Portail universitaire du droit

Parutions

Les dernières parutions

Portail  Recherche  Actualités  Toutes les parutions  Les fondements de la théorie de l'État moderne
les-fondements-de-la-theorie-de-l-etat-moderne-9782275057156


Parution : 04/2019
Editeur : LGDJ
ISBN : 978-2-2750-5715-6
Site de l'éditeur
Notice SUDOC

Les fondements de la théorie de l'État moderne

Jean-Pierre Duprat

Présentation de l'éditeur

Dans la période contemporaine, l'État se trouve à nouveau au centre des débats, ainsi qu'en témoignent les travaux récents réalisés sous l'égide du Conseil d'État (Où va l'État ?, de 2015 et, dernièrement, son étude annuelle sur la citoyenneté, de 2018). En raison du lien historique étroit qui s'est établi en France entre l'édification de l'État et la constitution de la nation, il apparaît particulièrement utile d'analyser les doctrines politiques qui ont recherché les fondements de la relation entre état et société. 

Dans cette démarche, il s'agit donc de suivre les jalons que représentent les doctrines politiques majeures, afin de faire émerger les fondements sur lesquels les différentes théories furent édifiées depuis l'apparition explicite du vocable « État », c'est-à-dire le début du XVIe siècle. C'est dans cette logique que prévaut le concept d'État moderne. 

Surgit alors la difficulté de définir le terme de la période considérée. Vient à l'esprit d'abord la séquence historique classique retenue par les historiens, qui s'achève en 1789 avec la Révolution française. Toutefois B. de Jouvenel préférait considérer l'avènement du Consulat, avec la mise en place d'un système administratif centralisé. Pourtant, comme les trois-quarts du XXIe siècle sont à la recherche d'un équilibre, la Révolution étant considérée comme inachevée, il paraît opportun de repousser cette limite après la stabilisation opérée sous la IIIe République, finalement en 1914, qui représente la rupture véritable. Dès lors, trois fondements nous apparaissent comme déterminants dans la définition des rapports entre l'État et la société, la souveraineté, la liberté et l'égalité. Chaque fois, l'État est appelé à jouer un rôle de pacification des rapports sociaux dans des contextes où la violence est souvent présente, notamment par sa capacité à définir des compromis permettant d'intégrer les demandes sociales essentielles. 

Jean-Pierre DUPRAT est professeur émérite de l'Université de Bordeaux, auteur de plusieurs articles publiés en particulier dans les Actes des colloques de l'AFHIP, ainsi que d'une thèse intitulée Politique et religion dans le Léviathan de Thomas Hobbes.

Systèmes - Perspectives , 180 pages.  26,00 €