Portail  Actualités de la recherche  Manifestations  Pouvoirs et ressources naturelles

Pouvoirs et ressources naturelles
&
jeudi8avril2021
vendredi9avril2021

Colloque

Pouvoirs et ressources naturelles


Présentation

 

Le groupe de recherche « Sociétés-Environnement » fondé à Liessies en 2007 sous le double patronage de l'Université de Valenciennes et du Conseil Général du Nord inaugure un nouveau cycle.

Rassemblant des chercheurs issus d'horizons disciplinaires différents (archéologues, historiens, géographes, sociologues, économistes, juristes, écologues...), ce cycle entend explorer la question des ressources naturelles envisagée dans le temps et dans l'espace, relatives à l'agriculture, la sylviculture, la pêche, l'artisanat ou encore l’industrie et l’énergie. À l'heure où de nouvelles normes environnementales sont définies, où les ressources naturelles sont l'objet de discussions très vives, il semble important de ré-interroger la question en l’inscrivant dans la longue durée, attentif aux transformations, aux accélérations ou stagnations, aux seuils de réversibilité dans l'exploitation des ressources.

Ce cycle comportera deux rencontres :
Pouvoirs et Ressources naturelles (2021)
Les temps de transition (2023)

L'exploitation des ressources naturelles par les sociétés a impliqué de gérer à la fois l'accès et le partage social de celles-ci.

Le premier des objectifs est de s'interroger sur la définition de la ressource. Comme le rappelaient Ph. et G. Pinchemel (1988) dans La face de la Terre : « Les ressources d'un milieu ne deviennent telles que si les hommes les perçoivent  comme de possibles richesses ou que, si les connaissant, ils les recherchent explicitement. A l'intérieur d'une culture, ce sont bien les conditions techniques, politiques et économiques qui créent les ressources naturelles ».

Cette question semble indissociable de celle de l'acception de cette notion, de son évolution dans le temps, en somme de la conception que les différents groupes d'acteurs ont de leur milieu et de ses potentialités. Selon les lieux et les périodes, selon également les contextes socio-écologiques, politiques et culturels, les ressources sur lesquelles les sociétés se sont focalisées, sont fluctuantes. Il s'agit alors de rendre compte des hiérarchies établies entre les ressources par les différents groupes sociaux composant une même société, d'identifier et d'analyser ces changements de statut de la ressource.

Une réflexion doit être engagée sur les acteurs du pouvoir, que celui-ci soit politique, économique..., sur leur multiplication et leur diversification au cours du temps, leurs intérêts divergents, sur la juxtaposition, l'enchevêtrement de ces différents pouvoirs, leurs différents niveaux d'intervention : à l'échelle locale (celle du territoire d’usage), régionale, nationale et supra-nationale caractéristique de l'époque industrielle.

La réflexion doit porter également sur la question de la propriété et des usages des ressources. On sait combien la question de la propriété avant la Révolution française est une question complexe dans la mesure où il semble n'y avoir eu aucune définition claire et unique. Comment se sont établis les « droits » de propriété, de jouissance des ressources ? À quelle échelle ? À quelle forme d'organisation sociale ont-ils donné lieu ? Quelles marques paysagères ont-ils laissées aujourd’hui ?

Une autre question est celle de l'identification de la part et de l'impact des acteurs des pouvoirs à travers les modalités de gestion : à travers les règles et normes élaborées par les pouvoirs, les dispositifs de contrôle... Il s'agira également de mesurer l'efficacité de ces dispositifs. Sont-ils appropriés à la gestion des ressources, plus largement aux écosystèmes dont elles sont issues ? Quelles traductions environnementales ont ces organisations socio-politiques ? Les analyses qui se sont multipliées en archéologie environnementale et en économie des ressources naturelles sont susceptibles d'apporter des éléments de réponse.

On s'attachera encore à mesurer les impacts des évolutions et ruptures politiques dans la gestion des ressources (Empire romain/ Haut Moyen Âge, fin de l’Ancien régime, Révolutions communistes, par ex.).

L'exploitation des ressources naturelles par les sociétés a impliqué de gérer à la fois l'accès et le partage social de celles-ci. Les statuts des ressources (de la propriété partagée, collective, à la propriété privée, exclusive (monopole seigneurial par exemple) peuvent évoluer, entraînant par là même des changements dans l'accès à ces produits. On s'intéressera alors tant aux conflits générés par ces changements de statut de la ressource (voir les multiples travaux sur les biens communaux), qu'aux entreprises et aux solutions techniques (technologiques) trouvées par les différentes sociétés pour accéder aux ressources.

 

Programme

 

Jeudi 8 Avril 2021

 

9h30 : Ouverture - Mots d’accueil
Stéphane Lambrecht, Patrice Herbin

Ressources naturelles : La quête du nécessaire ?
Fabrice Guizard, Université Polytechnique Hauts-de-France, CRISS

 

I - Propriété et usage des ressources naturelles

Modérateur : Marc Sutto

10h00 : Les ressources naturelles dans les traités de paix en Nouvelle-France
Alice Bairoch de Sainte Marie, Université de Genève

La carte, outil de pouvoir pour l’accès, le contrôle et la gestion des ressources naturelles : La cartographie des îles Kerguelen des années 1860 aux années 1920
Elsa Bocher, Université de Bretagne-Sud, TEMOS (UMR 9016)

L’édification d’un système d’appropriation de ressources hydroélectriques à la fin du XIXe siècle : Quand les intérêts familiaux tentent de primer sur les intérêts nationaux
Claire Courtecuisse, Université de Grenoble-Alpes, CRJ (EA 1965)

Du bois pour le roi ou du bois pour tous ? Les stratégies individuelles face à la politique forestière royale
Philippe Crémieu-Alcan

12h00 : Discussions

 

12h30 : Pause déjeuner

 

II : Acteurs du pouvoir et niveaux d’intervention

Modérateur : Marc Galochet

14h00 : Pouvoirs et ressources minières dans la région de Porsuk–Zeyve Höyük (Cappadoce méridionale, Turquie)
Claire Barat, Université polytechnique Hauts-de-France, CRISS
Emine Köker Gökçe, Université Hacı Bektaş Veli
Jean-François Pichonneau, SRA, DRAC Nouvelle Aquitaine

Elites et ressources naturelles : le cas siennois à la fin du Moyen Âge
Didier Boisseuil, Université de Tours, CeTHiS (EA 6298)

Pouvoirs et ressources hydrauliques dans la vallée de l’Escaut aux époques médiévale et moderne
Laetitia Deudon, Université Polytechnique Hauts de France, CRISS - Université de Montréal

Les mutations récentes de la gestion des ressources forestières dans le Moyen Atlas septentrional (Maroc)
Ibrahim Makrane, Mhamed Amyay, Mohamed Laaouane, Hayat Lazhar, Université de Fès

16h00 : Discussions

16h30 : Fin de la 1ère journée

 

Vendredi 9 Avril 2021

 

III - Partage social des ressources naturelles

Modérateur : Corinne Beck

10h00 : Des poissons et des hommes. Ressources halieutiques, pêcheurs à la ligne, savants et pouvoirs publics en France (XIXe - XXe siècles)
Jean-François Malange, Université de Toulouse, Framespa (UMR 5136)

Modalité(s) de gestion de deux ressources spatiales et environnementales à l’épreuve du commun
Marion Florez, Université Rennes 2, ESO (UMR 6590)
Antoine Police, Université Rennes 1 Arènes (UMR 6051)

Forêt communautaire et usage des ressources naturelles à l’ère des projets REDD+ au Mai Ndombe
Hervé Mbaya, Université des sciences juridiques et politiques de Bamako, Université de Lubumbashi

La participation citoyenne à l’épreuve de l’extractivisme au Québec
Sara Germain, Université du Québec à Montréal

12h00 : Discussions

 

12h30 : Pause déjeuner

 

IV - Modalités d’exploitation

Modérateur : Jérôme Buridan

14h00 : Exploitation et gestion des ressources minières précieuses : la politique minière en Dauphiné à la fin du Moyen Âge
Benjamin Oury, CIHAM (UMR 5648)

Étude comparative de la crise de l’identité du bocage dans les zones de production agricole en Europe et en Afrique (XIXe-XXe siècles)
Merline Christile Tezembong Songou, Université de Dschang-Cameroun

L’Amazonie morcelée. Matrice de l’endémisme floristique actuel ?
Nicola Todorov, Université de Guyane

15h30 : Discussions

16h00 : Conclusion
Anne Fournier, Université Gustave Eiffel-ERUDITE (EA 437)

16h30 : Clôture

 

 

Lien ici : https://zoom.us/j/92485784427?pwd=dFFsYktTSmROc3IxdHF0S3hsME9pUT09#success



Document

Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien de l'Académie des Sciences Morales et Politiques
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2021 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech