Portail  Actualités  Toutes les parutions  La disponibilité du statut personnel et familial

couvdpsc-musso


Parution : 11/2020
Editeur : Presses Universitaires d'Aix-Marseille
ISBN : 978-2-7314-1181-2
Site de l'éditeur
Notice SUDOC

La disponibilité du statut personnel et familial

Aurélie Musso

Présentation de l'éditeur

Ce n’est traditionnellement pas sous l’angle de sa disponibilité que le statut personnel et familial est étudié, mais par le prisme du principe d’indisponibilité de l’état des personnes qui a longtemps déterminé les orientations du droit régissant les situations internes, tout comme les orientations du droit international privé. Néanmoins la libéralisation du droit des personnes et de la famille ne cesse de progresser, au point que l’on peut se poser la question d’un renversement du principe et de l’exception. Mesurée dans un premier temps, la disponibilité du statut personnel et familial a été renforcée avec l’entrée en vigueur de la loi de modernisation de la justice du xxie siècle qui a notamment déjudiciarisé le processus de changement de prénom ainsi que le divorce par consentement mutuel, et « démédicalisé » la procédure de changement de la mention du sexe à l’état civil. Il est ainsi devenu possible d’envisager le statut personnel et familial comme un objet disponible à certains égards. Par ailleurs, la Cour EDH et le droit de l’UE ont une influence considérable sur le droit des personnes et de la famille, y compris sur le droit de la filiation. Dans un nombre non négligeable de circonstances, le contrôle de proportionnalité et l’essor d’un principe de reconnaissance des situations de fait, ou de droit, permettent aux individus de se soustraire volontairement aux règles qui avaient vocation à leur être appliquées. L’ordre public et l’impérativité du droit national en sont fragilisés, le tourisme législatif favorisé. Il en résulte l’impression que la disponibilité du statut personnel et familial est elle-même un objet de droit, que les individus peuvent efficacement revendiquer dans certaines circonstances. Ces rouages sont d’autant plus problématiques qu’il semble difficile de les réguler. Seule une coopération au niveau supranational, au demeurant délicate à mettre en œuvre, pourrait contribuer à en contenir efficacement les effets.

Sciences pénales et Criminologie , 564 pages.  40,00 €

Document

Copyright © 2021 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech