Alexandre Jaunait

Maître de conférences
Science politique.
Faculté de Droit et des Sciences sociales

Institut des Sciences Sociales du Politique
  • THESE

    Comment pense l'institution médicale ? : une analyse des codes français de déontologie médicale, soutenue en 2004 à Paris Institut détudes politiques, sous la direction de Marc Sadoun 

  • Alexandre Jaunait, Juliette Rennes, Catherine Achin, Armelle Andro, Laure Bereni, Luca Greco, Rose-Marie Lagrave, Gianfranco Rebucini (dir.), Encyclopédie critique du genre: corps, sexualité, rapports sociaux, Cairn et La Découverte, 2021, Hors collection Sciences Humaines, 895 p.  

    La 4e de couv. indique : ""Capital", "Désir(s) ", " Nudité ", " Race ", "Tribunal", " Voix "... Les soixante-quatorze textes thématiques de cette encyclopédie explorent les reconfigurations en cours des études de genre. Trois axes transversaux organisent cette enquête collective : le corps, la sexualité, les rapports sociaux. Dans les activités familiales, sportives, professionnelles, artistiques ou religieuses, les usages du corps constituent désormais un terrain privilégié pour appréhender les normes et les rapports de genre. Les pratiques érotiques que les sociétés, à travers l'histoire, ont catégorisées comme normales ou déviantes occupent quant à elles une place inédite pour éclairer les articulations entre hiérarchies des sexes et des sexualités. Enfin, les inégalités liées au genre sont de plus en plus envisagées en relation avec celles liées à la classe sociale, la couleur de peau, l'apparence physique, la santé ou encore l'âge. Cette approche multidimensionnelle des rapports sociaux a transformé radicalement les manières de penser la domination au sein des recherches sur le genre. En analysant les concepts, enquêtes et débats empiriques, les contributrices et contributeurs de cet ouvrage dessinent une cartographie critique des études de genre qui rend compte de leur remarquable vitalité"

    Alexandre Jaunait, Laure Bereni, Sébastien Chauvin, Anne Revillard, Introduction aux études sur le genre, 3e éd., De Boeck supérieur et EBSCO, 2020, Ouvertures politiques, 432 p. 

    Alexandre Jaunait, Pauline Delage, Camille Froidevaux-Metterie, Brigitte Grésy, Michelle Perrot [et alii], Les nouveaux féminismes, Seuil, 2020, 173 p. 

    Alexandre Jaunait, Amélie Le Renard, Elisabeth Marteu (dir.), Nationalismes sexuels, Presses de Sciences po, 2013 

    Alexandre Jaunait, Frédérique Matonti, Sébastien Chauvin (dir.), Consentement sexuel, 46e éd., Presses de Sciences Po, 2012, 224 p.   

    Alexandre Jaunait, Laure Bereni, Sébastien Chauvin, Anne Revillard, Introduction aux études sur le genre (2e édition), 2e éd., De Boeck Université, 2012, Ouvertures politiques, 357 p. 

    Alexandre Jaunait, Jean-Marie Donegani (dir.), Paternalisme libéral, 44e éd., Presses de Sciences Po, 2011, 236 p.   

    Alexandre Jaunait, Laure Bereni (dir.), Usages de la diversité, Presses de Sciences Po, 2009, 220 p. 

    Alexandre Jaunait, Laure Bereni, Sébastien Chauvin, Introduction aux gender studies: manuel des études sur le genre, De Boeck, 2008, Ouvertures politiques, 247 p. 

    Alexandre Jaunait, Comment pense l'institution médicale ? Une analyse des codes français de déontologie médicale, Dalloz, 2005 

    Alexandre Jaunait, Comment pense l'institution médicale ?: une analyse des codes français de déontologie médicale, Dalloz, 2005, Nouvelle bibliothèque de thèses ( Science politique ), 366 p. 

    Alexandre Jaunait, Bertrand Guillarme (dir.), Le corps du libéralisme (volume 2), 12e éd., Presses de Sciences Po, 2003, 192 p.   

    Alexandre Jaunait, Bertrand Guillarme (dir.), Le corps du libéralisme (volume 1), 11e éd., Presses de Sciences Po, 2003, 188 p.   

    Alexandre Jaunait, La question politique de l'intolérable, 1998 

    Alexandre Jaunait, Y a-t-il une pensée politique chez Emmanuel Levinas ?, s.n, 1996 

  • Alexandre Jaunait, « Qu'est-ce que le genre ? », in Frédéric Regard, Anne Tomiche (dir.), Déconstructions Queer. Les fondamentaux, HERMANN, 2023, pp. 32-69   

    Alexandre Jaunait, « L'invention trans de l'identité de genre dans le droit français », Genre, droit et politique, 2022   

    Alexandre Jaunait, « Le genre peut-il tendre la main au sexe ? Pour une approche réflexive », Sexe et genre : de la biologie à la sociologie, Éditions matériologiques, 2019, pp. 53-63   

    Alexandre Jaunait, « Sexe et genre dans les études sur le genre : la distinction utile entre catégories de la pratique et catégories de l’analyse », in Hocquet Thierry (dir.), Sexe et Genre, Matériologiques, 2016 

    Alexandre Jaunait, Juliette Rennes, Catherine Achin, Armelle Andro, Laure Bereni [et alii], « « Introduction. La chair des rapports sociaux », dans : Juliette Rennes éd., Encyclopédie critique du genre. Corps, sexualité, rapports sociaux. Paris, La Découverte, « Hors collection Sciences Humaines », 2016, p. 13-32. URL : https://www.cairn.info/encyclopedie-critique-du-genre--9782707190482-page-13.htm », Encyclopédie critique du genre, La découverte, 2016 

    Alexandre Jaunait, « Les libertés du sexe et de la sexualité : une nouvelle liberté pour qui ? », in Lageot Céline (dir.), Les libertés politiques.Socle pour un ordre public européen, LGDJ/Presses universitaires juridiques de Poitiers, 2015, pp. 23-29 

    Alexandre Jaunait, « Nationalismes sexuels », in Mbongo Pascal, Santulli Carlo (dir.), Dictionnaire encyclopédique de l’État, Berger-Levrault, 2014, pp. 652-656   

    Alexandre Jaunait, Françoise Laurant, Présidente de La Commission, Membre Du Bureau National de la Ligue De L’enseignement, Présidente Nationale Du Planning Familial [et alii], « Rapport relatif àl’accès à l’IVGVolet 1 :Information sur l’avortement sur InternetRapport n°2013-0912-HCE-008 », Rapport sur l’IVG de la commission santé, droits sexuels et reproductifs du HCEFH. Volet 1 : « Information sur l’avortement sur internet », 13 septembre 2013. Rapport 2013-0912-HCE-008., 2013   

    Alexandre Jaunait, Sébastien Chauvin, « Intersectionnalité », in Catherine Achin, Laure Bereni (dir.), Genre et science politique. Concepts, objets, problèmes, Presses de Sciences Po, 2013, pp. 286-297   

    Alexandre Jaunait, « Traiter l'excès par l'excès : la logique auto-immunitaire de la pénalisation des transmissions individuelles du virus du sida », in Mbongo Pascal (dir.), L'excès, l'hypermodernité, entre droit et politique, Mare et Martin, 2012, pp. 155-172     

    Alexandre Jaunait, « Échographie de la liberté procréative française. Identité des enfants, sexualité des parents et politiques de la nation », in Frick Marie-Luisa, Mbongo Pascal, Schallhart Florian (dir.), PluralismusKonflikte - Le pluralisme en conflits, Lit Verlag, 2010, pp. 273-288   

    Alexandre Jaunait, « Éthique, morale et déontologie », in Hirsch Emmanuel (dir.), Traité de bioéthique, Editions Erès, 2010, pp. 107-120   

    Alexandre Jaunait, « “Au-delà de l’efficacité”. Les attentes démocratiques du territoire », in Martin-Papineau Nathalie (dir.), Les territoires de santé, LGDJ, 2009, pp. 87-96 

    Alexandre Jaunait, « Différence et démocratie », Cahiers du CEVIPOF, CEVIPOF, 2003, pp. 94-116 

    Alexandre Jaunait, Sandrine Lefranc, Daniel Mouchard, « Au miroir de Guy Michelat, le métier de chercheur », in Donegani Jean-Marie, Sophie Duchesne, Florence Haegel (dir.), Aux frontières des attitudes entre le politique et le religieux. Textes en hommage à Guy Michelat, L'Harmattan, 2002, pp. 355-367 

  • Alexandre Jaunait, « Enquêter sur le genre dans un monde qui a conscience du genre », Bulletin de Méthodologie Sociologique / Bulletin of Sociological Methodology, 2022, n°1, pp. 8-45   

    Alexandre Jaunait, « Genèses du droit de l'identité de genre. Approches des configurations sociojuridiques », Droit & société : théorie et sciences sociales du droit. , 2020, n°105, pp. 429-451   

    Alexandre Jaunait, « Intersectionnalité : le nom d'un problème », Pouvoirs - Revue française d’études constitutionnelles et politiques, 2020   

    Alexandre Jaunait, « L’intersectionnalité contre l’intersection », Raisons politiques , 2015, n° 58, pp. 55-74    

    RésuméLa notion d’intersectionnalité est-elle condamnée à faire partie du problème qu’elle décrit ? Le terme a permis de mettre en lumière la façon dont les systèmes de représentation de certaines catégories dominées de la population, tant dans le droit que dans les mouvements sociaux, construisaient leur appréhension des discriminations à partir des cas particuliers des moins démunis au sein des catégories victimes, rendant la position de certaines minorités artificiellement plus complexes et juridiquement plus insaisissables. Loin de faire pléonasme avec l’idée d’intersection, à laquelle on la réduit souvent, l’intersectionnalité en est donc la déconstruction critique. Cet article propose d’analyser les processus sociaux qui construisent certains cas comme simples et d’autres comme compliqués et de rendre compte des contraintes objectives qui en découlent pour les groupes et individus considérés. Dans un premier temps, il revient sur l’histoire des théories de l’intersectionnalité comme critiques de la hiérarchie de la représentativité au sein des mouvements sociaux et des catégories de la jurisprudence antidiscrimination. Dans un deuxième temps, il examine les questions suscitées par ces théories dans l’espace propre des sciences sociales lorsqu’elles cherchent à décrire des situations concrètes dans le langage de l’intersectionnalité. Enfin, il revient à la question politique pour examiner les débats soulevés par la perspective d’un programme normatif intersectionnel, notamment si ce dernier était constitué en impératif universaliste de prise en compte permanente de toutes les dominations.

    Alexandre Jaunait, Sébastien Chauvin, « L'INTERSECTIONNALITÉ CONTRE L'INTERSECTION », Raisons politiques, 2015   

    Alexandre Jaunait, Michal Raz, Eva Rodriguez, « La biologisation de quoi ? », 2014  

    L’invitation à faire dialoguer les sciences sociales et les sciences biologiques ne date pas d’hier. Une grande partie des études sur le genre et la sexualité, notamment les analyses de la paire sexe/genre, se sont inscrites dans cette initiative visant à dépasser des frontières disciplinaires. Si le projet épistémologique séduit toujours, il reste d’autant plus difficile à réaliser que cette proposition de dépassement concerne des espaces de savoirs dont l’organisation en discipline suggère ...

    Alexandre Jaunait, Nathalie Bajos, « Femmes : une émancipation entravée », Alternatives Economiques Poche, 2014, n°66, pp. 104-107 

    Alexandre Jaunait, « Présentation », Revue française de science politique , 2014, n° 64, pp. 973-973   

    Alexandre Jaunait, Michal Raz, Eva Rodriguez, « La biologisation de quoi ? », Genre, sexualité & société, 2014, n°12   

    Alexandre Jaunait, « Historiciser le masculin. Entre tensions et continuités »: Lecture critique de l’ouvrage d’Anne-Marie Sohn (dir.), Une histoire sans les hommes est-elle possible ? Genre et masculinités, Lyon, ENS éditions, 2013, Revue Française de Science Politique, 2014, n°5, pp. 974-986   

    Alexandre Jaunait, « Identidades de sexo en Francia y la opinion del Estado sobre el género », Sexologia y Sociedad, 2013, n°51   

    Alexandre Jaunait, « Présentation », Revue française de science politique , 2013, n° 63, pp. 359-359   

    Alexandre Jaunait, « Nationalismes sexuels ? : Reconfigurations contemporaines des sexualités et des nationalismes », Raisons politiques , 2013, n° 49, pp. 5-23   

    Alexandre Jaunait, « Les nationalismes sexuels et l'histoire raciale de l'homosexualité », Raisons politiques , 2013, n° 49, pp. 43-54    

    RésuméDans les récents débats relatifs au multiculturalisme et à l'islam, l'homosexualité a eu un rôle remarquable dans les tentatives de redéfinir la nation et de ré-établir ses frontières dans de nombreux pays européens et ailleurs. Cet article cherche à éclairer cette situation en déplaçant le regard vers le pouvoir de signification de l'homosexualité dans la culture politique moderne. Il défend l'idée que le pouvoir de signification de l'homosexualité dérive de son statut culturel qui en fait une vérité naturelle et fondamentale de la personne. Les éléments combinés de vérité et de nature font de l'homosexualité une catégorie culturelle qui peut être efficacement déployée pour établir des vérités dans des champs autres que ceux qui relèvent strictement de la sexualité entre personnes du même sexe. Que la notion d'homosexualité comme étant en partie naturelle trouve son origine dans les discours de différence raciale du 19 su e rn ?siècle est d'une pertinence particulière dans les débats ayant trait à la nation et à son identité. Les éléments raciaux de la construction de l'homosexualité moderne réapparaissent dans les tentatives contemporaines de redéfinir la nation et de ré-établir ses frontières, mais avec une différence importante?: l'homosexualité n'est plus, comme elle l'était dans le passé, associée à la noirceur ou à la judaïté. Elle est désormais blanche.

    Alexandre Jaunait, « Parler de sexe sans rougir : Comment les cours à l'usage des parents construisent l' identité néerlandaise  et la  sexualité normale  », Raisons politiques , 2013, n° 49, pp. 55-74    

    RésuméDe nombreuses discussions sur les valeurs et les idéaux néerlandais portent aujourd'hui sur le sexe et la sexualité. Dans l'« approche globale » de la santé sexuelle aujourd'hui développée aux Pays-Bas, les parents et le travail parental jouent un rôle important. Cet article propose une analyse du matériau ethnographique et du contenu des supports pédagogiques développés pour le cours « Grandir dans l'amour » conçu pour former les parents à l'éducation sexuelle de leurs enfants dans les zones urbaines défavorisées. Dans ces cours, parler ouvertement de sexualité n'est pas seulement présenté comme étant « normal », mais également comme étant typiquement « néerlandais », ce qui contribue à la formation d'un nationalisme sexuel particulier. De ce mélange entre ce qui est « normal » et ce qui est « néerlandais » résulte une présentation des anomalies sexuelles comme étant d'ordre culturel et ce faisant, ressortissant de l'Autre culturel.

    Alexandre Jaunait, « Une Afrique homophobe ? : Sur quelques trajectoires de politisation de l'homosexualité : Cameroun, Ouganda, Sénégal et Afrique du Sud », Raisons politiques , 2013, n° 49, pp. 95-118    

    Résumé La récente émergence de l'homosexualité comme enjeu central dans le débat public de nombreuses régions d'Afrique, a alimenté l'image stéréotypée d'une Afrique homophobe, souvent opposée à un Occident tolérant (ou dépravé). Il est frappant que cette image de l'Afrique homophobe soit à la fois promue par les traditionnalistes qui décrivent l'homosexualité comme une intrusion occidentale, et par les médias occidentaux qui se focalisent sur les déclarations homophobes des leaders politiques et religieux africains. Cependant, dans les deux cas, est négligée l'existence de débats internes et de désaccords parmi les Africains sur le thème de l'homosexualité. Dans cet article, nous cherchons à proposer un contrepoint à cette image de l'Afrique homophobe en développant une analyse plus nuancée basée sur une comparaison de différentes trajectoires de l'émergence de l'homosexualité comme enjeu public dans quatre pays (le Sénégal, le Cameroun, l'Ouganda et l'Afrique du Sud). La comparaison permet de souligner des variations considérables dans les façons dont l'enjeu a été politisé. Il y a par exemple une grande différence entre l'image de l'homosexuel comme un « Grand » (un homme riche et puissant) qui impose la pénétration anale comme forme suprême d'assujettissement (comme au Cameroun ou au Gabon où l'homosexualité est associée à la sorcellerie et d'autres forces occultes de sorte que ce type d'« homosexuel » devient un figure extrême de ce qu'Achille Mbembé a appelé la « phallocratie ») d'une part, et les personnes souvent moins privilégiées qui sont les victimes des persécutions contre l'homosexualité dans d'autres contextes. Une réflexion plus fine sur les variations de ce qui est trop facilement et de façon inadéquate appelée « homophobie » peut ainsi servir à mettre en lien les pressions internationales en faveur de la décriminalisation et de la protection avec les contextes locaux. Le travail avec les activistes locaux reste crucial quant aux efforts consacrés à contrer l'homophobie en Afrique.

    Alexandre Jaunait, « La sexuation des corps. Retour sur l’épistémologie du sexe et du genre »: Lecture critique des ouvrages d’Anaïs Bohuon, Le test de féminité dans les compétitions sportives. Une histoire classée X ?, Paris, iXè, 2012 et Anne Fausto-Sterling, Corps en tous genres. La dualité des sexes à l’épreuve de la science, Paris, La Découverte, 2012, Revue Française de Science Politique, 2013, n°63, pp. 360-364   

    Alexandre Jaunait, Amélie Le Renard, Élisabeth Marteu, « Nationalismes sexuels ? Reconfigurations contemporaines des sexualités et des nationalismes », Raisons politiques, 2013   

    Alexandre Jaunait, « Regard sur ... »: Irène Théry, Des humains comme les autres. Bioéthique, anonymat et genre du don, Éditions de l’EHESS, Paris, 2010, 309 pages, Travail, genre et sociétés, 2012, n°28, pp. 232-240 

    Alexandre Jaunait, « Irène Théry, Des humains comme les autres. Bioéthique, anonymat et genre du don, Éditions de l'EHESS, Paris, 2010, 309 pages, par Alexandre Jaunait », Travail, genre et sociétés , 2012, n° 28, pp. 232-240   

    Alexandre Jaunait, « L'enjeu du consentement », Raisons politiques , 2012, n° 46, pp. 5-11   

    Alexandre Jaunait, « Représenter l'intersection : Les théories de l'intersectionnalité à l'épreuve des sciences sociales », Revue française de science politique , 2012, n° 62, pp. 5-20    

    RésuméLa notion d’intersectionnalité forgée aux États-Unis dans les années 1980 cherchait à donner un nom aux dilemmes stratégiques et identitaires rencontrés par des catégories de personnes subissant des formes combinées de domination. Cet article retrace la généalogie de cette notion aux États-Unis et en France depuis les années 1970 et décrit la façon dont son appropriation par les sciences sociales permet de reformuler en principes d’investigation empirique les problèmes normatifs de l’espace politico-juridique. La notion d’intersectionnalité, importée en France dans la deuxième moitié des années 2000, invite ainsi à explorer de nouveaux objets et de nouvelles méthodes de recherche, en particulier en science politique.

    Alexandre Jaunait, Frédérique Matonti, « L'enjeu du consentement », Raisons politiques, 2012   

    Alexandre Jaunait, Sébastien Chauvin, « REPRÉSENTER L'INTERSECTION Les théories de l'intersectionnalité à l'épreuve des sciences sociales », Revue Française de Science Politique, 2012   

    Alexandre Jaunait, « Transformations de la parenté et substance sociale »: Lecture critique des ouvrages d’Enric Porqueres i Gené (dir.), Défis contemporains de la parenté, Paris, EHESS, 2009, Elsa Dorlin, Eric Fassin (dir.), Reproduire le genre, Paris, Bibliothèque Centre Pompidou, 2010, et Virginie Descoutures, Les mères lesbiennes, Paris, Le Monde/PUF, 2010, Revue Française de Science Politique, 2011, n°61, pp. 952-956   

    Alexandre Jaunait, « Retours sur les nationalismes sexuels », Genre, sexualité & société, 2011, n°5    

    Les 27 et 28 janvier 2011, l’Université d’Amsterdam accueillait une conférence internationale intitulée « Sexual Nationalisms. Gender, Sexuality, and the Politics of Belonging in the New Europe », et organisée par le nouveau Amsterdam Research Center for Gender and Sexuality (ARC-GS) et l’Institut de recherches interdisciplinaires sur les enjeux sociaux (Cnrs-Inserm-EHESS-Université Paris 13). Cette conférence peut être considérée comme l’un des évènements académiques récents les plus importa...

    Alexandre Jaunait, « Où en sont les analyses de la domination ? De la question politique à l’investigation sociologiqueTransformations de la parenté et substance sociale »: Lecture critique des ouvrages d’Elsa Dorlin (dir.), Sexe, race, classe. Pour une épistémologie de la domination, Paris, PUF, 2009 et de Didier Eribon, Retour à Reims, Paris, Fayard, 2009, Revue Française de Science Politique, 2010, n°60, pp. 588-591   

    Alexandre Jaunait, « La médecine est-elle toujours morale ? », Les Tribunes de la santé , 2010, n° 26, pp. 95-102    

    RésuméLa notion de morale est centrale dans la construction des professions modernes et tout particulièrement de l’activité médicale qui a historiquement imposé ses privilèges et défini ses frontières en négociant avec l’État ses règles déontologiques. Si certains aspects purement normatifs et magistériels de la médecine semblent aujourd’hui obsolètes, les reconfigurations de la morale médicale apparaissent pourtant essentielles à l’analyse des transformations d’une activité ébranlée par de nombreuses crises.

    Alexandre Jaunait, « La médecine est-elle toujours morale ? », Les Tribunes de la santé : Sève, 2010, n°26, pp. 95-102   

    Alexandre Jaunait, «  Usages de la diversité  », Raisons politiques , 2009, n° 35, pp. 5-9   

    Alexandre Jaunait, Laure Bereni, « Usages de la diversité », Raisons politiques, 2009   

    Alexandre Jaunait, « La relation de coopération médicale et l'asymétrie médecin-patient : Commentaire », Sciences sociales et santé , 2007, n° 25, pp. 67-72   

    Alexandre Jaunait, « La relation de coopération médicale et l'asymétrie médecin-patient Commentaire », Sciences Sociales et Santé, 2007   

    Alexandre Jaunait, « Qui gouverne les corps ? »: Lecture critique de Didier Fassin et Dominique Memmi (dir.), Le gouvernement des corps, Paris, Ed. de l’EHESS, 2004, Revue Française de Science Politique, 2004, n°54, pp. 1025-1037   

    Alexandre Jaunait, « La naissance se gouverne-t-elle ? »: Lecture critique des ouvrages d’Olivier Cayla, Yan Thomas, Du droit de ne pas naître. A propos de l’affaire Perruche, Paris, Gallimard/Le Débat, 2002, de Marcela Iacub, Penser les droits de la naissance, Paris, PUF, 2002 et de Dominique Memmi, Faire vivre et laisser mourir. Le gouvernement contemporain de la naissance et de la mort, Paris, La Découverte, 2003, Raisons politiques, 2003, n°12, pp. 169-178   

    Alexandre Jaunait, « Comment peut-on être paternaliste ? Confiance et consentement dans la relation médecin-patient », Raisons politiques , 2003, n° 11, pp. 59-79    

    Résumé La fonction traditionnelle du médecin de « décider pour », qu’on trouve défendue dans la théorie paternaliste médicale, est aujourd’hui battue en brèche par l’obligation légale de recueillir le consentement du patient aux actes médicaux. Le code de déontologie médicale français témoigne par ses évolutions d’un mouvement de modernisation de la relation thérapeutique, conforme aux évolutions du libéralisme politique. Pour autant, les justifications traditionnelles du paternalisme médical sont-elles infondées ? La relation médecin-patient est ici abordée à travers une analyse des rapports de confiance qui se tissent dans la relation de soin et qui permettent d’accommoder les intuitions du modèle paternaliste dans un cadre résolument libéral.

    Alexandre Jaunait, « Comment peut-on être paternaliste ? Confiance et consentement dans la relation médecin-patient », Raisons politiques, 2003   

    Alexandre Jaunait, « Discours de guerre contre dialogues de paix. »: Les cas de l'ex-Yougoslavie et du Rwanda, Cultures & conflits, 2001, n°40   

    Alexandre Jaunait, La relation de coopération médicale et l’asymétrie médecin-patient (Commentaire), Editions John Libbey Eurotext, Montrouge : Editions John Libbey Eurotext et PERSÉE : Université de Lyon, CNRS & ENS de Lyon, 2007, pp. 67-72    

    Jaunait Alexandre. La relation de coopération médicale et l’asymétrie médecin-patient (Commentaire). In: Sciences sociales et santé. Volume 25, n°2, 2007. pp. 67-72.

  • Alexandre Jaunait, Rapport sur l'IVG de la commission santé, droits sexuels et reproductifs: Volet 1 : "Information sur l'avortement sur internet", 2023, 36 p. 

    Alexandre Jaunait, Rapport relatif à l'éducation à la sexualité.: Répondre aux attentes des jeunes, construire une société d’égalité femmes-hommes, 2016, 136 p. 

    Alexandre Jaunait, Rapport relatif à l’éducation à la sexualité.Répondre aux attentes des jeunes, construire une société d’égalité femmes-hommes., 2016   

    Alexandre Jaunait, Contribution au débat sur l'accès à la PMA, 2015, 32 p. 

    Alexandre Jaunait, Rapport sur l'IVG de la commission santé, droits sexuels et reproductifs: Volet 2 : "Accès à l'IVG dans les territoires", 2013, 101 p. 

    Alexandre Jaunait, Commission Présidente de La, L’enseignement Membre Du Bureau National de la Ligue De, Familial Présidente Nationale Du Planning, Sehier Représentée Par Véronique [et alii], Rapport relatif à l’accès à l’IVG. Volet 2 : Accès à l’IVG dans les territoiresRapport n°2013-1104-SAN-009, 2013   

  • Alexandre Jaunait, Compte rendu de Jane Ward, Not Gay. Sex Between Straight White Men. New York University Press, 2015, 2017 

    Alexandre Jaunait, Compte rendu de Thierry Hoquet, Des sexes innombrables. Le genre à l'épreuve de la biologie, Paris, Seuil, 2016, 2017 

    Alexandre Jaunait, Coucher avec des hommes ou comment devenir un "vrai mec hétéro", Presses de Sciences Po, 2017   

    Alexandre Jaunait, Idan Segev, Prager Marie-Nadine, Traduction. Adrienne Harris, Eyal Rozmarin, "Gender and Sexuality in Psychoanalysis", 2016 

    Alexandre Jaunait, Compte rendu de Lilian Mathieu, La fin du tapin. Sociologie de la croisade pour l'abolition de la prostitution, Paris, Éditions François Bourin, 2014, 2014, pp. 997-999 

    Alexandre Jaunait, Dangers de la clandestinité: Pétition des spécialistes des recherches sur le genre et sur la santé contre la pénalisation des clients de la prostitution, 2013 

    Alexandre Jaunait, Laure Bereni, Sébastien Chauvin, Anne Revillard, Il faut d'urgence parler du genre à l'école, 2013 

    Alexandre Jaunait, Laure Bereni, Sébastien Chauvin, Anne Revillard, La théorie du genre : réponse au ministre Vincent Peillon, 2013 

    Alexandre Jaunait, Compte rendu de Fabienne Malbois, Déplier le genre. Enquête épistémologique sur le féminisme antinaturaliste, Zurich, Seismo, 2011, 2013, pp. 380-382 

    Alexandre Jaunait, Compte rendu de Irène Jonas, Moi Tarzan, toi Jane. Critique de la réhabilitation "scientifique" de la différence hommes/femmes, Paris, Syllepse, 2011, 2013, pp. 384-387 

    Alexandre Jaunait, Traduction. Sephan Dudink, "Sexual Nationalisms and the Racial History of Homosexuality, 2013, pp. 43-54 

    Alexandre Jaunait, Traduction. Maguerite van den Berg et Jan Willem Duyvendak, Sex Talk Without Blushing. Constructions of "Dutchness" and "normal sex" in parent guidance courses, 2013, pp. 55-74 

    Alexandre Jaunait, Amélie Le Renard, Elisabeth Marteu, Traduction. Patrick Awondo, Peter Geschiere, Graeme Reid, "Homophobic Africa? Towards a More Nuanced View, 2013, pp. 95-118 

    Alexandre Jaunait, La sexuation des corps. Retour sur l'épistémologie du sexe et du genre, Presses de Sciences Po, 2012   

    Alexandre Jaunait, « Où en sont les analyses de la domination ? De la question politique à l'investigation sociologique », Presses de Sciences Po, 2010   

    Alexandre Jaunait, Conjugalisme et Masculinité, Presses de Sciences Po, 2010   

    Alexandre Jaunait, Traduction. Anca Gheaus, "Preserving Self-ownership: Is it Whorth the Price?, 2006, pp. 109-126 

    Alexandre Jaunait, Compte rendu de Philip Pettit, Penser en société. Essais de métaphysique sociale et de méthodologie, Paris, PUF, 2004, 2005, pp. 169-173 

    Alexandre Jaunait, Bertrand Guillarme, Traduction. Judith Jarvis Thomson, "A Defense of Abortion", paru dans Philosophy and Public Affairs, 1 (1), automne 1971, 2003, pp. 3-24 

    Alexandre Jaunait, Compte rendu de Michel Callon, Pierre Lascoumes, Yannick Barthe, Agir dans un monde incertain. Essai sur la démocratie technique, Paris, Le Seuil, 2001, 2002, pp. 199-203 

    Alexandre Jaunait, Compte rendu de Paul-André Rosental, Les sentiers invisibles. espaces, familles et migrations dans la France du XIXe siècle, Paris, Éditions de l'EHESS, 1999, 1999, pp. 201-208 

  • Alexandre Jaunait, « Ce que le genre et le féminisme font à l’histoire sociale des idées politiques », le 05 juin 2024  

    Journée d’étude organisée par l'UMR TRIANGLE et l'ENS Lyon, avec le soutien de l'IUF, sous la direction scientifique de Viviane Albenga et Margot Giacinti.

    Alexandre Jaunait, « The juridification of gender identity. A critical perspective on the legal recognition of gender identity in France », « TRANS*FORMATIONS. Lives and Politics Beyond the Gender Binary ». Chair de la table-ronde « Transgender Health », Lisbonne Portugal (PT), le 14 juin 2016 

    Alexandre Jaunait, « Déconstruire la complexité dans les approches de l'intersectionnalité », Approche intersectionnelle en santé publique : une nouvelle perspective pour l’étude des inégalités sociales de santé ?, Paris, le 15 avril 2015 

    Alexandre Jaunait, « L’intersectionnalité : un concept déjà en crise ? », Atelier genre du Centre Emile Durkheim, Bordeaux, le 20 novembre 2014 

    Alexandre Jaunait, « Après l’intersectionnalité ? Crise du concept et théorie de l’agencement », L’intersectionnalité en pratiques : disciplines, méthodes et enquêtes, Paris, le 14 novembre 2014 

    Alexandre Jaunait, « Introduction des journées d'études "Minorisations en actes : Race, classe, genre au prisme de l'ethnographie », Minorisations en actes : Race, classe, genre au prisme de l'ethnographie, Berlin Germany (DE), le 26 juin 2014 

    Alexandre Jaunait, « Les relations entre genre et sexualité. Une perspective historique », L’éducation à la sexualité : tremplin vers l’égalité et l’émancipation. Approches, définitions et enjeux de l’éducation à la sexualité en Europe, Panel 3 "Les enjeux socio-politiques de l’éducation à la sexualité : genre, émancipation et citoyenneté", Strasbourg, le 16 mai 2014 

    Alexandre Jaunait, « Qui enseigne le genre ? », Le miroir d'Eros. Table ronde "Normes du genre et sexualité", Poitiers, le 24 mars 2014 

    Alexandre Jaunait, « Liaisons historiques, liaisons théoriques ? Les rapports entre espaces militants et espaces académiques au cœur des théories de l’intersectionnalité », L’intersectionnalité au croisement des rapports de domination, Lille, le 27 septembre 2013 

    Alexandre Jaunait, « L’identité de genre contre le changement de sexe ? Retours sur l’utilité du concept de genre au moment de son introduction dans le droit », Affaires sexuelles, questions sexuelles, sexualités, Section thématique 33, Paris, le 09 juillet 2013 

    Alexandre Jaunait, « Des libertés sexuelles à la politique des droits de l’homme : quel est l’homme des droits de l’homme ? », Les libertés politiques, socle pour un ordre politique européen, Poitiers, le 27 juin 2013 

    Alexandre Jaunait, « Les enjeux contemporains du genre et de la sexualité », Les jeudis du Plannig Familial, Paris, le 28 mai 2013 

    Alexandre Jaunait, « Que veut dire : “le genre précède le sexe” ? », Sexe, genre et société, Poitiers, le 07 février 2013 

    Alexandre Jaunait, « Identidades de sexo en Francia y la opinión del Estado sobre el género », Políticas publicas e identidades de género, La Havane Cuba (CU), le 23 janvier 2013 

    Alexandre Jaunait, « L’intersectionnalité : des théories critiques aux concepts stratégiques », Sexe, classe, race. Journées de formation des écoles doctorales, Paris, le 10 janvier 2013 

    Alexandre Jaunait, « Le Genre, une question de droit ? », Conférence, Poitiers, le 23 février 2012 

    Alexandre Jaunait, « De la discrimination positive à la diversité. Les avatars de l’égalité en France », Etudes Genre. Aspects sociaux et culturels du féminin et du masculin, Genève Switzerland (CH), le 01 décembre 2011 

    Alexandre Jaunait, « Discutant. Section thématique "Genre et nation" », Congrès de l'Association française de Science politique, Strasbourg, le 01 août 2011 

    Alexandre Jaunait, « Traiter l’excès par l’excès : la logique auto-immunitaire de la pénalisation des transmissions individuelles du virus du sida », L’excès. L’hypermodernité au prisme du droit et des sciences de la société, Poitiers, le 19 mai 2011 

    Alexandre Jaunait, « Chair de la table-ronde The Gender Politics of Integration Policy », Sexual Nationalisms. Gender, Sexuality, and the Politics of Belonging in the New Europe, Amsterdam Netherlands (NL), le 27 janvier 2011 

    Alexandre Jaunait, « Genre et bioéthique », Genre, travail et politiques publiques, Paris, le 07 octobre 2010 

    Alexandre Jaunait, « Echographie de la liberté procréative française », Le pluralisme en conflit, Innsbruck Austria (AT), le 07 mai 2010 

    Alexandre Jaunait, « La médecine est-elle toujours morale ? », Les nouveaux défis des professions de santé, Paris, le 03 décembre 2009 

    Alexandre Jaunait, « Who is to blame ? The Criminalization of HIV Transmissions in France and the question of responsibility », Act Up Paris at 20: A Transatlantic Dialogue on Social Movements, the State, and Global Inequality, Boston United States (US), le 28 août 2008 

    Alexandre Jaunait, « “Au-delà de l’efficacité”. Les attentes démocratiques du territoire », Colloque de l'Institut, Paris, le 13 décembre 2007 

    Alexandre Jaunait, « La déontologie comme production d’identité professionnelle », Ethique et déontologie (Séminaire), Tours, le 20 mai 2007 

    Alexandre Jaunait, « Participation à la table-ronde », Le médecin traitant : Chance ou fatalité ?, Nanterre, le 20 octobre 2005 

    Alexandre Jaunait, « L’évolution de la déontologie médicale française vers une figure libérale du paternalisme médical », De la promotion des usagers à la modernisation de la pratique médicale. Normalisations, dynamiques d’échanges et logiques professionnelles, Rennes, le 20 mai 2005 

    Alexandre Jaunait, « The New French Liberal Intellectuals and the Question of the Body », Lunch and Causerie, Northwestern United Kingdom (GB), le 28 janvier 2005 

    Alexandre Jaunait, « La formule libérale de la coopération médicale : définitions et usages de l’autonomie dans la médecine contemporaine », Retour sur les sciences sociales, Paris, le 18 novembre 2004 

Actualités Publications ENCADREMENT DOCTORAL
  • Néo Gaudy, Prévenir les violences tout en promouvant la santé sexuelle ? Une sociologie des mobilisations en santé communautaire LGBTQI et TDS des années 2010 à aujourd’hui, thèse en cours depuis 2023 en co-direction avec Emilie Biland-Curinier