Portail universitaire du droit

Parutions

Les dernières parutions

Portail  Recherche  Actualités  Toutes les parutions  Au service de l’honneur
9782251448947


Parution : 01/2019
Editeur : Les Belles Lettres
ISBN : 978-2-2514-4894-7
Site de l'éditeur
Notice SUDOC

Au service de l’honneur

Les appariteurs de magistrats romains

Jean-Michel David

Présentation de l'éditeur

À Rome, sous la République et au début de l’Empire, un magistrat ne pouvait pas exercer ses responsabilités sans ses appariteurs. Ils étaient sa voix (hérauts ou praecones), ses huissiers (viatores), ses gardes du corps (licteurs), ses mains et sa mémoire (scribes). Ils entouraient le magistrat et effectuaient les multiples tâches qu’exigeait l’exercice du pouvoir. Ils étaient des hommes libres et des citoyens, au service de la cité qui les rémunérait et les mettait à la disposition des magistrats le temps de leurs fonctions. 

La plupart d’entre eux étaient ainsi inscrits dans des cadres officiels, des décuries, d’où chaque année était choisi le personnel nécessaire. Ils y gagnaient la reconnaissance d’une compétence et d’une certaine indépendance, d’une dignitas qui leur valait de se constituer en ordres. 

Toutefois, les membres de l’aristocratie sénatoriale qui devaient pouvoir compter sur leur fidélité et leur dévouement veillaient à faire recruter leurs dépendants, souvent leurs affranchis. Ainsi, la position qu’ils occupaient avait-elle quelque chose d’étrange : au service à la fois, public, de la cité et, privé, de ses gouvernants. L’étude de ces hommes se révèle alors décisive pour la compréhension de l’évolution de l’organisation civique romaine qui, par un processus de privatisation des instances publiques, conduisit à l’Empire.

Jean-Michel David est un historien de Rome. Il a été professeur aux universités de Strasbourg et de Paris 1.

 

Sommaire

Introduction

1. Le corps du magistrat
Pas de magistrats sans appariteurs
Un groupe qui fait corps

2. Tâches et fonctions
Les licteurs
Les viatores
Les accensi
Les hérauts ou praecones
Les scribes

3. Le système des décuries
Les données de l’épigraphie juridique
La répartition par fonctions et par magistratures

4. Une constitution en ordres
Les procédures de recrutement et d’emploi : le cas des scribes et des librarii questoriens
Les décuries, cadres de l’intégration
Des décuries aux ordines

5. Origines et positions sociales
Les conditions du recrutement
Quelles origines ? Quels statuts ?
Un milieu diversifié dans une identité commune

App. : Changements et associations de fonctions
Changements de magistrature dans la même fonction

6. Du service de la cité à celui de son aristocratie
Sous la République et au début de l’Empire, les formes traditionnelles de l’inégalité civique
Au sein de la cohorte : l’exemple des agents de Verrès
Collaborations et dépendances
Administrateurs ou courtisans ?

7. Accensi, licteurs et viatores
Les accensi
Licteurs et viatores

8. Les praecones : une position particulière
Les effets de la fonction
Les rôles de l’emploi
L’indignité de droit et de fait

9. Les scribes
Les scribes de la Rome républicaine
À la fin de la République et au début de l’Empire, l’accès à l’ordre équestre
L’institutionnalisation des positions
L’image de l’honneur

Les appariteurs, témoins de l’Histoire de Rome

Appendice : appariteurs connus par l’épigraphie

Liste des abréviations
Bibliographie
Liste des illustrations
Index des personnes
Index des sources

Mondes anciens , Vol. 7 , 370 pages.  33,00 €