Portail universitaire du droit

Parutions

Les dernières parutions

Portail  Recherche  Actualités  Toutes les parutions  La fiction juridique et le juge
97828027519771


Parution : 11/2017
Editeur : Bruylant
ISBN : 978-2-8027-5197-7
Site de l'éditeur
Notice SUDOC

La fiction juridique et le juge

Contribution à une autre herméneutique de la Cour internationale de Justice

Bérénice K. Schramm

Présentation de l'éditeur

Cet ouvrage offre un autre regard sur deux figures trop souvent négligées dans la théorie classique du droit en général, et du droit international en particulier : la fiction juridique et le juge. Deux portraits fouillés, voulant dépasser les caractérisations qui en ont été faites jusqu’alors, y sont dessinés au travers du prisme de leur interaction et d’une approche épistémologique mettant à l’honneur l’histoire et la philosophie du droit et des idées. 

Il s’agira, pour la fiction, d’en proposer une définition complète fondée, d’une part, sur la dimension sémantique de sa mécanique assimilatrice posée en miroir d’une vérité et d’une réalité elles aussi construites et, de l’autre, sur sa fonction immémoriale d’adaptation du droit, comme discours humain imparfait, à un monde complexe et changeant. Quant au juge, et plus particulièrement celui de la Cour internationale de Justice, il sera question de le réincarner comme véritable acteur de la production juridique à l’aide d’un modèle de l’interposition signifiante qui remettra au coeur du droit (international) sa cause finale et non plus sa cause efficiente. 

Grâce à l’étude, à travers la jurisprudence de l’organe judiciaire principal des Nations Unies, de trois fictions que sont la protection diplomatique, la doctrine des deux éléments de la coutume et la figure du sens clair des mots, la psychose épistémologique du juge international se trouvera positivement révélée. Si les États sont officiellement les premiers sujets producteurs du droit international, ce dernier prend très souvent vie par-delà eux, dans le processus herméneutique dont la prolixité reste encore à explorer dans toute son humanité.

Bérénice Schramm est docteure en droit international de l’Institut de Hautes Études Internationales et du Développement de Genève.

 

Sommaire

Prologue ou l’histoire (presque complète) d’une fiction du droit international
Introduction Partie I – L’« a-logique » de la fiction

Chapitre 1 – Dialogues doctrinaux : la fiction en (dé-)finition
Chapitre 2 – Essai de mécanique fictionnelle
Chapitre 3 – Essai de phénoménologie fictionnelle
Chapitre 4 – Essai de sémantique fictionnelle : Définition transformiste
Conclusion de la Partie I

Partie II – La fiction juridique et le juge ou le refoulement de la finitude du droit (international)

Chapitre 1 – La fiction, un symptôme de la lacune
Chapitre 2 – Face à la lacune, la psychose du juge international révélée
Chapitre 3 – Le juge et la fiction ou la révélation de l’interposition signifiante du premier
Conclusion de la Partie II

Partie III – La fiction en action : études de cas

Chapitre 1 – La protection diplomatique : Une fiction pragmatique phénix au service d’un droit international au pedigree étatiste
Chapitre 2 – La doctrine des deux éléments de la coutume : Une fiction dogmatique mortevivante au service d’un droit international à la polynormativité ainsi limitée
Chapitre 3 – La figure du sens clair des mots : une fiction dogmatique morte au service d’un monopole étatique de la signification du discours juridique
Conclusion de la Partie III
Conclusion générale
Épilogue ou l’homme (et la femme) invisible(s) du droit international (suite et fin)

Jus Gentium , 428 pages.  125€

Document