Portail universitaire du droit

Parutions

Les dernières parutions

Portail  Recherche  Actualités  Toutes les parutions  Condamner à mort au Moyen Âge
15349014179782130540380v100


Parution : 08/2018
Editeur : Presses Universitaires de France
ISBN : 978-2-1305-4038-0
Site de l'éditeur
Notice SUDOC

Condamner à mort au Moyen Âge

Pratiques de la peine capitale en France XIIIe-XVe siècle

Claude Gauvard

Présentation de l'éditeur

« Digne de mourir, comme inutile au monde » : c’est en ces termes que les archives ont conservé la trace de la condamnation à mort d’un valet déclaré coupable de vol, à Paris, en 1391. Cette sentence glacée conforte-t-elle la vision d’un Moyen Âge sanguinaire où la peine capitale aurait été fréquente ? Révèle-t-elle la puissance d’un roi qui affirme ainsi sa domination sur ses sujets, ou la dérive de l’Église qui ne considère plus que, selon l’enseignement de saint Augustin, le criminel peut être racheté ? 

Condamner à mort au Moyen Âge n’est pas un acte plus anodin qu’aujourd’hui, et si, en ces siècles de construction de la justice, la condamnation est un outil d’affirmation du pouvoir royal, ce n’est pas par sa nature coercitive ou arbitraire, mais par l’encadrement des juges et la pratique de la grâce. C’est là l’autre pan d’un Moyen Âge rénové que Claude Gauvard révèle depuis plusieurs décennies, avec cette volonté d’approcher au plus près, par un examen minutieux et clairvoyant de sources inédites, la cohérence d’une société médiévale qui nous apparaît à la fois étrangère et fondatrice.

Professeur émérite d’histoire du Moyen Âge à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, membre senior honoraire de l’Institut universitaire de France, Claude Gauvard est spécialiste de l’histoire de la justice et de la criminalité, et plus généralement d’histoire politique et sociale des XIIIe-XVe siècle. 

 

Sommaire

1. Une peine fréquente ?

2. Une peine fantasmée

3. Une peine redoutée

4. Une peine justifiée

5. Une peine encadrée

6. Une peine régalienne ?

7. Une peine graciée

8. Une peine acceptée ou imposée ?

9. Une peine ciblée

Hors collection , 368 pages.  24,00 €