Portail universitaire du droit

Parutions

Les dernières parutions

Portail  Recherche  Actualités  Toutes les parutions  L’usage du référendum dans les relations internationales
referendum


Parution : 09/2018
Editeur : Pedone
ISBN : 978-2-2330-0884-8
Site de l'éditeur
Notice SUDOC

L’usage du référendum dans les relations internationales

Sous la direction de Frédéric Baleine du Laurens

Présentation

Longtemps confiné au règlement d’affaires concernant la vie intérieure d’un pays (par exemple l’adoption d’une constitution ou d’une loi fondamentale), le référendum est devenu à l’époque contemporaine un nouvel instrument de la diplomatie : fait-il pour autant bon ménage avec elle ?

A cette question l’ouvrage se propose de répondre en croisant les vues d’hommes d’Etat, de diplomates, d’universitaires, d’historiens et de juristes.

Il rappelle l’usage des consultations populaires pour trancher des différends mettant en jeu la paix et la sécurité internationale, apparu ponctuellement au XIXème siècle et devenu de pratique courante au lendemain de la Grande Guerre. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le recours au référendum n’a pas cessé de prospérer en matière internationale, en particulier dans le Tiers Monde au temps de la décolonisation et plus récemment sur le Vieux Continent au long de la construction européenne.

Du Brexit à la Nouvelle-Calédonie, en passant par l’Ecosse, la Catalogne, la Crimée ou le Kurdistan, l’usage du référendum interpelle aujourd’hui les opinions publiques et peut bouleverser l’ordre international, d’autant que, comme le questionne Serge Sur, « le recours au référendum soulève des questions de principe sur la nature même de la société internationale. Quel est son principe organisateur ? Est-il guerrier, est-il politique, est-il démocratique ? ».

Pour faire avancer la réflexion à ce sujet, la Société d’histoire générale et d’histoire diplomatique a pris l’initiative d’organiser en mars 2018, avec le concours de la Fondation Singer-Polignac, un colloque entièrement consacré à l’examen de cette question. Cet ouvrage en publie les actes.

Société d'histoire générale et d'histoire diplomatique , 118 pages.  18 €