Nicolas Monceau

Maître de conférences
Science politique.
Faculté de droit et science politique
Institut de recherche Montesquieu
Centre Montesquieu de Recherches Politiques
  • THESE

    Contribution à une sociologie politique des élites réformatrices : le cas de la Fondation d'histoire de Turquie : trajectoires, mobilisation, attitudes : 1980-2005, soutenue en 2006 à Grenoble 2, sous la direction de Yves Schemeil 

  • Nicolas Monceau, Bayram Balci (dir.), Turkey, a century of change in state and society, Palgrave Macmillan, 2023, The Sciences Po series in international relations and political economy, 210 p.  

    The Republic of Turkey celebrates the centenary of its proclamation in 2023. Founded on the ruins of the Ottoman Empire, one of the world's greatest empires both in terms of its geographical extent and its longevity, Republican Turkey has gone through a century of profound and constant changes and transformations from politics to society, economy to religion, or culture to history. These changes have been produced by inner and foreign policies carried out and implemented by the country's leaders -- from Atatürk, the founder of modern Turkey to Recep Tayyip Erdoğan, the current Turkish President in 2023 - but also under the influence of the regional and international context. This collective work aims to take stock of the great achievements of the Turkish republican project. It attempts to draw a general presentation of the evolution of contemporary Turkey in six main areas which constitute six major issues for the country: the general political evolution of Turkey focusing on the issue of citizenship; the transformations in the Turkish economy through a political economy analysis; the evolution of the relationship between religion, state and society; Turkey's nation-building and the Kurdish question, which still seeks a solution; the changes in Turkish foreign policy focusing on the relationship between Turkey and the West; the relationship between Turkey and Europe, caught between the model of civilization for the republican regime and the prospects of accession to the European Union. Several "focus points" also concentrate on specific subjects such as the Alevi issue, the Cyprus issue or the Turkish soft power with an accent on Africa.

    Nicolas Monceau, Bayram Balci (dir.), Turkey, Russia and Iran in the Middle East. Establishing a New Regional Order, Palgrave Macmillan, 2021, 249 p. 

    Nicolas Monceau, Turquie , Éditions de l’Aube et Fondation Jean Jaurès, 2021 

    Nicolas Monceau, Nicolas Monceau, Bayram Balci, Bayram Balci (dir.), Turkey, Russia and Iran in the Middle East: establishing a new regional order, Palgrave Macmillan, 2021, The Sciences Po series in international relations and political economy, 249 p.  

    La 4e de couv. indique : "This book explores the complexity of the Syrian question and its effects on the foreign policies of Russia, Iran, and Turkey. The Syrian crisis has had a major effect on the regional order in the Middle East. Syria has become a territory where the rivalry between Russia and Western powers is being played out, and with the Wests gradual withdrawal, the conflict will without a doubt have lasting effects locally and on the international order. This collection focuses on the effects of the Syrian crisis on the new governance of the Middle East region by three political regimes: Russia, Iran, and Turkey. Many articles and a number of books have been written on this conflict, which has lasted over ten years, but no publication has examined simultaneously and comparatively how these three states are participating in the shared management of the Syrian conflict."

    Nicolas Monceau, Turquie, un dilemme européen ?: coopération vs rupture, Éditions de l'Aube et Fondation Jean Jaurès, 2021, Monde en cours, 143 p. 

    Nicolas Monceau, Daniel Bourmaud (dir.), Rising powers, institutions and elites: Brazil, China, Russia, Turkey, Presses universitaires de Bordeaux, 2018, Science politique, 202 p. 

    Nicolas Monceau, Bruno Cautrès, La Turquie en Europe: l'opinion des Européens et des Turcs, Cairn et Presses de Sciences Po, 2012, Académique  

    L'adhésion de la Turquie à l'Union européenne divise. Jamais élargissement n'a suscité autant de réactions contrastées, voire d’oppositions radicales. Cette candidature soulève en effet des enjeux inédits sur l’identité, les valeurs, les frontières et le déficit démocratique de l’Europe. Ces débats nous parlent avec force des non-dits d’une construction européenne fondée sur des postulats culturels et géographiques. Ils révèlent en sous-main la place prise par la question des migrations et celle de l’islam au sein des pays de l’Union. Tel un miroir inversé, le regard des Turcs sur l’Europe et leur désenchantement face aux réticences des Européens forment l’angle original de cet ouvrage qui propose une analyse croisée de l'évolution des opinions européennes et turques. À l’heure où la Turquie entend jouer un nouveau rôle de puissance régionale, il appartient désormais aux gouvernements européens d’apprécier l’opportunité, ou au contraire le risque, de gagner ou de perdre la Turquie comme partenaire à part entière

    Nicolas Monceau, Bruno Cautrès, La Turquie en Europe : L'opinion des Européens et des Turcs, Presses de Sciences Po, 2011, Fait politique, 172 p.     

    Nicolas Monceau (dir.), Istanbul: histoire, promenades, anthologie & dictionnaire, Robert Laffont, 2010, Bouquins, 1431 p.  

    La 4e de couverture indique : "Byzance-Constantinople-Istanbul : cette ville a marqué de son empreinte l'histoire universelle. Berceau de civilisations brillantes, elle fut la capitale de trois empires - romain, byzantin, puis ottoman-, qui ont dominé le monde durant plus de quinze siècles. Coeur de la chrétienté orthodoxe avant d'être centre religieux de l'islam, elle conserve aujourd'hui l'héritage d'un riche passé multiculturel dont témoignent la basilique Sainte-Sophie, la mosquée Bleue ou celle de Soliman le Magnifique. Des récits orientalistes d'Européens de passage, tel Pierre Loti, aux oeuvres réalistes ou intimistes des plus grands romanciers turcs, comme Orhan Pamuk, lauréat du prix Nobel de littérature en 2006, Istanbul a toujours fasciné les écrivains et les artistes. Important foyer de la modernité artistique, elle a été durant des siècles au coeur d'intenses échanges culturels avec l'Europe. Ceci lui vaut son statut de capitale européenne de la culture en 2010. Cet ouvrage invite à redécouvrir une cité mythique et cosmopolite, à la confluence de l'Europe et de l'Asie, qui marque l'imaginaire occidental. A travers l'histoire, la littérature, le cinéma, l'architecture et les beaux-arts, mais aussi à explorer Istanbul, ses lieux emblématiques - du Grand Bazar, de la Corne d'or et du Bosphore majestueux au vibrant quartier de Beyoglu - et les plus méconnus, comme les faubourgs asiatiques et mystiques d'Üsküdar ou les îles des Princes. Ainsi que l'écrit Daniel Rondeau dans sa préface, Istanbul "reste aujourd'hui une ville-monde"."

    Nicolas Monceau (dir.), L'Europe au miroir de la Turquie, L'Harmattan, 2009, 153 p. 

    Nicolas Monceau, Générations démocrates: les élites turques et le pouvoir, Dalloz, 2007, Nouvelle bibliothèque de thèses ( Science politique ), 615 p.  

    ""On se lancera dans la lecture de l'ouvrage de Nicolas Monceau pour y trouver une explication originale de deux histoires imbriquées mais très difficiles : celle des intellectuels et de la politique ; celle de la Turquie et de l'Europe. Le livre refermé, on en saura plus sur ce qui lie enseignants, étudiants, artistes d'un côté ; et chefs de partis, bureaucrates ou militaires, de l'autre. On aura une idée plus claire de ce qui associe ou dissocie les valeurs réformatrices locales et les valeurs unificatrices européennes. On comprendra mieux les ressorts de l'engagement; les conditions dans lesquelles se pose le problème de la démocratie; et les attitudes envers l'Europe. Et, bien sûr, on en saura beaucoup plus sur la Turquie elle-même !. L'innovation réside dans la découverte de ces générations politiques successives, chacune façonnée par l'un des coups d'État militaires qui se sont succédé depuis la fin de la seconde guerre mondiale ...1 Ces ruptures ont profondément influencé les trajectoires éducatives, professionnelles ou militantes. À l'avenir, on se rappellera que cette recherche fut la première d'une série que l'on souhaite longue. En dépit de la modestie de l'auteur, elle marque ainsi le lancement d'un nouveau débat sur la meilleure façon d'analyser la Turquie contemporaine. On sera doublement reconnaissant à Nicolas Monceau: d'avoir réussi à nous fournir des preuves multiples de rigueur scientifique sur lesquelles son raisonnement s'appuie ; mais aussi d'avoir mis à notre disposition dans une langue claire et élégante des éléments de connaissance et de compréhension de nos interlocuteurs, sinon de nos partenaires, de l'Europe de demain. Si la longueur du processus de négociation entre Bruxelles et Ankara donnait la mesure du temps au cours duquel ce livre restera d'actualité, on le lira encore dans vingt ans ! ". Yves Schemeil"

    Nicolas Monceau, Semih Vaner (dir.), Jeune recherche, AFEMOTI, 2005, 305 p. 

    Nicolas Monceau, Timur Muhiddin (dir.), Istanbul réelle, Istanbul rêvée: la ville des écrivains, des peintres et des cinéastes au XXe siècle, l'Esprit des péninsules et Institut français d'études anatoliennes, 1998, 206 p.   

    Nicolas Monceau, Timur Muhiddin (dir.), La ville adulée chez Yahya Kemal Beyatlı, l'Esprit des péninsules et Institut français d'études anatoliennes, 1998, Istanbul réelle, Istanbul rêvée, 25 p. 

    Nicolas Monceau, Le cinéma américain à l'épreuve de la Révolution méxicaine,, 1992, 57 p. 

  • Nicolas Monceau, Bayram Balci, « Introduction: Turkey, Russia, and Iran—New Dominant Powers in the Middle East? », in Bayram Balci, Nicolas Monceau (dir.), Turkey, Russia and Iran in the Middle East. Establishing a New Regional Order, Palgrave Macmillan, 2021, pp. 1-14 

    Nicolas Monceau, Renaud Dehousse, « Les politiques de l'Union répondent-elles aux attentes des Européens ? », in Renaud DEHOUSSE, Florence DELOCHE-GAUDEZ et Sophie JACQUOT (dir.), Que fait l'Europe ?, Presses de Sciences Po, 2009, pp. 29-42 

    Nicolas Monceau, « Vers l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne : une candidature à rebondissements », in Céline Bélot et Bruno Cautrès (dir.), La vie démocratique de l'Union européenne, La Documentation Française, 2006, pp. 139-152 

    Nicolas Monceau, « Les intellectuels mobilisés. Le cas de la Fondation d'Histoire de Turquie », in Gilles Dorronsoro (dir.), La Turquie conteste. Mobilisations sociales et régime sécuritaire, CNRS Editions, 2005, pp. 109-126 

    Nicolas Monceau, « Cinéma et identité nationale », in Semih Vaner (dir.), La Turquie, Fayard & CERI, 2005, pp. 627-641 

    Nicolas Monceau, « Le mythe des origines. Quelques éléments de réflexion sur la naissance du cinéma national en Turquie », in Bernard Heyberger et Silvia Naef (dir.), La multiplication des images en pays d'islam : de l'estampe à la télévision (17e-21e siècle). Actes du colloque Image : fonctions et langages. L'incursion de l'image moderne dans l'Orient musulman et sa périphérie, Istanbul, Université du Bosphore (Bogaziçi Üniversitesi), 25-27 mars 1999, Ergon, 2003, pp. 273-283 

  • Nicolas Monceau, Bayram Balci, « Elections présidentielle et législatives du 14 mai 2023 : le retour de la démocratie en Turquie ? », Les Dossiers du CERI, 2023   

    Nicolas Monceau, Bayram Balci, « Introduction - Elections présidentielle et législatives du 14 mai 2023 : le retour de la démocratie en Turquie ? », Les Dossiers du CERI, 2023     

    Nicolas Monceau, « Turquie : quelles conséquences après la tentative de coup d'État du 15 juillet 2016 ? », Constitutions : Revue de droit constitutionnel appliqué, 2017, n°04, p. 575   

    Nicolas Monceau, « La réactivité démocratique de l’Union européenne : Plaidoyer pour une approche sectorielle », Politique européenne , 2017, n° 54, pp. 126-151    

    Si de nombreuses études ont été consacrées au lien entre opinion et politiques publiques sur le plan national, notamment aux États-Unis, très peu semblent en revanche s’être penchées sur la question de la réactivité de l’Union européenne. Dans quelle mesure les politiques européennes prennent-elles en compte l’opinion des citoyens ? Les rares études consacrées à ce thème ont mis en évidence un lien entre le volume général de la production législative et l’évolution du soutien à l’intégration. Nous plaidons pour une approche différenciée par secteur, qui nous paraît plus susceptible de mettre en évidence une éventuelle sensibilité aux fluctuations de l’opinion, et mettons en lumière un relatif manque de réactivité dans les secteurs que nous étudions.

    Nicolas Monceau, « L'Europe au miroir de la Turquie », Politique européenne , 2010, n° 29, pp. 7-24    

    La perspective de l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne est devenue, au cours des dernières années, un enjeu majeur de l’intégration européenne. Elle interroge la nature du projet européen, son identité, ses frontières géographiques, ses dimensions politiques et culturelles. Observer la trajectoire singulière de la Turquie comme pays candidat à l’adhésion à l’UE permet ainsi de mieux comprendre l’évolution du projet européen et ses différentes conceptions, la nature des relations entre ses États-membres et les modes de fonctionnement communautaire, l’orientation des débats internes européens et le poids des enjeux pour l’avenir de l’Europe. Cet article dresse un état des lieux de la littérature académique, en anglais et en français, sur la Turquie et l’Union européenne. Il présente ensuite en quoi la candidature de la Turquie, dans ses multiples dimensions, en fait un révélateur des enjeux européens (déficit démocratique européen, identité et valeurs de l’Europe, frontières de l’UE).

    Nicolas Monceau, Renaud Dehousse, « La Commission européenne face à l'opinion publique », Revue des Affaires européennes/Law European & Affairs, 2009, pp. 37-44 

    Nicolas Monceau, « Le rôle des coups d'Etat militaires dans la formation et la trajectoire des générations politiques »: L'exemple de la génération 68 en Turquie, Revue internationale de politique comparée, 2009, n°2, pp. 221-239 

    Nicolas Monceau, « Le rôle des coups d'État militaires dans la formation et la trajectoire des générations politiques. L'exemple de la génération 68 en Turquie », Revue internationale de politique comparée , 2009, n° 16, pp. 221-239    

    RésuméCet article se propose d’étudier l’impact successif d’événements jugés fondateurs, en particulier la dynamique des coups d’Etat militaires, sur la formation et la trajectoire des générations politiques. Il prend pour cas d’étude la génération 68 en Turquie, qui a été socialisée par le coup d’État de 1960, puis a subi la répression des interventions militaires ultérieures de 1971 et de 1980. L’analyse s’appuie sur les résultats d’une enquête de terrain réalisée en Turquie, qui combine méthodes qualitatives et quantitatives, à partir d’une soixante d’entretiens et d’un questionnaire administré en langue turque auprès de plus de 1000 représentants des élites turques (politiques, économiques, sociales et intellectuelles) dont de nombreux représentants de la génération 68.

    Nicolas Monceau, « Une résistance à l'Europe inattendue ? L'euroscepticisme en Turquie », Revue internationale de politique comparée , 2009, n° 15, pp. 573-587    

    RésuméCet article propose une analyse d’un phénomène nouveau en Turquie : la montée de l’euroscepticisme populaire. En s’appuyant sur les Eurobaromètres et sur les enquêtes d’opinion nationales, il analyse le profil des eurosceptiques turcs, puis confronte le phénomène de l’euroscepticisme en Turquie aux grands modèles d’analyse des attitudes à l’égard de l’Europe afin d’apporter des éléments d’interprétation. Dans cette perspective, il met l’accent sur les logiques économiques et l’évolution du contexte ainsi que sur les approches identitaires et culturelles, dont témoignent les « syndromes de la Turquie » marqués par le poids de l’histoire et de la mémoire, pour expliquer la résistance croissante des Turcs à l’Europe.

    Nicolas Monceau, Bruno Cautrès, « Une résistance à l'Europe inattendue ? : l'euroscepticisme en Turquie », Revue internationale de politique comparée, 2008, n°4, pp. 573-587   

    Nicolas Monceau, « Le rôle de la télévision et de la radio dans les campagnes : permanences et mutations », Revue Politique et Parlementaire, 2007, n°1044, pp. 40-44 

    Nicolas Monceau, « Introduction », 2005  

    Depuis la parution en 2001 d’un premier dossier consacré à la « Jeune recherche », les CEMOTI ont souhaité accorder à nouveau une place privilégiée aux travaux de jeunes chercheurs. La livraison de ce second dossier, coordonné par Nicolas Monceau et Semih Vaner, permet de prendre le pouls des recherches en cours sur le monde turco-iranien et la Méditerranée orientale. Les contributions réunies ici partagent des caractéristiques communes, déjà observées précédemment, comme la diversité de leur...

    Nicolas Monceau, « Enquête sur les élites de Turquie », 2005 

    Nicolas Monceau, « La politique de l'éducation nationale en Turquie Bilan de l'action du gouvernement AKP ( 2002-2004) », Outre-Terre , 2005, n° 10, pp. 129-142   

    Nicolas Monceau, « Chronique scientifique : Enquête sur les élites de Turquie », CEMOTI, 2004, n°37, pp. 275-279 

    Nicolas Monceau, « L‘adhésion de la Turquie à l’union européenne et l’opinion publique turque », CEMOTI, 2003, n°36, pp. 63-90      

    Cet article examine les principales tendances de l'opinion publique turque sur la question de l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne. En s'appuyant sur les données des enquêtes Eurobaromètres, réalisées par la Commission européenne, et sur celles d'instituts turcs, il analyse plus particulièrement trois dimensions constitutives des attitudes des citoyens turcs vis-à-vis du processus d'intégration européenne : les attentes et les aspirations vis-à-vis de l'UE ; la perception générale de l'UE et les sentiments d'identification nationale et européenne et, enfin, la connaissance des institutions européennes et la confiance ressentie à l'égard de l'UE. Dans une perspective comparative, avec les Etats membres de l'UE et les autres pays candidats, il propose une série d'interprétations concernant les grandes évolutions de l'opinion publique en Turquie.

    Nicolas Monceau, « La sortie de Yol en Turquie : un événement culturel », 1999, pp. 351-353    

    Après plus de quinze années d'interdiction, le film Yol, réalisé par Şerif Gören sur les indications de Yılmaz Güney, alors en prison, est sorti dans les salles de cinéma turques en 1999. Légèrement remanié, le film conserve toute sa puissance d'émotion mais perd de son caractère subversif. Sa sortie en Turquie représente cependant un réel signe d'ouverture sans parvenir pour autant à briser les tabous en vigueur. Sa réception auprès d'un public majoritairement jeune permet également de situer la place d'un personnage mythique, Yılmaz Güney — véritable héros populaire et marxiste convaincu — dans la Turquie d'aujourd'hui que ce dernier aurait peut-être du mal à reconnaître : pérennité d'un mythe ou simple succès d'estime ?

    Nicolas Monceau, « Présences du cinéma turc », 1995 

    Nicolas Monceau, « Le paysage audio-visuel turc », 1995 

    Nicolas Monceau, « Le paysage audio-visuel turc. Hôtel Lutetia, Paris, 12 juin 1995 », 1995, pp. 382-398    

    Monceau Nicolas. Le paysage audio-visuel turc. Hôtel Lutetia, Paris, 12 juin 1995 . In: CEMOTI, n°20, 1995. Médias d'Iran et d'Asie Centrale. pp. 382-398.

  • Nicolas Monceau, Enquête sur les élites de Turquie, Paris : Centre d'étude et de recherche international et PERSÉE : Université de Lyon, CNRS & ENS de Lyon, 2004, pp. 275-279    

    Monceau Nicolas. Enquête sur les élites de Turquie. In: CEMOTI, n°37, 2004. Jeune recherche (II) pp. 275-279.

    Nicolas Monceau, «Le cinéma turc fin de siècle : le primat de l'identité nationale et de l'histoire contemporaine», Paris : Centre d'étude et de recherche international et PERSÉE : Université de Lyon, CNRS & ENS de Lyon, 1999, pp. 347-352    

    Monceau Nicolas. «Le cinéma turc fin de siècle : le primat de l'identité nationale et de l'histoire contemporaine». In: CEMOTI, n°28, 1999. Turquie Israël. pp. 347-352.

    Nicolas Monceau, «Présences du cinéma turc », Paris : Centre d'étude et de recherche international et PERSÉE : Université de Lyon, CNRS & ENS de Lyon, 1995, pp. 360-370    

    Monceau Nicolas. «Présences du cinéma turc ». In: CEMOTI, n°20, 1995. Médias d'Iran et d'Asie Centrale. pp. 360-370.

  • Nicolas Monceau, Bayram Balci, 2023, une année électorale déterminante en Turquie, Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI), 2022   

    Nicolas Monceau, Bayram Balci, Russie, Iran, Turquie, quelle puissance s’imposera au Moyen-Orient ?, Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI), 2021 

  • Nicolas Monceau, « Ukraine, le double aveuglement », le 14 février 2024  

    Conférence organisée par l'IRM, Université de Bordeaux sous la responsabilité scientifique de Nicolas Monceau, Maître de conférences en science politique, IRM, Université de Bordeaux

    Nicolas Monceau, « La République de Turquie : Un siècle de changements et de continuités », le 04 octobre 2023  

    Conférence organisée par Sciences Po, et l'IRM, Université de Bordeaux dans le cadre du groupe de recherche Turquie 2023 sous la direction scientifique de Bayram Balci, Sciences Po-CERI/CNRS et Nicolas Monceau, Université de Bordeaux, IRM

    Nicolas Monceau, « Les élections présidentielle et législatives en Turquie : bilan, enjeux et perspectives », le 10 mai 2023  

    Organisée par Sciences Po en collaboration avec l'IRM, Université de Bordeaux et l'Institut français d'Etudes anatoliennes

    Nicolas Monceau, « La crise russo-ukrainienne : une opportunité pour la diplomatie turque ? », le 11 janvier 2023  

    Organisée par l'IRM, Université de Bordeaux sous la responsabilité scientifique de Nicolas Monceau, MCF en science politique, IRM, Université de Bordeaux

    Nicolas Monceau, « La lutte contre la pandémie de la Covid-19 au Moyen Orient et au Maghreb », le 29 avril 2021  

    Organisé par l'Observatoire des politiques publiques en situation d’épidémie et post épidémique de l’Université de Bordeaux sous la direction scientifique de Nicolas Monceau, maître de conférences, Université de Bordeaux (IRM)

    Nicolas Monceau, « Les opinions françaises, européennes et turques concernant l'élargissement : quelles frontières et quel projet politique européen ? », La Turquie et l'Europe après la présidence française de l'UE
    Institut Français de Relations Internationales (IFRI) et Turkish Economic and Social Studies foundation (TESEV)
    , Paris, le 18 décembre 2008 

    Nicolas Monceau, Bruno Cautrès, « La Turquie et l'Union européenne. Français, Européens et Turcs face à l'adhésion », La Turquie et l'Union européenne. Français, Européens et Turcs face à l'adhésion
    Centre d'Etudes et de Relations Internationales (CERI)
    , Paris, le 21 octobre 2008 

  • Nicolas Monceau, La nuit des idées : (re)fondations de la laïcité - 3 : La laïcité comme pratique quotidienne contestée 

Actualités Publications ENCADREMENT DOCTORAL
  • Seda Dunbay, Les conséquences de l'élection des présidents de la République au suffrage universel direct sur le régime politique : Étude comparative des systèmes constitutionnels français et turc, thèse soutenue en 2019 à Bordeaux sous la direction de Ferdinand Mélin-Soucramanien, membres du jury : Richard Ghevontian (Rapp.), Éric Sales (Rapp.)  

    La Turquie et la France sont deux pays qui ont de longues expériences en parlementarisme. Cependant, elles ont réalisé des révisions constitutionnelles concernant le mode d’élection présidentielle qui ont créé des effets marquants dans la structure de leur régime politique. Comme on le sait, selon les régimes parlementaires monistes, le président de la République n’a qu’un rôle symbolique dans le fonctionnement des institutions et se place au-dessus des partis. Il existe deux facteurs essentiels directement liés au renforcement de sa position et au changement de la structure originelle du régime parlementaire : lui conférer des pouvoirs considérables et élire au suffrage universel direct. Ainsi, le mode d’élection présidentielle revêt une importance toute particulière. Par conséquent, l’étude comparative des systèmes constitutionnels de ces deux pays permettrait de comprendre les causes qui ont conduit à réaliser de telles modifications et ses conséquences sur l’évolution de leur régime politique.