Portail universitaire du droit

Réactivations et reconstructions de religions anciennes et courants politico-identitaires

Colloque

Réactivations et reconstructions de religions anciennes et courants politico-identitaires

Du jeudi 4 avril 2019 au vendredi 5 avril 2019

Présentation

 

Dans un petit village chypriote, un villageois vient d’achever de construire un temple dédié aux douze dieux de l’Olympe : à Chypre comme en Grèce, le polythéisme compte encore plusieurs milliers d’adeptes, et le Conseil suprême des Hellènes gentils, créé en 1997, vise à « défendre et restaurer la tradition polythéiste en Grèce ». L’extrémité Nord de l’Europe connaît, pour sa part, un renouveau des religions scandinaves anciennes : l’Ásatrú, « néopaganisme » scandinave, est désormais reconnu comme religion en Islande, Norvège, Suède et au Danemark. La résurgence de religions anciennes, le renouveau du paganisme notamment, constatée depuis la fin du XX° siècle, peut s’observer aujourd’hui dans tous les pays occidentaux. Ailleurs, on trouve également des créations ou reprises (il faudra déterminer s’il s’agit d’endoréisme « froid » ou « chaud ») de traditions anciennes qui deviennent des expressions religieuses : tengrisme, néochamanisme, khémitisme, néodruidisme... les manifestations en sont nombreuses. Les religions anciennes, souvent peu dogmatiques, semblent attrayantes par l’espace de liberté qu’elles paraissent offrir. Souvent appuyées sur le respect du vivant (au sens large) dans ses différentes expressions, elles séduisent un nombre croissant d’adeptes. Dans le même temps, en arrière-plan de ces nouveaux groupes religieux, se profilent des revendications régionales, identitaires ou politiques, auxquelles ces « nouveaux anciens » cultes peuvent fournir selon les cas une légitimité, un ancrage, ou un renforcement. Selon les pays, il arrive que ces renouveaux religieux défendent ou attaquent les régimes en place. Ils peuvent être soutenus, voire récupérés, par les pouvoirs politiques établis, mais ils peuvent également être ou être utilisé par un contre-pouvoir. Parfois, ils sont mis au service d’identités nationales, parfois plutôt utilisées en soutien à des appartenances transnationales ou régionales. Ils peuvent être à la base de revendications écologistes, ou au contraire s’y opposer. Ce sont les différents modes de relation entre ces diverses reprises de religions anciennes, leur contexte et leur statut actuel, et différents courants politiques ou nationalistes, que ce colloque entend explorer.

 

Programme

 

Jeudi 4 avril 2019

 

14h00 : Mots de bienvenue
Stéphane de Tapia, Département d’études turques, Université de Strasbourg
Mélanie Schmitt, Directrice adjointe de l'UMR 7354 DRES
Anne-Laure Zwilling, CNRS, UMR7354 DRES, Strasbourg

 

Introduction générale

14h30 : "Notre plus longue mémoire". Les paganismes antiques européens comme fondement de l'ethnopolitique des groupes identitaires français
Stéphane François, GSRL, EPHE/CNRS/PSL

15h00 : Renouveau religieux et questionnements dogmatiques : un islam sans prophète ?
Samim Akgönül, département d’études turques / DRES, Université de Strasbourg

15h30 : Pause

15h45 : Stereotyping Estonian Pagans : Right Wing Nationalist or Tree-Huggers from the Forest ?
Ringo Ringvee, Religious Affairs Department, Estonian Ministry of the Interior

16h15 : Le mouvement Romuva en Lituanie
Massimo Introvigne, CESNUR, Centre d’études des nouvelles religions, Turin

16h45 : Fin de la journée

 

Vendredi 5 avril 2019

 

9h00 : Le néo-tengrisme dans la Turquie contemporaine : un mouvement politico-identitaire ?
Barış Özdemir, Département d’études turques / DRES, Université de Strasbourg

9h30 : Engaging with the Loss of Dersim through Holy Madness : The Case of Seywusen (1930-1994)
Çiçek Ilengiz, EUME,Forum Transregionale Studien

10h00 : The search for spirituality. New ways of religiosity among artists and intellectuals from Dersim
Martin Greve, Orient-Institut Istanbul

10h30 : Pause

11h00 : Les reconstructions idéologiques nationalistes en Mongolie contemporaine
Gaëlle Lacaze, Faculté des Lettres, UFR de géographie, Sorbonne Université, Paris

11h30 : Les ambitions millénaristes du bouddhisme à l'occidentale. La méditation laïque au secours du monde moderne
Marion Dapsance, Institut catholique de Paris

12h00 : Fin du colloque

 

 

Entrée libre


Collège Doctoral Européen
Amphithéâtre
46 boulevard de la Victoire
67000 Strasbourg

67000 Strasbourg

Document