tulle
S.E. Mgr Francis Bestion, Evêque de Tulle

15h15 : Pause

15h30 : Les restructurations paroissiales comme objet de recherche
Mme Elisabeth Abbal, Docteur en droit canonique

 

* Les reconfigurations paroissiales : conséquences sur les ministères et sur les fidèles*

 

15h55 : L’office à la lumière des reconfigurations paroissiales
M. Laurent Villemin, Institut catholique de Paris

16h20 : La communauté des fidèles à l’épreuve des reconfigurations paroissiales
M. Alphonse Borras, Vicaire général de l’évêché de Liège, Université Catholique de Louvain

16h45 : Discussion générale et clôture de la journée d’étude

 

Contact : Revue de droit canonique, 9 place de l’Université - 67084 Strasbourg cedex
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél.: 03 68 85 68 88


Palais Universitaire
Salle Tauler
9 Place de l’Université
67000 Strasbourg
Imprimer

Programme