Portail  Actualités de la recherche  Manifestations  Actualité et histoire de l’inceste

Actualité et histoire de l’inceste
>
mercredi6octobre2021
vendredi8octobre2021

Colloque

Actualité et histoire de l’inceste

Entre occultation et révélation


Présentation

 

Porteur d’une véritable déflagration médiatique, le livre de Camille  Kouchner (La Familia grande, 2021) a propulsé l’inceste et le « silence » qui l’entoure sur la scène publique et politique entrainant une accélération du processus de libération de la parole de milliers de victimes. Les sciences humaines et sociales, notamment l’anthropologie des XIXe et XXe siècles, avaient pourtant posé l’inceste comme un interdit fondateur de toute société humaine (Durkheim ; Lévi-Strauss), incitant à le penser comme un invariant culturel dépouillé d’historicité. Interdit, censé être inexistant, voire réputé indicible, l’inceste ne pouvait être appréhendé comme une réalité empirique ni faire l’objet de débats publics.

Aujourd’hui, et de manière croissante depuis une vingtaine d’années, ce paradigme incestueux vole en éclats. La dénonciation des violences sexuelles commises sur les enfants est devenue omniprésente dans l’espace public, les campagnes de prévention se succèdent, les affaires de violences incestueuses défraient la chronique judiciaire, les témoignages de victimes investissent les médias et les réseaux sociaux, ainsi que d’autres formes narratives (cinéma, littérature, BD). Enfin, de récents sondages ont montré que l’inceste était une pratique courante : un Français sur dix, soit 6,7 millions de personnes, disent en avoir été victimes (sondage IPSOS, 2020).

Alors que depuis une trentaine d’années, les études issues de champs disciplinaires variés (psychanalyse, histoire, anthropologie, gender studies) ont surtout mis en évidence le silence qui pèse sur l’inceste, ce colloque inverse les perspectives pour interroger le moment crucial du dévoilement de l’inceste à des échelles (familles, réseaux institutionnels, médias), en des contextes (familial, judiciaire, administratif, médiatique, littéraire), suivant des modalités (révélation, dénonciation, témoignage, signalement, récits, « affaire ») et avec des répercussions variables (indignation, indifférence, déni, scandale). Il s’agit aussi de penser le fait incestueux comme une violence perpétrée dans la trame ordinaire du quotidien, malgré l’indignation collective, en apparence unanime, qu’il soulève sur la place publique.

Trans-périodes et pluridisciplinaire, ouvert sur des échelles diverses, du local à l’international, ce colloque prend le parti de donner la parole aux chercheurs ainsi qu’aux acteurs du monde professionnel (psychologues, psychanalystes, travailleurs sociaux, magistrats) et artistique.

 

Programme

 

Mercredi 6 octobre 2021

 

13h30 : Accueil des participants

14h00 : Mot d’accueil
Caroline Callard, Vice-Présidente chargée de la recherche et du campus Condorcet, EHESS

14h10 : Présentation par l’équipe DERVI

14h20 : Introduction – Inceste : la parole aux enfants ?
Marie Rose Moro, Psychiatre, Professeure des Universités, Université Paris-Descartes, Cheffe de service de la Maison de Solenn

 

Session 1 - L’inceste révélé en contexte clinique

Président : Walter Albardier, Psychiatre, CRIAVS Ile-de-France

14h45 : Familles incestueuses : fonctions du secret et effets de l’accès à la parole
Laure Razon, Psychologue, Psychanalyste, Maîtresse de conférences-HDR, Université de Strasbourg

15h05 : Histoires de mineures victimes d’inceste ou l’intérêt d’une prise en charge spécialisée
Patrick Ayoun, Pédopsychiatre, Psychanalyste, CHU de Bordeaux

15h30 : Discussions

16h00 : Pause-café

16h20 : Le grand secret
Francis Ancibure, Psychologue, Expert judiciaire, Enseignant, Université de Bayonne

16h40 : L’une parle, l’autre pas
Camille Delacroix et Nadia Poure, Psychologues cliniciennes, Centre médico-psychologique de l’Oise, université de Paris

17h10 : L’herbe coupée sous le pied. De l’inceste au travail de réaccordage
Marie-Jeanne Gendron-Garnier, Psychologue clinicienne, Psychanalyste, Paris

17h30 : Discussions

18h00 : Fin de la 1ère journée

 

Jeudi 7 Octobre 2021

 

Session 2 - Les pouvoirs de la parole

Président : Mathieu Trachman, Sociologue, Chargé de recherches, INED

9h00 : Accueil, café

9h30 : Vers des modalités transitionnelles de la transmission
Claudine Blanchard-Laville, Sciences de l’éducation, Professeure des Universités, Université Paris-Nanterre

9h50 : Casser la loi du silence ? La transmission familiale du passé de Violette Nozière
Anne-Emmanuelle Demartini, Historienne, Professeure des Universités, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

10h10 : Discussions

10h40 : Pause-café

11h00 : Effets des normes d’âge et de genre sur la prise de parole et sa réception au sein du cercle familial
Lucie Wicky, Sociologue, Doctorante, INED

11h20 : Inceste : qu’est-ce que savoir, dire et ne pas dire ?
Léonore Le Caisne, Anthropologue, Directrice de recherches, CNRS

11h40 : Du dévoilement de l’inceste aux paroles d’expiation : analyse d’une thérapie collective en socio-culture Béti au Cameroun
Moïse Tamekem Ngoutsop, Sociologue, Enseignant-chercheur, Université de Bamenda

12h00 : Discussions

 

12h30 : Déjeuner

 

Session 3 - L’inceste révélé en justice (discours et pratiques)

Présidente : Anne-Claude Ambroise-Rendu, Historienne, Professeure des Universités, Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

14h00 : Les violences incestueuses dans les registres judiciaires de Bologne aux XIVe et XVe siècles
Didier Lett, Historien, Professeur des Universités, Université de Paris

14h20 : Nommer l’innommable : le juge face aux rumeurs d’inceste en Savoie (1729-1792)
Gwenaëlle Callemein, Historienne du droit, Maîtresse de conférences, Université Côte d’Azur

14h40 : La qualification pénale de l’inceste : l’ultime tabou des violences sexuelles sur mineurs ? Une enquête au sein de quatre tribunaux français correctionnels et pour enfants (2010)
Marie Romero, Sociologue, EHESS

15h00 : Discussions

15h30 : Pause-café

15h50 : Dire la sexualité incestueuse en justice (France, XVIIIe-XIXe siècles)
Julie Doyon, Historienne, Chercheure senior, FNSR, Université de Fribourg
Fabienne Giuliani, Historienne, Post-doctorante, EHESS

16h20 : « La force m’a manqué… ». Quand l’expertise psychiatrique dédramatise l’acte incestueux à la lumière d’identités masculines en déroute (Genève, 1960-1970)
Cristina Ferreira, Sociologue, Professeure associée Haute Ecole de Santé du Canton de Vaud

16h40 : Revenir sur les silences. Les violences sexuelles familiales (Québec, 1950-1980) et leur jugement des décennies après les faits
Jean Bérard, Sociologue, Maître de conférences, Ecole normale supérieure Paris-Saclay
Nicolas Sallée, Sociologue, Professeur agrégé, Université de Montréal

17h10 : Discussions

17h40 : Fin de la seconde journée

Dîner du colloque* * réservé aux intervenant·e·s

 

Vendredi 8 Octobre 2021

 

Session 4 - L’inceste rendu public : enjeux politiques et sociaux

Présidente : Christine Bard, Historienne, IUF, Professeure des Universités, Université d’Angers

9h00 : Accueil, café

9h30 : Coupable ou victime ? Analyse du topos de la femme séductrice dans les récits d’inceste de la première moitié du XVIIe siècle
Marianne Closson, Maîtresse de conférences en littérature, Université d’Artois

9h50 : L’inceste au premier degré, argument de droit sous Louis XIV : une étude de cas
Claire Chatelain, Historienne, Chargée de recherches-HDR, CNRS

10h10 : Discussions

10h40 : Pause-café

11h00 : Le couvent face à l’inceste dans la France du XIXe siècle ? Enjeux politiques et familiaux de la dénonciation de l’inceste dans les oppositions des parents à l’entrée en religion de leur fille, à travers le cas de Louise Prévost
Inès Anrich, Historienne, Doctorante, Université Panthéon Sorbonne

11h20 : Fantôme d’inceste : adaptations télévisées et transformation des sensibilités morales
Sabine Chalvon-Demersay, Sociologue, Directrice de recherches, CNRS, Directrice d’études, EHESS

11h40 : Le socialisme et la légalité socialiste face aux violences incestueuses
Peter Hallama, Historien, FNS, Post-doctorant, Université de Berne

12h00 : Discussions

 

12h30 : Déjeuner

 

Session 5 - Les mots de l’inceste. Autour d’Hervé Bréhier

Présidente : Julie Doyon, Historienne, Chercheure senior FNSR, Université de Fribourg

14h00 : Hervé Bréhier, artiste plasticien
Léonore Le Caisne, Anthropologue, Directrice de recherches, CNRS

14h20 : Un rejeton
Hervé Bréhier, Artiste plasticien

15h30 : Discussions

16h00 : Pause-café

16h20 : Conclusions
Irène Théry, Sociologue, Directrice d’études, EHESS

17h00 : Clôture

 

 

Site internet : www.dervi.hypotheses.org

Twitter : @anr_dervi

L’accès au colloque est gratuit mais une pré-inscription est nécessaire si vous souhaitez y assister. Le formulaire d’inscription est accessible à l’adresse suivante : https://www.ehess.fr/fr/colloque-dervi

Organisé par l’ANR DERVI (Dire Entendre Restituer les Violences Incestueuses), avec le GIP, Mission droit et justice, l’EHESS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, CNRS

Auditorium 150
Campus Condorcet
20 Avenue George Sand
93210 Saint Denis

Document

Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien de l'Académie des Sciences Morales et Politiques
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2021 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech