Portail  Actualités de la recherche  Manifestations  Les premières lois imprimées. Étude des actes royaux imprimés de Charles VIII à Henri II (1483-1559)

Les premières lois imprimées. Étude des actes royaux imprimés de Charles VIII à Henri II (1483-1559)
mardi24novembre2020
12:3014:00

Conférence et cycle

Les premières lois imprimées. Étude des actes royaux imprimés de Charles VIII à Henri II (1483-1559)


Présentation

 

La promulgation croissante de lettres patentes en France à la Renaissance est l’une des manifestations connues de l’affermissement du pouvoir monarchique. En revanche, l’impression de ces textes à partir de la fin du XVe siècle a peu intéressé l’historiographie, alors que cette nouvelle pratique a eu des répercussions tant sur le marché du livre juridique que sur le processus législatif. L’initiative de ces impressions revient d’abord aux imprimeurs-libraires, mais les institutions monarchiques s’aperçoivent rapidement des bénéfices d’une telle reproduction et amorcent la régulation de ce marché par l’attribution de privilèges de librairie. La protection ainsi accordée se double du contrôle d’une activité qui touche à une prérogative essentielle du roi : faire loi. Cette prérogative subit en retour l’impact de ce phénomène. Si le cas des originaux imprimés retient en particulier l’attention, la très grande majorité des pièces imprimées demeure néanmoins constituée de copies privées à destination d’un public de juristes et d’érudits. L’intensification de l’impression des lois à partir du règne de François Ier permet alors le développement d’un mode non institutionnel de diffusion et de conservation grâce à la formation de collections d’actes royaux imprimés, qui constituent encore aujourd’hui une ressource inépuisable pour la connaissance de la législation monarchique.

 

Programme

 

12h30 : Intervention de Xavier Prévost, Agrégé des facultés de droit, agrégé d’économie et gestion, archiviste paléographe (diplômé de l’École des chartes), ancien élève de l’École normale supérieure de Cachan, membre junior de l’Institut universitaire de France (promotion 2020) et professeur d’histoire du droit à l’université de Bordeaux, où il dirige l’Institut de recherche Montesquieu (IRM – EA 7434). Ses recherches concernent le droit et les savoirs juridiques à la Renaissance et interrogent, plus particulièrement, l’émergence de la modernité juridique.

 

 

Inscription : Via le formulaire disponible ici ou bien via le QR code sur le flyer ci-joint



Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2020 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech